Vendredi 23 février 2018
Johannesburg
Johannesburg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Marine Goldenberg : Le V.I.E. ouvre des perspectives professionnelles

Par Lepetitjournal Johannesbourg | Publié le 19/01/2018 à 07:22 | Mis à jour le 19/01/2018 à 08:23
randonnées, entreprendre, VIE, marine goldenberg, biochimex, jeunes, professionnels, paris, joburg, afrique du sud, sizanani

Dans cette nouvelle rubrique, nous allons à la rencontre de jeunes professionnels entre 18 et 28 ans qui commencent ou poursuivent une carrière professionnelle grâce au statut de volontaires internationaux pour Entreprendre (V.I.E.).  A Johannesburg, ils sont environ 80. Marine Goldenberg a quitté la vie parisienne pour s’installer à Joburg grâce à un V.I.E. La jeune professionnelle de 28 ans y vit depuis presque un an et travaille pour Biochimex, une entreprise dans la pharmaceutique. Ses impressions, ses perspectives professionnelles, et ses conseils. 

 

Pourquoi un V.I.E. en Afrique du Sud ?

Il faut faire un petit retour en arrière pour répondre à cette question ! Avant de partir pour Johannesburg, je travaillais chez Biochimex depuis déjà un an et demi. C’est en fait au départ une entreprise familiale spécialisée dans le négoce dans l’industrie pharmaceutique qui vend de la matière première et du packaging aux entreprises pharmaceutiques. Mes parents ont cédé l’entreprise à un groupe qui m’a gardée en poste par la suite. Lorsque j’ai intégré l’entreprise, ma mission était de développer le marché dans la région de l’Afrique Sub-Saharienne, ce qui m’a amené à faire de nombreux déplacements. Puis l’entreprise a souhaité développer le marché dans la région de l’Afrique Australe, et la question s’est posée d’avoir une présence physique dans la région. Nous hésitions entre trois villes africaines, Lagos au Nigeria, Nairobi au Kenya et Joburg en Afrique du Sud. Ce sont trois villes d’importance dans le secteur. Le choix s’est fait par élimination : le Nigeria était affecté par la crise économique et nous connaissions moins bien le marché à Nairobi, Joburg s’est donc imposée ! Avec du recul, c’est le meilleur choix dans la configuration actuelle et par rapport à notre activité. De plus le V.I.E. était une solution économique pour l’entreprise et un choix intéressant pour moi qui démarchais un nouveau marché. 

 

Vos impressions de Joburg et de l’Afrique du Sud plus généralement ? 

D’un point de vue professionnel, cela a tout changé dans le cadre des relations avec mes clients, j’ai pu comprendre certaines choses en ce qui concerne leurs habitudes de travail et plus généralement leur système d’organisation. Depuis que je suis sur place, un rapport direct avec mes clients m’a permis d’avancer dans mes démarches. Je trouve que Joburg bouge beaucoup au niveau du business mais aussi du culturel. 

 

randonnées, entreprendre, VIE, marine goldenberg, biochimex, jeunes, professionnels, paris, joburg, afrique du sud, sizanani

 

Quel est votre expérience de V.I.E. ?

D’un point de vue professionnel et pour mon entreprise, ça a été vraiment un plus d’être basée en Afrique du Sud et d’avoir une présence physique dans le pays. Ca a permis de faire avancer le business. Et d’un point de vue personnel, ça a vraiment changé mon mode de V.I.E. et m’a aidé à me poser. Lorsque je vivais à Paris, je voyageais beaucoup et passais la moitié de mon temps entre l’Afrique et la France. De plus j’avais envie d’une expérience à l’étranger. Depuis un an, il n’y a que du positif ! Je me suis bien intégrée au pays. J’apprécie de vivre à Johannesburg, évidemment pour le climat, les infrastructures mais aussi l’expérience culturelle riche avec l’histoire passionnante du pays. Je m’y plais beaucoup. J’ai été renouvelée pour une 2e année et j’en suis ravie ! 

 

La communauté des V.I.E. est assez importante et dynamique à Joburg. C’est un réseau qui permet de faire de nouvelles rencontres et de découvrir le pays en groupe. Les VI ici ont envie de bouger et sont enthousiastes d’être ici et curieux. 

 

randonnées, entreprendre, VIE, marine goldenberg, biochimex, jeunes, professionnels, paris, joburg, afrique du sud, sizanani

 

Dites-nous en plus sur le club V.I.E.

Quand je suis arrivée en février, j’ai reçu un email d’information à propos du club V.I.E. Quand je me suis rendue au rendez-vous, il pleuvait et nous n’étions pas très nombreux. Cela m’a permis d’établir le contact d’autres jeunes dans la même situation que moi. Anne Coste, ancienne V.I.E. et responsable du club en Afrique du Sud, souhaitait que de jeunes V.I.E. animent le réseau, et tout de suite je me suis proposée pour organiser des « after work ». C’est tout simplement comme ça que je suis devenue « Madame After Work » ! Petit à petit, nous essayons d’instaurer des événements récurrents, il y a un vrai potentiel. De plus, Anne a remis en place le concours V.I.E. qui a eu lieu l’année dernière et aura lieu tous les deux ans. C’est vraiment une très bonne initiative pour promouvoir le V.I.E. et les entreprises. 

 

Vos conseils aux V.I.E. qui souhaitent aller en Afrique du Sud ou qui V.I.E.nnent d’arriver ?

Evidemment rejoignez le club parce que c’est un bon moyen de nouer des contacts avec la communauté VI et échanger, avoir des conseils sur Joburg et faire des activités sympas. Il faut bien sûr garder en tête les consignes à respecter mais profitez du pays. Il y a tant à découvrir !

 

Vos bonnes adresses à partager

Le Workshop 55 à Parktown North pour les amateurs de gin

The Orbit à Braamfontein pour les amateurs de jazz

Le Full Stop Café pas très loin de Workshop 55 avec sa cour intérieur sympa

Le bar Al Lado à Maboneng à côté du Che, d’ailleurs le restaurant y livre des plats 

Le Little Addis Cafe, un restaurant éthiopien abordable avec de la très bonne nourriture

City Rock pour les amateurs d’escalade et y faire des rencontres sympas avec des Sud-Africains

Pour les randonneurs, sortez de Joburg et allez dans le Drakensberg, le Magaliesburg, ou encore à Waterval Boven dans le Mpumalanga.

Le programme de mentorship de Sizanani est une expérience forte qui demande cependant un investissement temps.
 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com johannesbourg

Lepetitjournal Johannesbourg

Lepetitjournal.com de Johannesbourg est le journal des français, francophones et francophiles à Johannesburg. Des news en français sur l'actualité et la culture sud africaine, le réseau francophone, les sorties et autres informations insolites.
0 CommentairesRéagir

Communauté

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Michèle Merrifield : la passion du bush devient un projet de vie

L’histoire de Michèle, c’est celle d’un voyage qui change un destin. Cette normande qui ne parlait pas un mot d’anglais a créé Daktari, croisement d’un refuge animalier et d’un centre éducatif.

Que faire à Johannesburg ?

TOURISME

Le Botswana ou la vie sauvage

Avec plus de 40% du territoire laissé à la vie sauvage, le Botswana a la réputation d’être l’apanage des touristes les plus fortunés. En fait cette destination s'adresse aux voyageurs intrépides.

Vivre à Johannesburg

V.I.E./V.I.A.

Franck Deroche : V.I., misez sur le réseau

Franck Deroche, Volontaire International en Administration (V.I.A) à Pretoria entre 2004 et 2006. Il revient sur cette expérience et parle des opportunités de carrière qui se sont présentées à lui.