Mercredi 8 juillet 2020

Loto français ou Toto Lotto allemand ? Faites vos jeux !

Par Jean Coudray | Publié le 15/01/2020 à 23:49 | Mis à jour le 16/01/2020 à 14:46
Photo : © Pixabay
loto français vs Toto Lotto allemand

La loterie nationale est intrinsèquement liée à l'histoire de chaque pays et jouit d'une popularité certaine tant en France qu'en Allemagne. Retour sur cette institution qui fait tourner les têtes aussi bien des Français que des Allemands.

Le Loto a lieu en France trois fois par semaine tandis que le « 6 sur 49 » (6 aus 49) allemand se déroule le mercredi et le samedi. Mais d'où vient ce rendez-vous qui rassemble des millions de joueurs occasionnels ou compulsifs ?


Un jeu de hasard d'utilité publique ?

La Loterie nationale, ancêtre de la Française des Jeux est née 1933 bien avant son homologue allemand qui vu le jour en 1956.

En France l'idée originelle est de permettre de financer les associations d'invalides de guerre, ou d'anciens combattants et les victimes de catastrophes agricoles. Les « Gueules cassées » qui présentent des séquelles physiques de la Guerre 14-18 émettent d'ailleurs des billets de loterie dès 1935.

Les jeux de hasard de la Loterie nationale, critiqués par certains comme une pratique immorale, remportent un fort succès dès leur lancement. La forme moderne du loto français est elle issue du Nordwestlotto allemand créé en 1974 de la fusion de Lotto et de Totoblock et fait son apparition en 1976 à la suite d'un décret ministériel. 

Aussi, l'association des « Gueules cassées » qui utilisait les recettes des loteries pour se financer a vu les siennes fondre à cause de la concurrence galopante du tiercé dans les années 60 et a fait pression pour la création d'un tel dispositif à l'échelle nationale. En Allemagne, chaque Land est actionnaire unique ou majoritaire de cette entreprise en co-actionnariat avec les associations sportives de l'Etat et leur chiffre d'affaires représentait une somme non négligeable de 7 milliards d'euros en 2013. En France, la Française des jeux annonçait un chiffre d'affaires de 15 milliards d'euros en 2018, dont environ un dixième correspond aux recettes du Loto. 


Une popularité indéniable dans les deux pays

La loterie au vu de l'ampleur de sa pratique constitue un fait social à part entière. Selon une enquête de l’institut de sondages d'opinion publique « IfD Allensbach », environ 7,3 millions de citoyens allemands jouent régulièrement à la loterie, et plus de 21 millions y jouent occasionnellement. La forme de jeu la plus populaire est le fameux loto « 6 sur 49 » le samedi, 26% des joueurs Allemands ont adopté cette variante en 2018 et 152 heureux (et chanceux) élus sont devenus millionnaires sur cette même année.

En plus de 40 ans, le format n'a que peu évolué et rares sont ceux qui n'ont pas déjà rempli une grille de Loto. Ainsi, en 2015, 17 millions de personnes avaient déjà acheté une grille de loto en France et plus de 16000 individus ont trouvé les fameux 6 bons numéros depuis sa création.


Un monde de probabilités insolites

La grille de loto ou du « 6 sur 49 » est certes régie par le hasard, mais elle dépend de probabilités mathématiques tangibles. Chaque grille du loto propose plus de 19 millions de combinaisons, soit 0,000 005 % de chance de remporter le gros lot. Pour sa version allemande, vous avez relativement plus de chance de gagner, soit 1 sur environ 14 millions. Toujours en termes de probabilités, il y a 83,29 % de jeux perdants, 9,26 % de jeux remboursés et 7,45 % de jeux gagnants pour la loterie préférée des Français. Un calcul vicieux démontre que l'on a statistiquement autant de chance de trouver les 6 bons numéros que de mourir dans les 4 minutes 30 à venir. Et si vous jouez, assurez-vous de tout avoir fait dans les règles, contrairement à ce gérant de kiosque « Lotto » francfortois qui pensait avoir gagné le gros lot en ayant les 6 bons numéros en novembre dernier, mais c'était sans connaître la loi qui interdit à un gérant de loterie de jouer dans son propre kiosque. Si succomber aux jeux de hasard est collectivement considéré comme immoral, retenez ce proverbe latin : « Paupertas non est vitium » (« Pauvreté n'est pas vice »).


 

0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Actualités

Munich Appercu
Coronavirus

Allemagne - Les masques de la discorde

Bien que le Covid-19 soit toujours présent, la nécessité du port du masque est remise en question par certains responsables politiques en Allemagne.

Baisse de la TVA en Allemagne

Heidelberg Mannheim

Communauté

Francfort Appercu
ISCH LIEBEU DICHE

Gaëlle et Ulrich, un couple franco-allemand tout en harmonie

Lepetitjournal.com/Francfort a rencontré Gaëlle et Ulrich qui témoignent de leur expérience de couple franco-allemand, de leurs différences culturelles mais aussi de l’éducation bilingue des enfants.

Vivre à Hambourg

Munich Appercu
Coronavirus

Allemagne - Les masques de la discorde

Bien que le Covid-19 soit toujours présent, la nécessité du port du masque est remise en question par certains responsables politiques en Allemagne.

Baisse de la TVA en Allemagne

Heidelberg Mannheim

Que faire à Hambourg ?

IDÉE SORTIE

Top 5 des rooftops de Hambourg

Si la ville de Hambourg est connue pour son temps capricieux, il est toujours agréable de profiter d’une belle soirée d’été en terrasse ! Découvrez notre sélection de rooftops !