ANGE DE L'INDÉPENDANCE - Un symbole mexicain aux origines européennes

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 02/10/2012 à 04:00 | Mis à jour le 21/11/2012 à 12:35

Sur l'avenue Reforma, l'Ángel de la Independencia est une des curiosités majeures de Mexico pour les touristes et un monument chéri par tous les Defeños. Pourtant, si on lui trouve un petit air de la colonne de la place Vendôme à Paris, ce n'est pas tout à fait un hasard

L'ange domine sa colonne de 35 mètres de haut. (Photos : AlejandroLinaresGarcia)

L'histoire du célèbre Angel de la Independencia, que l'on peut toujours admirer sur le Paseo de la Reforma, remonte à 1877. Cette année-là, dans la lignée de ses spectaculaires travaux d'architecture, le président Porfirio Díaz lance un concours international pour la construction d'un monument qui symboliserait l'indépendance du pays (1810). C'est le jeune architecte mexicain Antonio Rivas Mercado qui hérite du projet.

Après avoir décroché son diplôme de l'école des Beaux Arts et d'Architecture de Paris et reçu les palmes académiques, Rivas Mercado est fraîchement revenu d'Europe vers le Mexique. Pour concevoir l'Ange, colonne de 35 mètres faite en pierre cantera de Chiluca, c'est donc naturellement des colonnes déjà existantes qui l'inspirent: la colonne Trajane à Rome, la colonne Alexandre de Saint Petersbourg, ou encore celle de la place Vendôme à Paris... Chacune commémore le triomphe d'une grande idée.
Antonio Rivas Mercado est d'ailleurs si attaché à la France qu'il s'empresse d'y retourner une fois la construction de l'Ange achevée. Il ne reviendra au Mexique que pour y mourir, en 1927.

Tombé et reconstruit
L'Ange, lui, est toujours bien là. Fait de bronze recouvert d'or, il tient dans une main la couronne de laurier, symbole de la victoire, et de l'autre une chaîne rompue, symbole de la fin de la domination espagnole sur le Mexique. Le 28 juillet 1957, un tremblement de terre avait pourtant provoqué sa chute et l'avait sérieusement endommagé. Heureusement, il fut rapidement reconstruit... et l'on peut aujourd'hui voir dans le vestibule des Archives Historiques de la ville de Mexico la tête de l'ange originel brisée.

L'Ange de l'indépendance, pour les Mexicains, a presque la valeur d'un panhtéon. Dans une petite crypte, au coeur de la colonne, reposent ainsi les cendres des héros de l'Indépendance comme Andrés Quinta Roo, Guadalupe Victoria (premier président de du Mexique) ou encore Miguel Hidalgo. A l'extérieur, sur la partie sud du monument, une lampe allumée depuis 1929 marque l´honneur fait á ces héros.

La colonne se visite tous les samedis à partir de midi. Autre possibilité: s'y rendre les jours où les Mexicains viennent y fêter un résultat sportif ou politique. Il y a alors toujours de l'animation ! Mais pour en connaître les moindres recoins, les visites guidées organisées gratuitement par les services culturels de la Délégation Cuauhtémoc restent, à coup sûr, la solution idéale.

Vincent DONVAL (www.lepetitjournal.com/mexico) mardi 2 octobre 2012

Informations complémentaires
-La colonne de l'Indépendance est située à l´intersection de Reforma et de la rue Río Tiber au nord, et la rue Florencia au sud.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Mexico !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale