Jeudi 24 septembre 2020
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

CYBERHACKING – De nombreuses entreprises malaisiennes victimes des hackers

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 13/10/2016 à 19:28 | Mis à jour le 05/08/2019 à 07:21
cyberhacking malaisie

En 2014, on estime à un milliard de ringgits la somme perdue pour l'économie nationale du fait d'attaques répétées de cyberhackers.

Les victimes, aussi bien des PME que des grandes firmes et des banques, restent discrètes sur ces vols afin de ne pas ternir leur image. Selon le directeur général de CyberSecurity Malaysia,la probabilité pour les PME du pays d'être victime de telles attaques serait de 33% contre environ 27 % pour les entreprises de tout autre pays de l'Asean. Ces entreprises se retrouvent de plus dépourvues de moyens d'action car elles n'ont pas les ressources nécessaires pour protéger leur espace numérique. La sensibilisation sur la sécurité de l'information devient alors un enjeu majeur dans la gestion des entreprises.

 

Marie Crabié (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) vendredi 14 octobre 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Vivre à Kuala Lumpur

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Madrid Appercu
SE DÉPLACER

A partir du 25/09, il n’y a plus de restrictions de voyage dans l’UE

A partir du vendredi 25 septembre, les choses sont donc plus claires et il n’y aura plus de restriction. Aucun pays européen ne pourra interdire les voyages à un pays où à une région de l'Union europé