Mardi 18 février 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SPÉCIAL TÊT 2016 – La chance se trouve aussi dans les jeux du Têt

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 10/02/2016 à 23:00 | Mis à jour le 11/02/2016 à 04:02

En vietnamien, le "Têt Nguyen Dan" signifie "le premier jour de l'aube", "le premier jour du printemps" ou plus simplement "le premier jour de l'année". Le Têt, fête de famille, d'amour et de joie, certes, mais le Têt est aussi une fête aux ancêtres et surtout une fête à la chance et à la bonne fortune.

On doit tout faire durant le Têt et surtout durant le premier jour de l'année pour ne pas contrarier les mauvais esprits, pour repousser le mauvais ?il et pour encourager la bonne fortune à être clémente avec nous tout au long de cette nouvelle année.

Il existe des jeux auxquels jouent les vietnamiens durant le Têt. Comme on l'imagine, la plupart de ces jeux sont centrés sur la chance et les prédictions du destin et de l'argent. Si vous ne connaissez pas encore ces jeux, voici une petite présentation rapide.

B?u cua cá c?p (Courge, crabe, poisson, tigre)

Populaire dans le sud Vietnam, ce jeu se pratique par les enfants et les adultes. Ce jeu d'argent se joue à l'aide de 3 dés. Sur les six faces des dés sont représentés un poisson, une crevette, un crabe, un coq, une courge calebasse et un cerf. Les joueurs parient une somme d'argent sur une planche qui présente les six photos en précisant sur quel animal ou légume ils misent. Ils tirent ensuite les trois dés. Si un premier dé correspond à l'animal choisi, ils gagnent le montant misé. Si deux dés correspondent à l'animal choisi, le joueur gagne deux fois la mise. Si le troisième dé indique aussi l'animal choisi, le joueur gagne trois fois sa mise.

Ce jeu s'apparente au jeu Hoo Hey (poissons-crevettes-crabe), qui vient lui aussi d'un pays où est fêté le nouvel an Lunaire, la Chine.

 

B?t m?t b?t dê (Attraper une chèvre les yeux bandés)

Les enfants âgés entre six et quinze ans aiment ce jeu. Se pratiquant à deux, un joueur joue la chèvre, l'autre joue l'attrapeur de chèvre. Les deux participants ont les yeux bandés. Les autres participants se donnent la main pour créer un cercle autour des joueurs. Un attrapeur de chèvre qui gagne rapidement la manche peut voir en cette occasion un signe de bonne fortune pour sa nouvelle année.

 

 

 

C? ng??i (Jeu d'échecs humain)

Ce jeu se pratique avec 32 participants, le plus souvent 16 hommes et 16 femmes qui s'affrontent. Les échecs humains suivent les règles générales du jeu d'échecs chinois. Les joueurs prennent les rôles des différentes pièces d'échecs (roi, chevalier, le fou et ainsi de suite), cela se fait habituellement sur un terrain extérieur, avec les cases de l'échiquier marquées au sol. Ce jeu humain donne lieu à des combats chorégraphiés pour déterminer si une pièce (un joueur) est effectivement prise.

 

 

Il existe bien d'autres jeux qui possèdent ou non une dimension de chance ou d'argent. Des jeux qui se jouent en groupe ou à deux pendant le Têt. Dans cette catégorie, on retrouve les très traditionnels échecs, le "Pile ou Face" (jeu, très populaire en campagne, peut se jouer par petits et grands. Les joueurs s'affrontent devant une planche en bois avec des trous et doivent lancer les pièces avec précision dans les trous), la "balancelle en bambou" (le jeu consiste à tâcher de s'élever le plus haut possible avec la balancelle), le "gangster de la guerre" (en vietnamien K?o co) qui se joue à plusieurs, avec une corde. Chaque équipe tirant un des deux côtés de la corde. Et bien d'autres encore...

 

Thomas Rébusson (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 11 Février 2016

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet