TEST: 2265

La Malaisie fait face à une nouvelle vague de contamination

Par Déborah Collet | Publié le 20/03/2020 à 14:52 | Mis à jour le 20/03/2020 à 15:11
malaisie coronavirus kuala lumpur

La Malaisie est le pays le plus touché par le coronavirus d’Asie du Sud-Est. Il est passé d’une cinquantaine de cas à plus de 500 en une semaine. Pour faire face à la vague de l’épidémie, les autorités malaisiennes ont décidé d’appliquer un confinement global pour les habitants du 18 au 31 mars, avec la fermeture de la plupart des commerces et des services publics. 

 

La deuxième vague de contamination

L’entrée en Malaisie est refusée pour tous les étrangers dont les Français jusqu’au 31 mars au minimum. Seuls les titulaires du statut de résident sont autorisés à rentrer sur le territoire, sous certaines conditions. Les Malaisiens sont invités à rester chez eux et ne peuvent plus quitter le territoire.

 

Les services publics, les entreprises privées, les écoles et les universités sont tous fermés. Seuls quelques secteurs comme les banques, la police, l’aéronautique et les services postaux continuent à fonctionner. Les supermarchés et les pharmacies sont autorisés à ouvrir leurs portes avec des mesures de sécurité sanitaire mises en place comme le port du masque et la présence de gels hydroalcooliques.

 

Le Premier ministre malaisien Muhyiddin Yassin a expliqué la raison de ces mesures : "Je suis conscient que ces restrictions comportent des inconvénients pour les Malaisiens, mais nous avons peu d’options pour contrôler la propagation de l’épidémie et éviter de perdre des vies. Certains pays, comme la Chine, ont pris des mesures drastiques et ont vu une baisse encourageante du nombre de personnes contaminées et de la transmission.”

 

 

Un rassemblement à l’origine de centaines de cas détectés 

Ces mesures drastiques interviennent à la suite d’un rassemblement religieux organisé le 27 février dans la mosquée de Sri Petaling à Kuala Lumpur où 16 000 personnes venant de Malaisie ou des pays voisins se sont retrouvés. Le rassemblement a provoqué de nouvelles contaminations au sein de la population malaisienne. Des personnes d’autres nationalités ont été exposées au virus avant de partir se confiner chez eux. Brunei et Singapour ont indiqué que la plupart des nouveaux cas enregistrés dans leur pays provenaient de personnes ayant assisté à ce rassemblement.

 

En Malaisie, les mosquées ne sont pas fermées, les hommes musulmans peuvent faire l’objet d’une poursuite judiciaire s’ils sont absents de la prière du vendredi. Cependant, le ministre des Affaires religieuses a conseillé aux mosquées de faire des sermons plus courts et de proposer du gel et des masques.

 

 

Les numéros à conserver sur soi 

Durant la période de fermeture au public, imposée par les autorités locales à partir du 18 mars, l’ambassade de France en Malaisie reste joignable à l’adresse info-crise.kuala-lumpur-amba@diplomatie.gouv.fr ou au +60 3 20 53 55 01 pour répondre à toutes les questions et traiter des cas urgents.

 

Agence consulaire à Kuching :

c/o Telang Usan Hotel, Jalan Ban Hock (État du Sarawak) 

+60 8 242 33 80

 

Agence consulaire à Penang :

15 Lintang Bayan Lepas 1, Taman Perindustrian Bayan Lepas, Fasa 4 (État de Penang)

+60 4 642 26 11

 

Agence consulaire à Kota Kinabalu :

KKCC Gallery
Lot 1, block 8, Tanjung Lipat, 88000 Kota Kinabalu (Etat de Sabah)

 +60 17818 71 99s

deborah collet

Déborah Collet

Spécialisée en communication et dans les relations médias, elle est aujourd’hui journaliste au sein de la rédaction internationale.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Kuala Lumpur !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com