Mardi 26 octobre 2021
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
TEST: 2259

HOTEL-CAPSULE – Développement du concept japonais à Ho Chi Minh-Ville

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 09/08/2015 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 16:18

Ce mode d'hébergement, connu pour sa singularité, s'installe au Vietnam. Certains approuvent, d'autres rejettent, retour sur cette solution d'hôtel économique et futuriste.

Un premier prototype d'hôtel-capsule existe à HCMV depuis quelques mois. Dans un quartier très fréquenté par les touristes, en plein quartier Pham Ngu Lao, se tient l'hôtel Hong Kong Kaiteki. La superficie de cet hôtel est petite, mais son organisation est optimale.

60 m2 de superficie au totale, 60 chambres mais pour une capacité d'hébergements de 100 personnes.

Comment est-ce possible? La réponse se trouve dans la taille des chambres. En effet, chaque chambre ne fait que 2 m2 !

C'est le principe même d'un hôtel-capsule. Une capsule est une sorte de caisson, pas plus grande qu'un placard, dans lequel le client va passer la nuit. Les capsules s'empilent les unes sur les autres, à la manière des containers et permettent un gain de place considérable. Loin d'être de simples boites fermées, les caissons, souvent importés de l'étranger, sont confortablement équipés : TV, climatisation, wifi, écouteurs, rangements,?

Tel un dortoir, chaque étage peut ainsi contenir jusqu'à 20 capsules, voire plus. L'hôtel fournit une salle de bain commune par étage et des casiers pour y laisser ses bagages.

Logement économique dit aussi prix cassés. Le concept est dédié à une population qui ne souhaite pas dépenser beaucoup en hébergement. Ainsi, chaque chambre coûte autour de 7 USD la nuit (150.000 VND).

Le style très futuriste des capsules intrigue. Le Petit Journal.com de Ho Chi Minh-Ville a posé la question aux habitants.

Alors, l'hôtel-capsule, on aime ou on n'aime pas ?

On aime :

- « On a l'impression d'être dans un film de Steven Spielberg ou dans le film le 5ème élément ! » Les capsules ont un design moderne qui plait et que certains trouvent amusant.
- A 7 USD la nuit, les économies d'échelle sont intéressantes. Si on est un grand voyageur, sur un mois, on ne dépensera que 217 USD en hébergement, laissant plus de budget pour les autre dépenses.
- En voyage, on veut profiter au maximum du pays dans lequel on se trouve et ne pas perdre trop de temps dans sa chambre. Avec ce principe, on ne se rend à l'hôtel que lorsque l'on veut dormir.
- Au Japon, très souvent, les hommes et les femmes ne partagent pas le même hôtel-capsule. Chacun son hôtel. On peut éviter alors le risque d'être mal à l'aise si on est une jeune femme seule dans un hôtel-capsule rempli d'hommes.

On n'aime pas :

- Serrés comme des sardines, les uns sur les autres, ce système peut laisser penser que les clients sont traités comme des morceaux de viandes dans des Tupperwares.
- Gain de place et gain d'argent oui mais à quelles conditions? Souvent, les capsules sont mal insonorisées et les ronflements du voisin peuvent poser problème.
- Il ne faut pas être claustrophobe dans ce genre d'endroit. Une seule ouverture, la porte à l'entrée, qui, une fois le rideau baissé, peut rendre l'endroit étouffant.
- Equipement certes, mais la climatisation dans les caissons est souvent matérialisée par une arrivée d'air intense qui se trouve au-dessus du visage.
- Enfin, certains hôtels-capsules au Japon proposent des services en plus qui peuvent ne pas plaire à tous les clients (par exemple: on peut souvent, trouver « tout type de film » à la télévision).

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Marine Hérisset (lepetitjournal.com/HoChiMinhVille) 10 Août 2015

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Lima Appercu

Après des mois de restrictions, le Machu Picchu accroît sa capacité d’accueil

Le ministère de la Culture a élargi la jauge des visiteurs du Machu Picchu, l’occasion de vous partager nos photos « sans touristes » de ce site magique issu de la civilisation inca.

Sur le même sujet