Lundi 25 janvier 2021

L’expatriation : ce qui séduit n’est pas sans risque

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 26/11/2020 à 08:55 | Mis à jour le 26/11/2020 à 10:38
expatriation risque psychologue

L’expatriation est une situation à double tranchant. Séductrice, elle évoque la qualification socio-professionnelle, mais elle peut se retourner contre celui qui l’emploi et créer des perturbations.

La psychologue clinicienne - psychothérapeute Karine Miquelis nous met en garde sur l'existence d'un risque lié au statut de l'expatrié(e), à savoir la perte identitaire. 

S’expatrier c’est découvrir le monde, vivre une aventure et jouir d’un privilège, en théorie … mais dans la pratique, il serait pertinent d’en revenir à une définition littérale.
Son étymologie est synonyme de fuir, de se réfugier. Il s’agirait donc d’une sorte d’exode dont on peut déjà entendre le risque.

Apprendre à se reconstruire à chaque nouvelle expatriation

Etre expatrié, c’est ne pas toujours choisir son pays de destination. C’est partir et penser une nouvelle trajectoire, aussi soudaine qu’elle puisse s’imposer, seul(e), accompagné(e) ou en famille.
C’est devoir rester dans un pays pour raisons professionnelles et non pour l’affect qui y est rattaché.
C’est observer les codes aussi complexes qu’ils puissent paraitre et tenter de les comprendre. Il faut y mettre du sens, les accepter, les utiliser et y trouver une forme de satisfaction pour s’incorporer, soi, dans ce nouvel environnement.
Ce sont également de possibles reproches à la moindre occasion et une pression certaine quant à son devenir et celui de son entourage.

Et puis souvent c’est recommencer ; ailleurs ; avec d’autres codes, fragilisés parfois mais aussi nourris d’expériences et conscient que le monde ne tourne pas à sens unique.

expatriation risque psychologue



Cela fait beaucoup d’éléments perturbateurs. Ce qui perturbe c’est ce qui met en désordre et trouble l’ordre. Donc un effort supplémentaire est à penser et à conscientiser. Ce n’est pas que le désordre est chaos, c’est qu’il vient modifier nos perceptions, nos repères et bouge les fondements de notre construction sociale.
De cet état peut naître un sentiment d’insécurité et il y aura une tentative subjective, c’est à dire en chaque individu, de retrouver du sens, du lien et une place dans son système établi. L’objectif sera d’envelopper et restructurer le sujet autour de la question identitaire. C'est souvent l'élément déclencheur pour lequel les patients consultent " je n'ai plus d'envie, cela fait des années que ça dure, j'ai l'impression de ne servir à rien".

Être attentif à chacun de nos changements d'humeur

Alors la situation des expatriés, bien que fantasmée et enviée de beaucoup, est une situation à ne pas prendre à la légère. La réalité des faits est que l’ouverture d’esprit ne suffit pas. Penser un rapprochement communautaire et des projets communs n’exclue pas l’ambivalence identitaire qui peut surgir et la question d’une réadaptation nécessaire à chaque fois que cela se présente.

expatriation risque psychologue



Plus que jamais, il est essentiel pour l’expatrié de comprendre ce dans quoi il est pris. Parce que sa situation socio-professionnelle est en lien étroit avec son lieu de vie et les concessions familiales, il lui est conseillé dans ses aménagements de rester vigilants à ce qui s’éveille ou s’éteint en lui. Revient souvent l'idée de vouloir "faire ce que l'on veut, retrouver une situation socio-professionnelle qui a du sens et ne plus jouer un rôle qui ne convient plus".
En prévention, ne pas hésiter à demander de l’aide si la situation s’agite de trop ou déborde. Il s’agira d’être attentif à des changements d’humeur, à l’impression de ne plus se reconnaitre, ni dans ses choix, ni dans sa personne.
La perte d’envie et les perturbations psycho-motrices sont aussi des indicateurs quant à l’installation de troubles.
Ces troubles s’expriment pour dire quelque chose qui ne peut être pensé ou verbalisé.


Se prendre en charge permettra de retrouver une cohérence entre celui ou celle que je suis et ce que je mets en place dans la vie.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir