Vendredi 18 septembre 2020
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

PRATIQUE - Comment trouver un emploi en Malaisie?

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 07/08/2013 à 21:53 | Mis à jour le 22/02/2014 à 08:45

Beaucoup sont tombés amoureux de la Malaisie et ont décidé d'y poser leurs valises. Mais une fois l'envie de rester, s'annonce un tout autre défi : trouver un emploi ! Difficile de se repérer dans un environnement de travail qu'on commence tout juste à découvrir. Lepetitjournal.com vous aide à maximiser votre recherche d'emploi avec les astuces d'Elisabeth Laubel, directrice d'All1KL qui conseille les personnes désireuses de trouver le job de leurs rêves en Malaisie. 

 Un contexte gagnant-gagnant pour les entreprises et les étrangers en recherche d'emploi
"Pour commencer, la Malaisie est un pays de plein emploi" nous explique Mme Laubel. Cela sous-entend deux éléments : une tendance à la hausse des salaires et une recherche de personnes qualifiées. "La Malaisie est un pays qui devient de plus en plus attractif" continue la directrice de AllinKL, fondée en 2009.

Embaucher des étrangers en contrat local présente plusieurs avantages pour une entreprise. Tout d'abord, la mixité de travailleurs malaisiens et étrangers peut favoriser une émulation intellectuelle et multiculturelle intéressante pour la société. Ensuite, la qualification des étrangers est souvent supérieure et permet donc à l'entreprise de posséder un élément qui va être un avantage, notamment si elle est tournée vers l'international. Enfin, un contrat local pour un étranger ne coûte pas plus cher que pour un Malaisien.

S'il fallait dégager le profil type du travailleur que les RH s'arrachent, ce serait un homme entre 35 et 40 ans, technicien ou ingénieur, très qualifié avec plusieurs d'années d'expériences à l'étranger. "C'est un plus d'avoir déjà une expérience en Asie" précise Mme Laubel.

Être sur place et se créer un réseau
D'un revers de statistiques, Mme Laubel évacue les sites de recherches d'emploi comme Jobstreet, "le taux de réussite est proche de zéro". L'important est surtout d'être sur place notamment pour se créer un réseau. 

Un conseil précieux est de ne pas aller vers les entreprises qui n'ont pas de work permit. "C'est une perte de temps" explique la directrice d'AllinKL. Il faut cibler les entreprises qui ont un réel désir d'accueillir des étrangers.

Le CV reste un outil majeur qu'elle qualifie de "nécessaire mais pas suffisant". Il est important de le retravailler en l'adaptant à l'entreprise ciblée notamment.

Avoir un projet concret
Si vous avez la volonté de continuer votre carrière à l'étranger, le projet de vie doit être concret. Il est primordial d'être motivé ! Mme Laubel insiste sur le fait que la recherche d'emploi doit être active.

Il est également nécessaire de ne pas comparer ses précédents revenus avec le salaire sur place: "Ce n'est pas parce que vous gagnez 3.000 euros par mois en France que vous allez gagner automatiquement 12.000 RM en Malaisie". Le niveau de vie ainsi que l'appréciation des qualifications varient et ces éléments doivent être pris en compte. Pour un salarié étranger, le minimum se situe à 5.000 RM tandis que la moyenne se trouve entre 5.000 et 25.000 RM. Quelques rares chanceux pourront espérer toucher jusqu'à 50.000 RM.

Il faut également accepter le fait de travailler sous le régime de la loi malaisienne soit un minimum de 40h par semaine et de disposer de bien moins de vacances qu'en France.

 "Si vous pouvez mettre en rouge ou en caractères gras le fait d'être actif dans sa recherche d'emploi, c'est le plus important" conclut Mme Laubel. Alors, à vos CV et comptes Linkedin, le monde du travail malaisien n'attend plus que vous ! 

Renaud Voisin (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) Jeudi 8 Aout 2013

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Gueye sam 22/09/2018 - 02:03

Salut, je suis sénégalais de 36 ans graphiste imprimeur ayant 7 ans d'experiences, désirant partir travailler en malaisie. Pouvez vous me mettre en contact avec les imprimeries malaisiennes pour tanter ma chance. Merci de votre bonneté

Répondre

Actualités

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Vivre à Kuala Lumpur

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

TÉLÉTHON

Matt Pokora, parrain d'un Téléthon #TropFort

Les vendredi 4 et samedi 5 décembre, Matt Pokora sera le parrain du Téléthon 2020 ! En direct sur les chaînes de France Télévisions et partout en France et à l'étranger dans plus de 17 000 animations

Sur le même sujet