Lundi 19 août 2019
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPOSITION – Immortal : Eveiller nos consciences sur notre environnement

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 25/10/2016 à 19:30 | Mis à jour le 26/10/2016 à 00:13

L'Atelier Rouge est le fruit du travail de trois artistes et son nom un clin d'oeil à Matisse. Pour sa toute première exposition la galerie a réuni huit artistes qui ont chacun créé une ?uvre spécialement pour l'événement. L'exposition Immortal déroute : ''en Malaisie il existe souvent une incompréhension de l'art parce que les gens pensent qu'une oeuvre doit obligatoirement être compréhensible. Mais de plus en plus de personnes ici apprécient un type d'art nouveau, plus abstrait. Avec cette galerie, nous avons voulu créer quelque chose de nouveau en cassant les règles. En Europe cela paraît assez commun, mais ici c'est très rare, même dans le monde de l'art'', explique Jaëlle, l'une des co-fondatrice de la galerie. 

Immortal s'attache à remettre en question le mode de vie des hommes au contact de la nature, qu'ils affectent par leurs activités. La cérémonie d'ouverture a mise à l'honneur les ?uvres d'artistes qui ont à coeur de sensibiliser le public sur la responsabilité humaine face à l'état d'urgence dans lequel se trouve la planète aujourd'hui. L'oeuvre ''Constantable silence'' incarne bien cette pensée. Réalisée en trois dimensions et combinant un mélange de matériaux, l'oeuvre tend à mettre en valeur la relation entre l'Humain et la Nature, ou ce que l'homme accepte d'en percevoir. Le cadre dans lequel il se trouve le rend inapte à observer ce qui existe hors des sentiers battus. Pour exprimer cette idée, l'artiste a utilisé son propre visage afin de ne désigner aucun autre responsable qu'elle-même. Elle explique que ''cela vient de nous. Nous sommes à l'origine de cette catastrophe, sans même le réaliser. Pour construire cette ?uvre, je suis partie d'une vraie plante en essayant de la connecter à moi-même. Mais je pense que la connexion est déjà perdue et qu'il faut trouver une solution pour y remédier.''

L'artiste française Jaëlle a collecté les chutes de tissus d'un tailleur indien après cinq jours de travail. Une fois récupérées, elle les a détournées pour confectionner des guirlandes de fleurs. Bien que cette installation passe presque inaperçue aux yeux d'une partie du pubic lors de l'exposition, c'est en réalité la pièce maitresse, celle par laquelle l'évènement est né. L'idée de Jaëlle était de souligner notre volonté de bonne représentation de nous-même aux yeux du monde, alors que de son point de vue nous semblons tous cacher quelque chose au fond de nous. En effet, si l'on observe attentivement ces guirlandes on distingue un cercle noir un peu en retrait. Selon l'artiste finalement, ''tant que nous avons l'air bien, tout va bien. Nous ne voulons pas voir notre planète mourir, mais en attendant nous la dépeçons pour avoir l'air bien''. 

Alan Teh est lui, architecte de métier. Son rôle explique t-il, est aussi de détruire la nature. A travers Immortal et en tant qu'artiste, il a souhaité passer de l'autre côté, éveiller les consciences et mettre en lumière l'ironie du monde. Pour son ?uvre Habitat il a réutilisé des matériaux récupérés sur les chantiers et en a fait un nid ou encore une forme qui s'inspire des ruches des fourmis. Finalement il ajoute, ''l'ironie est que nous construisons mais pour cela nous détruisons''.

L'Atelier Rouge :

Une exposition à découvrir jusqu'au 30 octobre

Jaya One - Level P1 - The School

Pour plus d'informations

  

(www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) mercredi 26 octobre 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...

Sur le même sujet