Lundi 24 juin 2019
Luxembourg
Luxembourg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VILLA VAUBAN - Partez à la découverte de Jean Jacques de Boissieu

Par Lepetitjournal Luxembourg | Publié le 08/01/2016 à 00:44 | Mis à jour le 08/01/2016 à 03:30

Portrait de l'auteur / Selbstporträt / Self-portrait
Eau-forte, pointe sèche, burin et roulette, 1796

Belle rencontre que ce Jean Jacques de Boissieu né en 1736 et parti en 1810 !
Cet artiste malheureusement tombé dans l'oubli, retrouve ses heures de gloire et ressort de l'ombre le temps d'une magnifique exposition à la Villa Vauban.

Fait unique ou plutôt méconnu dans l'histoire de la peinture, Boissieu étant allergique aux solvants et produits chimiques nécessaires à la peinture ne pouvait pas peindre.
Il fut aquafortiste, c'est à dire graveur avec eau- forte sur cuivre.
C'est cette particularité ainsi que sa maîtrise du clair-obscur, qui lui donne le surnom de "Rembrandt français", appellation d'ailleurs flatteuse en raison de la renommée immense du grand peintre et graveur hollandais.

Boissieu est né sous le règne de Louis XV et mourut sous le 1° Empire, ayant ainsi traversé le tumulte révolutionnaire. Cependant, il ne devient pas un graveur historique (le seul événement à caractère historique, présent dans cette exposition est l' anecdote et le portrait du pape Pie VII à Lyon, épisode du tumultueux voyage et séjour du pape en France, venu pour sacrer empereur Napoléon, à Notre Dame de Paris, le 2 décembre 1804, événement aussi immortalisé par la grande toile du peintre David, au musée du Louvre). 

Le grand pont de pierre / Die große Steinbrücke / The stone bridge (large)Eau-forte, pointe sèche, burin et roulette, 1799

Il préfère illustrer la sensibilité nouvelle de la société française pour la nature, une société paisible et idéalisée, dominée par les métiers de la ferme. Les principaux thèmes des gravures de Boissieu sont en effet des paysages, des rivières, des moulins, des ponts qui se déploient à l'infini, ponctués de bétail, de troupeaux et de bergers.
Né et mort à Lyon, il localise de nombreuses scènes de la vie rurale, dans le Lyonnais et le Charolais, dans l'actuel département de Saône et Loire, à proximité de sa ville de Lyon.
Les représentations humaines sont intégrées dans des scènes de la vie rurale et villageoise, des intérieurs de ferme, des métiers ruraux, en particulier celui de tonnelier, propre aux régions viticoles. En effet, Boissieu connaissait les vignobles du Lyonnais et du Beaujolais. Cet aspect donne à son ?uvre un grand intérêt pour la connaissance du patrimoine ethnologique du XVIII° siècle.

Les bulles de savon / Die Seifenblasen / The soap bubbles
Eau-forte, pointe sèche, burin et roulette, 1799

Nous avons donc devant nous, en quelque sorte, une image de l'homme romantique présent dans la nature harmonieuse, domptée et apaisée, en dehors de l'agitation du monde et des villes.

Les scènes de genre, la vie quotidienne exprimée dans sa simplicité, trouvent un écho dans les collections permanentes de la Villa Vauban, avec l'intéressante collection de peintres flamands et hollandais du XVII° siècle : le célèbre âge d'or de la peinture hollandaise, Wouwerman, Brueghel le Jeune, et le prolixe David Teniers le Jeune.

Malgré une certaine austérité étant donné que l'exposition ne présente pas d'?uvres colorées, la Villa Vauban nous permet de pénétrer dans la société rurale française du XVIII° siècle avec une émotion contenue et muette.

Informations : 
« Le Rembrandt français »
Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810)
Jusqu'au 10 avril 2016
http://villavauban.lu/exposition/le-rembrandt-francais/
Villa Vauban - 18, avenue Emile Reuter - L2420 LUXEMBOURG
Ouverture : lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 10h00 à 18h00

Blandine Tichkiewitch (www.lepetitjournal.com/luxembourg) vendredi 8 janvier 2016

Lepetitjournal Luxembourg

Lepetitjournal Luxembourg

L'édition du Luxembourg de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet