Mercredi 8 décembre 2021
TEST: 2266

Omar Samra, la voix égyptienne

Par Ingrid Buffard | Publié le 29/11/2020 à 08:55 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Photo : Samra aventurier everest
omar samra

Rencontrez Omar Samra, cet aventurier égyptien et fervent défenseur des valeurs humaines. A travers ses différentes expéditions, il met en lumière la beauté de la nature et l’acceptation de l’autre.

Aventurier, guide, conférencier, écrivain, Omar Samra est tout cela à la fois, et bien plus encore. Le 17 mai 2007, il devint le premier égyptien à gravir l’Everest. Fort de son succès auprès des jeunes égyptiens, Omar Samra n’hésite pas à prendre la plume sur les réseaux sociaux pour parler de thèmes qui lui sont chers, tels que la nature, l’acceptation de l’autre et la place des filles dans la société.

Un retour aux sources

A 21 ans, Omar Samra sort diplômé de la prestigieuse université américaine du Caire. Il s’envole alors pour Londres, travailler dans une banque d’investissement. Tout lui réussit : professionnellement et socialement, Omar est épanoui.

Lors d’un repas avec un ami, les deux hommes échangent sur leur désir de voyager dans le monde entier et de découvrir différentes cultures. C’est alors qu’il prend la décision de partir deux semaines en Andalousie, pour explorer la région à vélo. Bien que cette expérience ait été éprouvante, Omar en est ressorti plus fort et plus sûr de lui. « J’ai pris conscience que j’aimais voyager, explorer, pousser mes limites toujours plus loin et sortir de ma zone de confort ».

Samra aventurier Everest

Omar sent en lui ce désir de bouger, de découvrir le monde. Mais quitter cette vie rassurante n’est pas évident.

Il ne peut nier ce désir qui grandit en lui. Sa décision est prise ; en décembre 2002, il part pour un an à la découverte du monde. Il traverse 14 pays d’Asie et d’Amérique Latine, va à la rencontre des gens, se perd dans de petits villages. Mais surtout, il gravit des montagnes. Cette passion qu’il avait depuis l’enfance ne fait que croître et, Omar s’attaque tout doucement à un autre projet : l’Everest.

Samra aventurier Everest

Le premier Egyptien à gravir l’Everest

L’Everest n’est plus un rêve, c’est désormais un projet ! Pendant deux ans, Omar et ses amis s’entraînent, à raison de 6 à 7 entraînements par semaine, 2 à 3 heures par jour.

Le 25 mars 2007, la petite équipe s’envole pour Katmandou. Le 17 mai 2007 est une date gravée à jamais dans la mémoire d’Omar Samra : à 9h49, il réalise son rêve et devient ainsi le premier Egyptien et le plus jeune arabe à avoir atteint l’Everest.

Fier de son exploit, il a pris plusieurs fois la plume pour s’exprimer auprès de la jeune génération et leur dire que rien n’est impossible. « Quand on a quelque chose à l’esprit, il n’y a pas de limites. A cette fin, j’ai entrepris d’utiliser mon Everest, et d’autres expériences de voyages et d’escalade, comme outil pour aider à motiver et à inspirer les gens, en particulier les jeunes, à suivre leurs rêves et leur passion ».

En 2010 et 2016, Omar a été invité par TEDx pour parler de son expérience.

Les voyages qui changent la vie

Il est des évènements qui nous font prendre conscience du temps qui passe et de la beauté du monde. C’est alors qu’on prend de nouvelles décisions, de nouveaux tournants dans notre vie. Pour Omar Samra, c’est son expérience avec l’Everest qui l’a transformé.

Samra aventurier Everest

En 2009, il prend cette décision radicale de quitter son travail de banquier et se lance dans sa passion pour les voyages. Avec Wild Guanabana, il accompagne de jeunes aventuriers dans le monde entier : en Argentine, pour apprendre à danser le tango, au Costa-Rica pour faire du rafting, ou encore en France, pour escalader des mers de glace. Chacun de ces voyages est une occasion pour se rapprocher toujours plus de la nature. Pour Omar, le voyage commence lorsque la voiture s’arrête.

Samra aventurier Everest

Quand Wild Guanabana a été lancé, les gens était très sceptique. Personne n’avait encore eu cette idée en Egypte, de plus, beaucoup pensaient que cette entreprise ne s’adressait qu’à des hommes. Mais Omar a su montrer tout l’intérêt de son projet : en se reconnectant à la nature, nous devenons plus posés, plus calmes et hommes et femmes sont capables de telles prouesses.

La parole féminine

Pour Omar Samra, la place de la femme dans la société est aussi importante que celle de l’homme. Ainsi, il n’hésite pas à prendre la parole sur les réseaux sociaux pour parler de harcèlement et inciter les filles à parler.

Depuis l’été 2020, avec la prise de parole de plusieurs femmes, Omar a décidé d’avoir un rôle beaucoup plus actif dans ce débat. En novembre, il est intervenu à l’université américaine du Caire pour mettre la lumière sur ce problème. « Il est très important de maintenir la pression sur ce sujet, et d’en parler. Il ne doit y avoir aucune tolérance pour tout harcèlement sexuel ».

Ouvrir le débat, c’est changer les mentalités, les faire évoluer. Grâce à lui, des dizaines de filles ont osé se livrer dans une courte vidéo et prononcer ces quelques mots : « j’ai été agressée ». Il souhaite désormais que les hommes prennent la parole sur ce sujet, car le harcèlement n’est pas seulement un problème de femmes.

 

Très actif sur les réseaux sociaux, Omar Samra utilise sa notoriété pour éveiller les consciences. Ses combats sont nombreux, mais toujours fidèles à des valeurs humanistes.

Nous vous recommandons
ingrid buffard

Ingrid Buffard

Passionnée par l'histoire, l'histoire de l'art et la musique, Ingrid Buffard vous partage ici ses découvertes sur la vie au Caire.
0 Commentaire (s) Réagir