Jeudi 20 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BEURRE SALÉ- Crêpes bretonnes au pays des tortillas

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 30/12/2015 à 00:42 | Mis à jour le 19/12/2015 à 17:56

Ouvrir son propre restaurant ! C'est un rêve partagé par beaucoup de Français établis à l'étranger. Aline Bayon l'a réalisé à Mexico. La jeune femme originaire de Vannes a ouvert, il y a quelques mois, Beurre Salé, une véritable crêperie bretonne au c?ur de la capitale mexicaine.


«Tous nos amis mexicains adorent tes crêpes. Alors quand est-ce que nous ouvrons une crêperie bretonne ?» C'est sur le ton de la plaisanterie que Carlos a suggéré à sa compagne de monter « su proprio negocio » à Mexico. «Quand nous recevions des amis ou de la famille mexicaine, j'avais pris l'habitude de faire des crêpes, explique Aline. Et c'était toujours un vrai succès auprès des invités.»

Beurre Salé a ouvert ses portes le 30 novembre 2014 au numéro 31 Rio Ganges et propose des crêpes dans la véritable tradition bretonne. (JML)

Mais l'idée d'ouvrir une crêperie, la jeune Vannetaise concède que c'est son compagnon qui l'a convaincue au moment où elle souhaitait évoluer professionnellement. Photographe et designer graphique de profession, Carlos avait envie depuis longtemps de monter un café. «Finalement nos deux ambitions se sont conjuguées avec la crêperie comme une combinaison entre la Bretagne et le Mexique.» 

Un parcours mexicain démarré en 2008

Pour Aline, l'ouverture de sa crêperie est un autre trait d'union entre ses origines bretonnes et son pays d'adoption. «Je suis arrivée au Mexique en 2008 tant que VIE (Volontariat International en Entreprise) et je travaillais alors en temps partagé pour quatre entreprises bretonnes dont Krampouz ! Sourit-elle. J'étais donc chargée notamment de trouver des distributeurs pour vendre des crêpières bretonnes au Mexique !» Hébergée professionnellement dans les bureaux d'un autre entrepreneur breton, Erwan L'Helguen, relais de Bretagne Commerce International au Mexique, Aline a travaillé pendant deux ans en tant que VIE avant de se dédier à plein temps pour Yslab (laboratoire spécialisé dans la conception de produits d'hygiène et de soin) avec l'objectif d'établir une filiale au Mexique. «C'était un projet très enthousiasmant et j'y ai travaillé pendant quatre ans et demi.» La structure établie, la jeune Bretonne souhaite passer à autre chose.

Une affaire de couple 

Aline et Carlos ont trouvé un petit local pouvant contenir une vingtaine de couverts dans le coeur de Mexico. Située dans la rue Ganges à deux pas de la grande avenue Reforma et pas très loin de l'Ange de l'Indépendance, Beurre Salé a ainsi ouvert ses portes le 30 novembre 2014 et propose des crêpes dans la véritable tradition bretonne.

"Un petit coin de Bretagne" à Mexico, lieu de rencontre et d'échange. (JML)

Sous les conseils d'Aline, Carlos a mis la main à la pâte et est devenu un pro du billig (nom breton de la crêpière, plaque circulaire en fonte). «Aujourd'hui l'élève dépasse le maître... ou la maîtresse» lâche Aline dans un grand éclat de rire. Cependant pour la pâte, la jeune Morbihannaise revendique sa petite recette familiale. Elle concocte aussi un « caramel beurre salé maison », mais avoue qu'il n'est pas facile de retrouver des ingrédients bretons à un bon prix. «J'ai trouvé mon fournisseur de cidre Loïc Raison mais pour la farine de blé noir, on me propose seulement des produits du Canada ou des Etats-Unis.»         

Un petit coin de Bretagne à Mexico

Promouvoir la culture bretonne à travers une activité professionnelle est une idée qui lui tient à coeur. «En fait, j'aime le concept qu'il y a autour de la crêperie parce que c'est aussi un lieu de convivialité et d'échange.» Dans le futur, Aline aimerait proposer des activités culturelles : lire, échanger des livres, projeter des films français ou organiser des réunions à thème. De fait, chaque mois, la crêperie Beurre Salé accueille quelques amoureux de la Bretagne qui se réunissent pour un déjeuner networking. Quoi de mieux que d'échanger autour d'une crêpe et d'une bolée de cidre !

Crêperie Beurre salé
Rio Ganges 31
Esquina Río Nazas y Río Panuco
Facebook
http://www.beurresale.com/

Jean-Marie Legaud (Lepetitjournal.com/mexico) Mercredi 30 décembre 2015 (Republication)

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet