Mardi 14 juillet 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

Vincent Floreani : "Protégez-vous et protégez vos proches !"

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 13/04/2020 à 06:16 | Mis à jour le 13/04/2020 à 07:23
Photo : © Consulat général de France
vincent floreani covid19

Le Consul général de France au Vietnam (Ho Chi Minh Ville) Vincent Floreani a répondu à nos questions, relatives à la crise du COVID-19 au Vietnam. 

Nous nous relayons sept jours sur sept pour répondre aux questions de nos compatriotes en difficulté et pour les aider, épaulés par les équipes de Business France et de l’Institut français.

lepetitjournal.com HCMV : Pourriez-vous rappeler brièvement les rôles du Consulat général de France à Hô Chi Minh Ville ? 

Vincent Floreani, Consul général de France à Ho Chi Minh Ville : Le Consulat général est un service public. Sa mission première est l’accompagnement des Français qui résident dans la circonscription, couvrant le sud et le centre du Vietnam. Il leur offre des services, tels que la délivrance de documents d’identité (passeports et CNI), des aides sociales (bourses notamment), l’ouverture de bureaux de votes pour certaines élections, un service d’état-civil (mariages, naissances, décès) et de nationalité, des légalisations de signature, ou encore des certificats de vie. Le Consulat général porte aussi assistance aux Français en difficulté (détenus, rapatriements sanitaires ou psychiatriques et bien sûr dans des crises).

Il délivre également des visas pour les personnes étrangères désirant se rendre en France.

Il joue en outre un rôle de promotion économique de la France et de ses entreprises, en liaison avec Business France, le Service économique de l’Ambassade à Hanoï, la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Vietnamienne et les Conseillers du Commerce Extérieur. Il favorise la coopération éducative, l’enseignement du français et les relations culturelles, avec l’appui de l’Institut français du Vietnam et du Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade.

Enfin, le Consulat général dialogue avec les autorités locales de la circonscription pour promouvoir la coopération avec entre nos deux pays et, bien sûr, mieux faire connaître la France, ici, au Vietnam, et l’attractivité de notre pays dans les domaines de l’enseignement supérieur, des investissements, du tourisme, etc.

 

Comment arrivez-vous à composer avec cette crise du COVID-19 au Vietnam ? Le Consulat général de France a-t-il reçu des directives particulières du gouvernement français/vietnamien ? Avez-vous eu le temps de vous préparer en amont ? 

Cette crise sanitaire mobilise toutes les équipes du Consulat général. Nous nous relayons sept jours sur sept pour répondre aux questions de nos compatriotes en difficulté et pour les aider, épaulés par les équipes de Business France et de l’Institut français.

Le Consulat général a organisé plusieurs réunions d’information en présence des élus, des responsables de nos établissements scolaires et parents d’élèves, de médecins (CMI, Hopital FV), d’associations de Français, de chefs d’îlot.

Le ministère français des Affaires étrangères a transmis plusieurs directives sur l’organisation de nos services en période de crise. Par mesure de précaution, un certain nombre de services consulaires comportant un contact avec des usagers ont été temporairement suspendus, sauf en cas d’urgence. Ceci nous a aussi permis de nous concentrer sur l’aide aux compatriotes en difficulté du fait de la crise sanitaire. L’ampleur de celle-ci est inédite et sur bien des aspects nous avons dû nous adapter et continuons de le faire.

 

En date du 6 avril, l’Ambassade de France et le Consulat général de France avaient réussi à traiter plus de 3300 appels et 7000 courriels. Qu’en est-il du chiffre général concernant les appels et les courriels et comment êtes-vous mobilisés pour y répondre ? 

vincent floreani covid19
© Consulat général de France 

Nous continuons de recevoir chaque jour des dizaines de courriels et d’appels. Nous répondons à tous, le plus rapidement possible, généralement dans l’heure.

Nous continuons de recevoir des demandes sans lien avec la crise sanitaire actuelle, à traiter des situations d’état civil, telles que des naissances ou des décès, ou à établir des laissez-passer.

Nous avons divisé les effectifs en deux équipes, qui alternent tous les deux jours, avec pour chacune d’elles, des agents chargés des réponses téléphoniques, des réponses aux courriels, des enregistrements des Français en difficulté, ou encore des échanges avec les autorités locales. Nous avons choisi cette organisation avant tout pour éviter les risques : si un agent était malheureusement contaminé, son équipe devrait se mettre en quatorzaine mais l’autre équipe pourrait maintenir nos services aux Français.

Le Consul adjoint et moi-même restons par ailleurs disponibles 24/7.

 

Quelles sont les principales préoccupations des Français qui vous contactent ? 

Deux préoccupations principales ont émergé. D’abord le retour des Français de passage au Vietnam. Cette phase s’est achevée lundi 6 avril, avec le départ du dernier vol d’Air France avant plusieurs semaines. Il reste environ 300 touristes, qui ont pris la décision de rester.

Ensuite, les mises en quarantaine de nos compatriotes, puisque les autorités vietnamiennes y ont massivement recours pour lutter contre la diffusion du COVID-19. Près de 70 000 personnes sont actuellement en quarantaine au Vietnam. Depuis le début de la crise, plus de 200 Français en ont fait l’objet. Vendredi 10 avril au matin, il en reste moins de 30. Nous sommes en contact avec chacune et chacun d’entre eux, au moins une fois tous les deux jours.

Ce sont désormais les conséquences économiques et sociales qui vont nous mobiliser fortement au cours des prochaines semaines. Je pense en particulier aux parents d’élèves et aux établissements scolaires, à nos entrepreneurs et aux entreprises françaises.

 

Avez-vous des informations sur la suite de cette crise sanitaire au Vietnam ?

Personne n’a d’information fiable sur la suite de cette crise, ni au Vietnam, ni ailleurs. Nous restons mobilisés et prêts à nous adapter aux circonstances pour aider nos compatriotes.

 

Avez-vous une idée du nombre d’expatriés français rentrés en France depuis le début de l’épidémie au Vietnam ? 

S’agissant des Français de passage, nous estimons à plus de 1500 ceux qui ont pu partir par l’un des trois vols supplémentaires d’Air France et du vol spécial du 6 avril. Je tiens à remercier chaleureusement la compagnie nationale, qui a collaboré de façon remarquable avec le Consulat général et l’Ambassade à Hanoï tout en maintenant des prix abordables.

Je n’ai pas d’information sur le nombre d’expatriés rentrés en France. Les autorités françaises ont conseillé de façon générale aux Français qui disposent d’un domicile à l’étranger de rester sur place.

vincent floreani covid19
© Consulat général de France au Vietnam - Vincent Floreani en déplacement à l'aéroport de Tan Son Nhat le 6 avril, pour accompagner les ressortissants français vers le dernier vol Air France et rencontrer le personnel naviguant. 

 

D’un point de vue plus personnel, quel impact a eu cette crise du coronavirus sur votre quotidien ? 

Cette crise requiert un engagement de tous les instants. Elle fait appel à des capacités d’adaptation et d’inventivité, face à des situations inédites. Elle impose d’attacher une importance encore plus grande à la gestion des équipes, qui sont fortement soumises à des risques, à des interrogations, à l’énervement des interlocuteurs parfois, à la fatigue aussi. 

Je voudrais rendre hommage aux agents du Consulat et de l’Ambassade qui ont fait preuve d’un engagement remarquable et continuent d’apporter une aide formidable à nos compatriotes.

 

Avez-vous un message important à diffuser aux Français du Vietnam ? 

Merci à vous de m’offrir cette possibilité de diffuser deux messages :

Protégez-vous et protégez vos proches ! Pour cela, appliquez les mesures barrières et la distanciation sociales et respectez les recommandations des autorités vietnamiennes, qui ont jusqu’à présent bien maîtrisé cette crise sanitaire.  

Informez-vous ! Le site internet du Consulat général et son compte Facebook, comme ceux de l’Ambassade, sont mis à jour très fréquemment. Vous y trouverez des réponses à des questions ainsi que des conseils. Nous envoyons aussi fréquemment des courriels aux Français inscrits au Consulat pour les informer, donc inscrivez-vous en ligne à partir du site du Consulat général.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet