Lundi 23 septembre 2019
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FLORENCE BACIN – "Au Vietnam, contrairement à la France, on ne te catégorise pas selon ton CV"

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 31/05/2015 à 22:00 | Mis à jour le 05/07/2015 à 08:41

 

Installée au Vietnam depuis 5 ans, Florence Bacin est l'une des deux têtes pensantes du duo Fashion Linda Mai Phung, marque de mode éthique franco-viet établie au Vietnam depuis 5 ans et prête à conquérir le monde !

Parce que Lepetitjournal.com de Saigon aime la mode et surtout parce que le journal s'intéresse au parcours des viet-kieu revenus dans leur pays d'origine, a fortiori quand il s'agit de jeunes entrepreneurs motivés, Lepetitjournal.com a rencontré pour vous Florence Bacin, qui s'occupe du développement de la marque.

Lepetitjournal.com/Hochiminhville : Florence, merci de nous présenter votre parcours en général et les raisons qui vous ont menées au Vietnam.

Florence Bacin : Je suis arrivée en Janvier 2010 surtout car je voulais revenir vers mes origines. Ma mère est mi- vietnamienne, mi- cambodgienne et après avoir grandi en France, il me semblait important de venir au Vietnam, connaitre ce pays et y voyager.

Titulaire d'un diplôme en école de commerce et spécialisée dans la microfinance et le développement durable, j'ai d'abord cherché du travail dans le monde des ONG et fait un Volontariat de Solidarité Internationale VSI. C'est en rencontrant Linda Mai Phung, et en m'associant avec elle, que j'ai décidé de me consacrer au développement de notre marque, en accord avec nos valeurs à toutes les deux : une mode pointue oui, mais dans le respect de l'éthique et de l'environnement. Linda Mai Phung respecte les artisans et le savoir-faire local. Nous destinons nos produits aux femmes qui aiment le voyage, les vêtements de qualité et la recherche d'un style unique, dans toutes circonstances.

Notre marque connait une belle histoire mais nous cherchons des investisseurs qui nous aideraient à toucher plus de femmes, de par le monde. Aujourd'hui, la marque connait une notoriété réelle sur Saigon et nous commençons à nous faire remarquer à l'étranger, notamment suite au succès d'une campagne de crowdfunding sur Ulule au mois d'Avril.

Que représente pour vous le fait d'être viet-kieu et d'avoir ainsi plusieurs bagages culturels?

En réalité, je possédé 4 origines différentes : Vietnamienne, Cambodgienne de par ma mère et Russe et Française de par mon père.

Je suis très fière de ce métissage. Si je possède un attachement particulier au Vietnam, c'est sans doute dû au fait que je n'ai pas eu le temps de connaitre ma grand-mère maternelle. Je vois cela un peu comme un genre de compensation... mais je suis vraiment tombée amoureuse du Vietnam lors de mon premier voyage avec ma famille en 2002.

Bien que je ne parle pas très bien vietnamien, j'ai un peu de famille ici et je pense comprendre mieux certains comportements ou particularités de la culture vietnamienne du fait de mon héritage. Comme par exemple, l'importance de la réussite scolaire (mais aussi de la nourriture!) dans les mentalités asiatiques, qui était très présente chez moi.

Que pouvez-vous nous dire sur la recherche d'emploi au Vietnam, par rapport à celle en France ?

Les deux pays sont complètement différents et les méthodes de recrutement aussi. Au Vietnam, on jugera un candidat sur ses compétences et sur sa personnalité, et moins sur ses expériences professionnelles passées ou ses diplômes. Il y a moins de classification. Contrairement à un pays comme la France, on ne te rangera pas dans une case en fonction de ton CV !

Le système semble un peu plus « alternatif » ici et se prend un petit peu moins au sérieux que dans les grandes villes européennes. Le passif professionnel n'est pas le seul critère reconnu. On va davantage regarder l'histoire du candidat, son héritage, ses passions.

Florence, merci de partager avec nos lecteurs votre « bon plan » à Ho Chi Minh Ville et votre « coup de c?ur » au Vietnam.

A Saïgon, je dirais volontiers le DeciBel Lounge Bar qui propose toujours des évènements originaux et variés : free food le mardi, film le mercredi, blind test ou expo le jeudi et live music le vendredi en général... lundi deal burger + boisson pour 90k !
Pour mon coup de c?ur au Vietnam je dirais sans hésiter Ninh Binh (la Baie d'Halong Terrestre) pour ses paysages époustouflants qui nous transportent dans le décor du film Indochine.

Le Pop-Up store est ouvert du Mardi au Samedi 10h à 19h jusqu'au 20 Juin 2015 au 1er étage, 28 Thai Van Lung, D1 ! Faîtes vite !

 

(www.lepetitjournal.com/Hochiminhville) 1er Juin 2015

Pour plus d'information sur la marque Linda Mai Phung visitez leur page web

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu

Gabriel Badea-Päun, "Les peintres roumains et la France"

La saison France-Roumanie s'est achevée cette année, l'occasion de faire le point sur les lacunes que nous avons en France sur la culture roumaine et sur les liens qui unissent encore nos deux culture

Sur le même sujet