Lundi 17 décembre 2018
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BOULE DE CRISTAL - Comment voyez-vous la Malaisie dans 50 ans?

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 03/08/2012 à 00:04 | Mis à jour le 20/11/2012 à 13:20

Comment voyez-vous la Malaisie dans 50 ans? Telle est la question que Lepetitjournal.com a posé aux Français et Malaisiens qui ont fait l'actualité cette année. Optimistes ou pessimistes, sérieuses ou farfelues, nous vous livrons un tour d'horizons des prédictions.

Serge Jardin, propriétaire de la chambre d'hôtes "La Maison de l'Escargot", guide et historien

EVASION ? Un voyage dans le temps avec Serge Jardin, propriétaire d'une maison d'hôtes à Malacca

"La Malaisie accueille les jeux olympiques en 2062, et compte bien faire moisson d'or à la toupie, au sepak takraw et au silat qui sont devenus des disciplines olympiques. Le réalisateur Amir Muhammad fête ses 90 ans à Cannes où il reçoit la Palme d'Or pour l'ensemble de son ?uvre. La population malaisienne dépasse les 50 millions d'habitants. Elle est presque redevenue malaise et bumiputra (à plus de 85%). La "discrimination positive" a donc disparu. Le Petit Journal.com de Kuala Lumpur fête ses 50 ans. La Proton est définitivement entrée au musée. Toute production a cessé. Le débat politique du moment : la Malaisie doit-elle ou non rejoindre les Etats-Unis de Malaisie qui remplaceraient le Brunei, l'Indonésie, la Malaisie et Singapour. Les toilettes publiques sont privatisées.

Malacca est à 20 minutes de KL et à 35 minutes de Singapour en train. La ville historique a achevé de reconstruire la forteresse portugaise. Les rues sont pavées de latérite. La circulation automobile est interdite. Avec 100 musées et 1 000 artistes en résidence, Malacca est devenu une destination touristique majeure d'Asie du Sud-est.

Le record que Mr Ho a établi dans les premières décennies du XXIème siècle tous les samedis soirs, sur le marché de nuit de Malacca qui consiste à percer 4 noix de coco en 12.15 secondes avec un doigt n'a toujours pas été battu en 2062."


Arwin John,  fondateur de Malaysian Paranormal Research

INSOLITE ? A la chasse aux fantômes d'Ipoh

"De nouvelles méthodes permettent de mieux identifier les fantômes, leurs formes, ainsi que leurs couleurs. Les gens sont ouverts d'esprit et prennent au sérieux la découverte de l'au-delà. On trouve davantage de livres sur le paranormal. Un club de recherche de fantômes est financé par le gouvernement pour répertorier et résoudre les affaires liées au paranormal. A terme, cela pourrait change le destin de l'humanité en mettant en évidence l'existence de quelque chose au-delà des cinq sens physiques

La recherche du paranormal a connu de grandes avancées avec l'utilisation de nouveaux équipements de haute technologie. On assiste au recrutement de chercheurs de fantômes qui enquêtent de manière professionnelle. Des séminaires publics et des conférences sur le paranormal sont mis en place pour sensibiliser le grand public.

Malgré ces évolutions, la devise de la recherche paranormale malaisienne reste toujours identique "Nous parlons aux esprits avec amour et humilité"."

 

Helmi Loussaief, joueur du PKNS Football Club

SPORT - La Malaisie, nouvel eldorado des footballeurs français ?

"Mon fils remporte la finale de la coupe du monde de football en tant qu'entraîneur de l'équipe nationale de Malaisie... Et puis, un stade à mon nom est en train de se construire dans l'Etat de Selangor!"

 

Dawood Elijah, joueur du PKNS Football Club

SPORT - La Malaisie, nouvel eldorado des footballeurs français ?

"La Malaisie est devenue un puissant Etat islamique, très futuriste à l'image des Emirats mais avec beaucoup moins de superflu".

 

Dr Khong Kim Hoong, Vice-chancelier académique adjoint de HELP University

EDUCATION - HELP, une université presque comme les autres

"La Malaisie dans 50 ans ? Je pense que je ne serai plus là depuis longtemps ! Difficile de deviner à quoi le monde ressemblera.

En 2062, les gratte-ciels  sont encore plus nombreux et le trafic automobile est pire que jamais. La technologie est partout répandue. La révolution électronique et Internet avaient déjà un grand impact sur le mode de vie des Malaisiens en 2012. Mes compatriotes sont devenus standardisés et individualistes même si paradoxalement ils sont plus connectés virtuellement les uns aux autres. Les jeunes qui passaient beaucoup de temps avec leur gadgets électroniques au début du XXIème siècle ont alors 60 ou 70 ans. L'utilisation des gadgets s'est donc étendue à toute la société, des jeunes jusqu'aux plus âgés.

J'aimerais en tout cas que la politique du pays soit plus ouverte en 2062. Il faudrait plus de libertés et de participation démocratique mais aussi une plus grande ouverture à la différence."

 

Nathalie Arbefeuille, chef autodidacte, auteure et entrepreneuse

COUP DE FOURCHETTE ? Nathalie's Gourmet Studio, les raisons d'un succès

"Faire des prévisions à 50 ans est toujours un peu délicat car c'est une période très longue, surtout à la vue du développement galopant de ces dernières années. Je ne sais moi même pas où je serais dans 50 ans !

En 2062, la situation économique de la Malaisie a certainement évoluée avec l'épuisement progressif des énergies fossiles (pétrole, gaz, ...) mais c'est toujours un pays actif et productif. La Malaisie a (je l'espère) enfin acquis une conscience écologique et s'est développée de manière plus raisonnée. La situation en 2012 était un peu comparable aux "Trente Glorieuses" en France et nous pouvions déjà entrevoir l'évolution future d'un pays en pleine croissance comme la Malaisie.  J'espère que la pays a accru davantage sa stature internationale  tout en préservant  ses richesses intérieures. Trop de petits bijoux d'architecture ou de petits coins de paradis étaient détruits par la pression immobilière, commerciale et touristique au début du XXIème siècle. Si la Malaisie a su conserver son attrait et la singularité qui la caractérise, elle a du se focaliser davantage sur ses richesses tangibles (sa population métissée, ses ressources naturelles, ...) que sur l'appât du gain."

 

Audran Le Guillou, passionné par le silat malaisien

TRADITION ? Le Pencak Silat ou l'Art subtil de se défendre

"La Malaisie dans 50 ans ? Vaste sujet... J'espère en toute simplicité continuer à y retrouver mes amis tels que je les ai connus et les connais aujourd'hui : chaleureux, souriants et sûrement avec encore quelques kilos en plus? et surtout continuer à jouer au Seni Silat avec eux ! En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je n'attendrai pas 50 ans pour aller en Malaisie!"

 

Leonard Yiu, galeriste et collectionneur

ARTS - Leonard Yiu, galeriste par profession,collectionneur par accident

"En 2062, le pays s'est libéré lui-même des fers de la race et de la religion. A travers l'Art et les antiquités, nous encourageons une meilleure compréhension de la culture de chacun. "L'unité à travers la diversité" est devenu notre slogan ".

 

Suzlee Ibrahim, peintre

MODERN ART ? A la découverte de la peinture malaisienne avec Suzlee Ibrahim

"La Malaisie continue d'être un pays paisible. Nous avons gardé notre respect les uns pour les autres, au delà des opinions politiques ou religieuses. C'est le meilleur de la Malaisie ! Notre société a su conserver ses coutumes et ses cultures, en n'oubliant pas ses racines. La Malaisie a réalisé ses rêves et se tient debout et grande aux côtés des autres pays développés. Notre Royaume est devenu le pays le plus riche d'Asie du Sud-Est. Il reste unique de par ses différentes ethnies vivant en harmonie et pacifiquement sous le toit de la nation.

En tant qu'artiste, j'espère qu'en 2062, la Malaisie est capable de produire des artistes de renommée mondiale. Dans le top 10, qui sait? Kuala Lumpur est peut être même devenu capitale mondiale de la mode!

 

Marion Le Texier et Antoine Mariaux (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) Vendredi 3 août 2012

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Kuala Lumpur

LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant en Malaisie

Vous aimez écrire ? Vous voulez découvrir la Malaisie autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e) pour développer notre contenu localement !

Sur le même sujet