Mardi 29 septembre 2020
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

BUSINESS - “Affaires ou ne pas faire“

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 15/04/2015 à 19:30 | Mis à jour le 16/04/2015 à 16:09

La Malaisie est un pays qui fait rêver de plus en plus d'entrepreneurs occidentaux. Un peu plus de 4.600 entreprises étrangères sont désormais installées sur le territoire malaisien. Pourquoi un tel engouement pour cette destination ? Quels sont les atouts de ce pays ? Les Conseillers du Commerce Extérieur de la Section Malaisie, avec le soutien de la Chambre de Commerce et d'Industrie France Malaysia ont récemment publié un guide, le Livre Blanc 2015, et vous conseillent sur les "Affaires ou ne pas faire". 

Un climat économique et politique favorable : une condition nécessaire dans le monde des affaires

Après avoir décrit le pays, son histoire, et sa culture, le Livre Blanc présente la Malaisie dans son environnement économique. Les dernières décennies ont permis une forte croissance industrielle et une stabilité politique, faisant de ce pays l'une des économies les plus fortes et influentes d'Asie du Sud-Est. Son atout principal réside dans sa position géographique stratégique. Située entre l'Océan Indien et la Mer de Chine méridionale, la Malaisie relie la Thaïlande à Singapour. Outre le fait d'être l'une des plaques tournantes principales de l'Asie du Sud-Est, elle est aussi un carrefour des cultures.

La Malaisie est aussi un pays impliqué sur le plan des relations internationales. Elle fait notamment partie de l'Organisation Mondial du Commerce (OMC), de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), de l'ASEM, organisation favorisant le dialogue entre l'Asie et l'Europe, de la Coopération Economique pour l'Asie Pacifique (APEC), du FMI, de la Banque Mondiale, ainsi que du conseil de sécurité de l'ONU (2015-2016). La Malaisie a un fort ancrage au sein de son continent. Les membres de l'Asean sont ses principaux partenaires, elle réalise avec eux 27% de ses échanges commerciaux. De même, elle entretient de forts liens commerciaux avec l'Asie du Nord-Est. Cela étant, 10% de ses échanges commerciaux  sont effectués avec l'Union Européenne. Elle a notamment de très bons rapports avec la France, et se pose comme son deuxième partenariat commercial au sein de l'ASEAN après Singapour.

Sa forte croissance s'explique en partie par la richesse de ses ressources naturelles : pétrole, gaz naturel, huile de palme, caoutchouc, bois. Sa réussite peut du reste tout à fait se chiffrer. En 2014, le taux de croissance de la Malaisie grimpait à 6%, et sa balance commerciale est positive de 25.2 milliards de dollars. 

Les grandes entreprises nationales, comme Petronas, contribuent à la richesse et au développement de ce pays. Le chiffre d'affaires du Groupe s'élève à 72.8 milliards d'euros. Cette société malaisienne a été créée en 1974 sous le drapeau de l'Etat et gère les activités liées au gaz et au pétrole. C'est du reste la société malaisienne la plus connue dans le monde.

Des avantages entrepreneuriaux incomparables 

Pourquoi entreprendre en Malaisie et comment s'y prendre ? Dans son guide, la CCE Malaisie insiste sur les deux principaux avantages du pays : l'accès facile au marché et le coût peu élevé de la vie. La Malaisie arrive 104ème dans le classement décroissant du coût de la vie, loin derrière Singapour (6ème), la Chine (20ème) ou Bangkok (88ème). De ce fait les coûts salariaux sont extrêmement bas. Elle est un Eldorado pour les coûts d'exploitation, grâce à la mise en place d'une politique de soutien aux investissements étrangers. Cela permet aux entreprises étrangères d'être exonérées fiscalement pour une période de 5 à 10 ans. Les coûts de localisation sur place sont très modérés. Cette ouverture du marché aux étrangers fait partie du programme Vision 2020, programme de développement mis en place par le gouvernement Malaisien. Ce projet vise à élever la Malaisie au rang de pays à hauts revenus d'ici 2020.

Mais cette évolution n'est pas nouvelle. Depuis son indépendance la Malaisie s'est développée à une vitesse considérable. Ce n'est plus seulement un pays exportateur de matières premières. Depuis quelques décennies, elle exporte désormais des produits industriels, et se spécialise dans des secteurs à valeur ajoutée. 

Les infrastructures sont de bonne qualité. La Malaisie est riche en matières premières (notamment en huile et en gaz) et a de très bons moyens de transport, grâce à un marché automobile de taille, une infrastructure autoroutière développée, et un réseau ferré qui couvre le territoire. Ses infrastructures hospitalières sont également réputées, et incitent depuis quelques années au tourisme médical.

On trouve une main-d'oeuvre qualifiée, avec de nombreux Malaisiens formés en Europe, en Australie ou aux Etats-Unis. L'anglais est très usité par la population locale. C'est notamment la langue la plus employée dans le domaine des affaires. Le cadre légal est un dérivé du système britannique, donc familier pour de nombreuses entreprises. Tout ceci, mais aussi cette occidentalisation de l'entrepreneuriat, expliquent l'importance de la présence française sur le territoire malaisien. On compte environ 250 entreprises françaises, employant plus de 26.000 personnes.

Le bilan du rapport de la Banque Mondiale 2013 est clair : la Malaisie se classe au 18ème rang mondial pour sa facilité à y faire des affaires, tandis que la France occupe la 31ème place. Cette différence s'explique par les politiques mises en place. On peut entre autres nommer le programme Talent Corp, qui a pour but d'encourager les cadres étrangers à rester en Malaisie par le biais d'un Resident Pass de 5 à 10 ans, ou encore le programme Pemuda, qui simplifie les procédures de création d'entreprises.

Outre un portrait de la situation politique et économique du pays, le Livre Blanc donne également des indications sur la culture locale, ce qu'il est de rigueur de faire, et les comportements à éviter.  En effet, il ne faut pas oublier les différentes cultures présentes en Malaisie, qui sont autant de manières différentes de faire du commerce !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter et à télécharger le Livre Blanc 2015. Ce guide gratuit est accessible à tous, grâce à l'initiative des Conseillers du Commerce Extérieur Section Malaisie et de la Chambre de Commerce et d'Industrie France-Malaysia.

 

Marie Nardoux (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) jeudi 16 avril 2015

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Vivre à Kuala Lumpur

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

CINÉ

Les Apparences, la bourgeoisie expatriée vue par Marc Fitoussi

Dans son dernier film, Marc Fitoussi s’attaque à la bourgeoisie expatriée. Karin Viard et Benjamin Biolay y campent un couple de Français vivant à Vienne dont la vie semble parfaite, en apparence

Sur le même sujet