Jeudi 14 novembre 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le plastique c’est pas fantastique !

Par Gwenaëlle Page | Publié le 17/04/2018 à 06:33 | Mis à jour le 18/04/2018 à 03:48
Photo : Gary Chan, Unsplash
plastique déchet sac environnement pollution recyclage Melbourne Australie

L’Australie suit le mouvement des pays qui ont interdit les sacs plastiques à usage unique, qui apparaissent aujourd’hui comme un symbole du gaspillage et de la pollution de l’environnement. 

 

Un peu partout dans le monde, plusieurs réglementations sont entrées en vigueur. Les sacs plastiques à usage unique ne sont plus distribués mais il est possible d’acheter des sacs réutilisables et recyclables. 
Parmi la soixantaine de pays qui ont déjà réglementé l’utilisation de ces sacs, on peut notamment citer le Bangladesh, la Chine, l’Ethiopie, la France, l’Italie, le Kenya (qui a mis en place une des réglementations les plus strictes), le Maroc ou encore la Tanzanie. 


Quelques chiffres

Chaque année, environ un billion de sacs plastiques sont utilisés dans le monde. Seulement 1 à 3% sont recyclés. L’utilisation d’un sac plastique dure en moyenne vingt minutes avant d’être jeté. Dans la nature, il mettra plus de 400 ans à se dégrader.

4 milliards de sacs plastiques sont utilisés chaque année en Australie et Clean Up Australia estime qu’environ 50 millions finissent dans les cours d’eau et les océans.

Selon Greenpeace, environ 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans chaque année. 30% des tortues et 90% des espèces d'oiseaux de mer dans le monde ont déjà ingéré des débris plastiques. Fin février, en Espagne, près de 30 kilos de plastique ont été découverts dans l'estomac d'un cachalot retrouvé échoué. 


En Australie

A partir du 1er juillet 2018, les sacs plastiques à usage unique seront interdits dans presque tous les états australiens. Certains avaient déjà mis en place une réglementation - l’Australie méridionale en 2009, le Territoire de la capitale australienne et le Territoire du Nord en 2011 et la Tasmanie en 2013. Cet hiver, ce sera donc au tour du Queensland, du Victoria et de l’Australie Occidentale. Quant à la Nouvelle-Galles du Sud, les autorités n’ont pas encore pris d’engagement à ce sujet malgré la mobilisation.

Les grandes enseignes de la distribution Woolworth et Coles ont pris les devants et ont annoncé la mise en place de cette mesure dès le mois d’avril dans certains de leurs magasins. Depuis le début du mois, Woolworth a donc commencé à supprimer les sacs plastiques à usage unique et à proposer à ses clients des sacs réutilisables à 15 centimes. Quant à Coles, cela devrait commencer à la fin du mois.

A noter, le South Melbourne Market () a également supprimé les sacs plastiques depuis le 11 avril. Plusieurs options pour les clients, amener leurs propres sacs, acheter des sacs en papier auprès des commerçants, emprunter un sac du marché le temps de faire ses achats ou acheter un sac réutilisable.


La face cachée du biodégradable

Le plastique biodégradable est un plastique qui peut être détruit par des microorganismes si certaines conditions sont réunies. Il n’est pas forcément produit à partir de biomatériaux ; certains plastiques biodégradables sont fabriqués à partir de pétrole.

Il faut distinguer les sacs plastiques fabriqués à partir d’amidon – qui sont biodégradables – et ceux composés de plastique et d’un agent de décomposition rapide, définis comme oxo-dégradables – qui vont se décomposer en petites particules de plastique au contact de l’air et de la lumière.

Néanmoins, le processus de décomposition de ces sacs nécessite certaines conditions de température, de lumière et d’humidité. Cela requiert donc d’adapter les structures de traitement et de recyclage des déchets. De plus, cette alternative ne permet de changer les habitudes des consommateurs et de réduire la quantité de déchets produits.


Est-ce que l’interdiction est efficace ?

Les pays ou les villes qui ont mis en place des réglementations consomment moins de sacs plastiques mais cela prendra évidemment du temps de changer les habitudes des consommateurs. 

Ces nouvelles réglementations ne feront pas disparaître les sacs plastiques mais l’objectif est de mieux consommer et de ne plus jeter un sac après une courte utilisation, ce qui a de graves conséquences sur la faune et la flore.


Alors désormais n’oubliez pas vos sacs réutilisables, tote bags ou paniers pour aller faire vos achats !

Gwenaëlle Page

Gwenaëlle Page

Rédactrice en chef de l’édition de Melbourne. Passionnée de voyages et de photographie, elle est diplômée d’un master en management interculturel de l’ISIT. Elle a travaillé dans les relations internationales et l’événementiel.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet