Jamie-Lee Sexton, rencontre avec une artiste sud-africaine à la voix envoûtante

Par Maeva Dewas | Publié le 30/11/2022 à 09:52 | Mis à jour le 30/11/2022 à 11:24
Soirée Beaujolais nouveau Alliance Française Johannesburg

A l’occasion de la célébration du Beaujolais nouveau 2022, organisé le 18 novembre 2022 à l’Alliance Française de Johannesburg, l’artiste sud-africaine Jamie-Lee Sexton était venue accompagner l’évènement en musique. Le temps pour son public de découvrir une voix et un talent incontestable. Lepetitjournal.com l’a rencontrée.  

 

Alliance française Johannesburg, soirée Beaujolais NouveauJamie Lee Sexton et Maeva Louis Dewas

Lepetitjournal.com/Johannesburg : Qu’est ce qui t’a amené à la musique ? 

A l’âge de 4 ans, je chantais déjà cette chanson de Nat King Cole « Unforgettable », que mon père, grand amateur de musique, aimait tellement. J’ai toujours voulu chanter et écrire des textes, ça faisait partie de moi. Finalement, je n’ai jamais arrêté de chanter. A l’école je participais aux différents concerts et compétitions musicales organisées.  A l’université, j’ai étudié les arts du spectacle. Au cours de mes études, j’ai pu participer à une émission nationale de télévision sud-africaine « idols » : un télécrochet musical déterminant le ou la meilleur(e) jeune chanteur(se) d’Afrique du Sud. Je suis arrivée parmi les 8 premiers de cette émission, quelle expérience formidable ! Après mes études, j’ai rejoint l’industrie de la musique. J’ai commencé à écrire des spectacles et des textes musicaux, à enregistrer des albums en studio. Depuis, j’ai eu l’occasion de participer à des festivals en Afrique du Sud : Cape Town, Durban,…mais aussi au Lesotho, au Mozambique.  

Quelles sont tes sources d’inspirations musicales ? 

Mes goûts musicaux, sont assez éclectiques. Aujourd’hui, je fais principalement de la musique Pop, facilement accessible. Mon enfance a été marquée par la musique des « grandes dames » du jazz. A la maison, nous écoutions toutes ces chanteuses charismatiques à la voix de velours : de Ella Fitzgerald à Nina Simone en passant par Sarah Vaughan. Un peu plus tard, je me suis également tournée vers d’autres grandes chanteuses comme Joni Mitchell, Janice Joplin, Tori Amos. Ces femmes ont été source d’une grande inspiration pour moi, leurs musiques mais aussi leurs actions, en tant qu’artistes féminines, dans l’industrie musicale. Nina Simone est une artiste qui m’a beaucoup influencée : les choses à propos desquelles elle écrivait et chantait. Aujourd’hui, je peux dire que tout est susceptible de m’inspirer : la vie en générale, les relations humaines, le monde, les gens, l’art. Mes textes et musiques s’inspirent de ma propre expérience et ma propre vie. J’écris sur l’amour, la perte, la vie quotidienne, ce qui me touche et touche les autres, ce qui fait écho. Une des titres de mon précédent album, qui est sorti l’année dernière, « we are brave », je l’ai écrit pendant le confinement, dans un contexte anxiogène où des gens agissaient avec courage, choisissant de vivre pourtant sans certitudes du lendemain. Cette chanson je l’ai écrit en pensant à eux, à leur ténacité, à leur force d’esprit.  

 

La France et la culture Française, qu’est-ce que ça t’inspire ? 

J’aime énormément ce pays. Depuis mon enfance, j’aime la musique, les films, la nourriture française. Mon frère vit actuellement à Paris. Après de nombreuses années passées à dire que j’allais apprendre le français, je me donne finalement ce challenge pour 2023. Notamment car j’ai le projet de faire une tournée en Europe prochainement. Au niveau musical, j’ai grandi en écoutant les classiques de la chanson française : Edith Piaf, Joe Dassin et plus encore. Une de mes artistes préférées est Carla Bruni. J’aime aussi beaucoup la scène française actuelle, comme Paradis, ce duo d’artistes de talent.  

Y a-t-il des sujets actuels, dans ce monde, qui te tiennent particulièrement à cœur ?   

Je suis une fervente défenseuse de l’égalité des sexes, du droit des femmes. Historiquement, les femmes ont beaucoup été conditionnées à penser qu’elles sont inférieures. Alors que leur force vient d’ailleurs. Je parle beaucoup de cela. Un autre sujet qui me tient très à cœur c’est la santé mentale. Être ouvert et honnête sur ce que les gens ressentent et expriment. Parler de son ressenti face au stress, à la dépression, au suicide. C’est important pour moi de parler aux jeunes pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls, que d’autres personnes traversent des états similaires. Donc ces deux causes me sont vraiment très chers.  

 

Après deux albums et de nombreux singles, à l’écoute sur Deezer ou spotify, Jamie Lee Sexton enregistre actuellement son dernier album. Le premier extrait de cet album est sorti il y a environ 3 semaines. Il s’agit de « falling for you », à écouter sans modération.  

 

Maeve dewas

Maeva Dewas

Je m’appelle Maeva et je suis scientifique de formation. Avec mon mari, nous vivons en Afrique du Sud, à Johannesburg, depuis 6 ans. C’est dans ce pays que nous aimons profondément, que nos deux enfants sont nés et grandissent à présent
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Johannesburg !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale