Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HUMOUR - L'acteur québécois François-Guillaume Leblanc en visite au Mexique

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 25/11/2015 à 06:09 | Mis à jour le 06/01/2018 à 18:20

Directeur et comédien au Théâtre Biscornu à Québec, François-Guillaume Leblanc présente ce mois-ci au Mexique Deux des hilarants spectacles « Snooze » et « Synapse ». Par le mime et le bruitage vocal, l'humoriste entraîne les spectateurs dans des univers toujours plus inventifs et rocambolesques. Il sera au Festival Internacional de Circo y Chou de México à Guadalajara le 28 et 29 novembre.


«Créer, jouer et transmettre», c'est le leitmotiv de François-Guillaume Leblanc. Avant d'entamer sa tournée américaine avec le Cirque du Soleil, sous le costume de son personnage clownesque « The Foreigner » du spectacle OVO, l'artiste joue au Mexique deux de ses spectacles «Snooze» et «Synapse». L'acteur québécois tentera également de transmettre les bases de son métier puisqu'il animera, à différents endroits de la République, plusieurs ateliers autour de l'art clownesque, du mime et de l'improvisation. 

«Ambassadeur de l'improvisation», François-Guillaume Leblanc animera également des ateliers d'initiation à l'art clownesque, au mime et à l'improvisation (Délégation du Québec)

Une vocation pour les arts de la scène

Dès l'enfance, François-Guillaume Leblanc aime se prêter à des jeux de rôle avec ses amis et se distingue par sa facilité à imiter des personnages ou des idées par ses seuls gestes, avec un corps qu'il manie déjà à la perfection. Cependant, c'est adolescent au secondaire que son talent se révèle réellement : choisi pour animer le spectacle de l'école, il enflamme la scène et le public. Une vraie révélation pour un adolescent plutôt timide.
Fiers et persuadés du talent de leur fils, ses parents l'encouragent alors à poursuivre dans cette voie. Pendant cinq ans, il se lance donc dans l'improvisation.
Néanmoins, c'est en 2004 que sa carrière dans le monde du spectacle commence réellement. Fidèle auditeur des plus grandes émissions radiophoniques d'humour, il décide décide de tenter sa chance dans le monde du rire et s'inscrit au concours « Cégeps en spectacle » dont il gagne la finale nationale. C'est la consécration du public qu'il attendait.
A partir de là, il monte donc son premier spectacle solo : « L'ImaginUnivers » avec lequel il remporte le volet humour du festival « Le Tremplin de Dégelis ». L'année suivante, en 2007, il fonde le Théâtre Biscornu avec Karine P. Bouliane, une compagnie de théâtre de rue caractérisée par un univers sans parole et une personnification à l'extrême des personnages. L'utilisant de ce langage corporel universel qu'est le mime, loin d'être anodine, a pour but de dépasser la barrière de la langue et donc de pouvoir espérer exporter ses spectacles. Le rêve d'enfant de François-Guillaume Leblanc. En 2008, il passe une audition pour le célèbre Cirque du Soleil et est choisi pour interpréter le personnage central de Ovo, le spectacle le plus vu de l'histoire du cirque avec 654 représentations et 1,4 million de spectateurs. Il entame alors une tournée de deux ans en Amérique du Nord. C'est un véritable tremplin pour sa carrière. Il revient en effet de cette expérience enrichi et « débordant d'imagination ». Dans la foulée, il crée ainsi «Les chroniques du pas possible» et «Synapse», qu'il présentera à Guadalajara à la fin du mois de novembre. Sélectionné pour participer au Festival International de Clown Théâtral de New York, en six mois, avec l'aide de Karine P. Bouliane, il crée un autre spectacle, « Snooze », cette fois-ci totalement muet. 

Le désir incessant de transmettre

L'artiste utilise un langage corporel universel : le mime (DR)

Transmettre revient souvent dans la bouche François Guillaume Leblanc. Pour cela, l'humoriste physique enchaîne les tournées dans les écoles de l'Ontario et de Nouvelle Ecosse, où il apparaît comme un «ambassadeur de l'improvisation», très peu développée dans ces régions. Il y organise ce qu'il appelle des «ratafiats», nom d'une spécialité culinaire fourre-tout des îles de la Madeleine dont il est originaire, consistant, appliquée au théâtre, à improviser un spectacle à partir d'oeuvres d'artistes locaux (écrivains, chanteurs...).
Constamment désireux de transmettre sa passion, à l'occasion de sa tournée mexicaine, François-Guillaume Leblanc animera également des ateliers d'initiation à l'art clownesque, au mime et à l'improvisation. Le 12 novembre dernier, il en a déjà organisé un au Centro Cultural Helenico. Un véritable succès puisqu'il a rassemblé 80 personnes de toutes générations confondues. Prochainement en visite à Guadalajara, il y proposera également deux séries de trois jours d'atelier pour initier les participants à la pratique du mime et du bruitage vocal. Enfin, mi-décembre, il animera également un atelier en Equateur.

«Synapse», une moyenne de 33 mimiques à la minute 

S'inspirant de l'univers du dessin animé, à travers leurs mimiques, François-Guillaume Leblanc, Philippe Perreault et Pierre-Luc Fontaine vous promettent une heure de fou-rire. Ce trio d'humoristes physiques débordant d'énergie utilisent le mime et le bruitage vocal pour donner vie à trois employés de bureaux blasés qui s'évadent de leur quotidien morose par l'entremise de leur imaginaire. Dans cet imaginaire, ils «s'amusent comme des enfants», vivent des situations rocambolesques et se prennent, tantôt pour des pirates maladroits, tantôt pour les victimes d'un mariage catastrophique. De temps à autre, la voix du patron les ramène à la réalité mais il en faut peut pour qu'un nouvel élément ne revienne les perturber. Avec pour seul accessoire trois chaises, le trio a donc monté un spectacle dans lequel, en observant seulement les performances de ces corps élastiques, les spectateurs alternent entre l'univers du bureau qu'ils connaissent et neufs tableaux tous autant saugrenus les uns que les autres.

«Snooze», 30 personnages en un seul homme  

Mis en scène par Karine P. Bouliane et interprété par François-Guillaume Leblanc, Snooze raconte l'histoire d'un homme atteint de narcolepsie qui tente, en vain, de ne pas sombrer dans le sommeil. Une fois endormi, ses rêves et cauchemars prennent finalement vie sur scène et, le moins qu'on puisse dire, c'est que le programme n'est pas de tout repos pour les spectateurs entre une invasion extraterrestre, une ville qui grandit trop vite ou encore une aventure de vampires muets. Au total, grâce à son seul physique élastique, François-Guillaume Leblanc y raconte pas moins de sept histoires faisant elle-même intervenir une trentaine de personnages. Bref, une vraie performance physique !

Son spectacle"Synapse" bientôt à Guadalajara (DR)

Fort des 200 spectateurs ayant répondu présents pour sa première représentation de «SNOOZE», le 12 novembre, aux Troisième Rencontres Internationales de Clown de Mexico et appréciant l'ouverture d'esprit et l'intérêt du public mexicain pour le théâtre, François-Guillaume Leblanc envisage d'ores et déjà de revenir au Mexique début décembre avec le Fit Show pour proposer une seconde représentation du spectacle. Côté création, l'humoriste débordant d'imagination envisage déjà deux prochains spectacles autour, pour l'un du Moyen-Âge et, pour l'autre, de la science-fiction. Deux thèmes bien différents qu'il souhaite pourtant lier.  

Programmation : 

28/11 et 29/11 : SYNAPSE au Festival Internacional de Circo y Chou de Mexico à Guadalajara 

Margot Cariou (Lepetitjournal.com/mexico) Mercredi 26 novembre 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet