Jeudi 17 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le président chinois en visite d’Etat au Portugal

Par Lucie Etchebers-Sola | Publié le 03/12/2018 à 00:40 | Mis à jour le 03/12/2018 à 00:46
Xi JIping

Le président chinois Xi Jinping effectue une tournée internationale du 27 novembre au 5 décembre 2018 pour renforcer, entre autres, les relations économiques de la Chine avec le sud de l'Europe. Il se rend notamment en Espagne puis au Portugal où il restera les 4 et 5 décembre.
 

La tournée mondiale s’achèvera au Portugal

Depuis son élévation au poste suprême de secrétaire général du Parti communiste en 2012, le président chinois Xi Jinping a fait beaucoup de déplacements en Europe pour renforcer la politique étrangère de la Chine. La tournée 2018 démarre en Espagne, puis le conduira au Panama, en Argentine et s’achèvera au Portugal les 4 et 5 décembre, c´est à dire demain et après-demain. La Chine n’a jamais eu de relations très suivies avec les pays méditerranéens y compris le Portugal, même si l’Empire colonial portugais a conquit un certain nombre de territoires en Extrême Orient entre le 15e et le 19e siècles, de Goa à Formose (Taïwan) en passant par Macao.
 

Le Portugal, eldorado chinois

En 2017, quelques 23 000 résidents réguliers chinois vivaient au Portugal selon le SEF (Serviço de Estrangeiros e Fronteiras). Pour le commun des mortels, la présence chinoise se résume à Lisbonne aux nombreux centres commerciaux et boutiques de bric à brac tenus par des familles chinoises, ainsi qu’aux restaurants qui pullulent aux premiers étages des immeubles de Martim Moniz. Au niveau économique, la Chine s’est pourtant installée au Portugal dans bien d’autres secteurs que ceux de la restauration et des bijoux bons marchés. Les investissements chinois au Portugal ont atteint 12 milliards d'euros en 2018, notamment dans les secteurs du pétrole (Galp), de l'électricité (EDP, REN), du transport aérien (TAP), des assurances (Fidelidade), des hôpitaux privés (Grupo Luz Saúde), des médias (Global Media Group), des services financiers, immobiliers et enfin le tourisme. Depuis 2012, le Portugal favorise aussi largement l’accueil des investisseurs chinois avec les fameux « golden visas », permettant d'obtenir un droit de résidence permanent  (et donc un passeport européen) avec l’achat d’un bien immobilier de 500 000€. Près de 4.000 citoyens chinois ont bénéficié de ce programme au Portugal, selon Philippe Le Corre auteur de plusieurs publications sur les relations sino-européennes et entre autre de "China's Rise as a Geoeconomic Influencer".


Des objectifs à long terme

Il ne serait pas étonnant que quelques autres contrats soient signés dans le cadre de cette visite d'Etat qui débute demain, l’objectif affiché étant de renforcer les relations sino-portugaises sur le long terme. Un laboratoire spécialisé dans la construction de microsatellites d'observation maritime devrait, par exemple voir le jour aux Açores, ainsi qu’un partenariat dans le port de Sines qui s’inscrit dans la stratégie chinoise d’investissement dans les installations aéroportuaires et portuaires en Europe. La fameuse deuxième route de la soie.  "La Chine espère que le Portugal pourra continuer à jouer un rôle positif et constructif en ce qui concerne les rapports économiques, commerciaux et d’investissement entre la Chine et l’Union européenne", avait déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi lors d’une visite à Lisbonne en mai dernier.

 

0 Commentaire (s)Réagir