Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RÉFUGIÉ - Plan International se mobilise

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 24/02/2017 à 10:05 | Mis à jour le 24/02/2017 à 13:56

 Plan International présente des tables rondes participatives afin de permettre aux jeunes de dialoguer avec les parlementaires et les représentants des pouvoirs publics et de la société civile. De nombreuses thématiques y sont abordées comme celle  des réfugiés. Des témoins les animent afin de partager le quotidien de milliers de personnes. Bien loin de certains problèmes majeurs qui façonnent notre monde, ces événements sont indispensables pour relater des faits, des atrocités mais aussi pour promouvoir cet espoir grandissant de jeunesse. Lepetitjournal.com Hambourg revient sur la crise des réfugiés en Allemagne.

 

 

Le débat sur les réfugiés débute en été 2015 et figure parmi l'une des controverses les plus émotionnelles du pays depuis la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit d'un sujet important et pressé qui divise la coalition gouvernementale de l'Allemagne et l'Union Européenne. À contrario, on a pu observer une montée des mouvements politiques extrémistes qui voient cette situation comme un argument de taille pour défendre leurs programmes et leurs visions pessimistes sur l'avenir du pays. Une division qui peine à l'Allemagne mais aussi aux réfugiés et à leur intégration.

 Le rêve allemand

Mais pourquoi un tel afflux ? L'Allemagne a été une destination privilégiée de mouvements migratoires mondiaux. Ce sont principalement pour des raisons économiques ou de politique intérieure que les pays considérés ?traditionnels d'accueil' comme le Royaume-Uni, la France, les Pays-Bas ou encore la Belgique ont adopté une politique plus restrictive à l'égard du flux de réfugiés à l'inverse de l'Allemagne. Le pays est donc devenu ?le' pays d'accueil. Les dirigeants allemands ont aussi longtemps soumis le fait que le pays était en déclin démographique, ce qui engendre une insuffisance indéniable de main-d'?uvre qualifiée dans de multiples domaines, et par conséquent il existe un besoin accru de travailleurs. D'après l'Office Fédéral allemand de la Statistique, l'arrivée des réfugiés a dopé la croissance allemande : un coup de pouce de 0,25%! Mais ce flux a stimulé beaucoup de débats et de controverses, notamment avec les attentats et la menace terroriste qui plane sur le pays.

2016 est une année noire pour l'Allemagne et sème le doute sur la position que le pays doit adopter. Le pays a été plusieurs fois visé par des attaques terroristes commissent par des migrants. Ainsi, la chancelière Angela Merkel veut intensifier le nombre d'expulsions pour les candidats à l'asile qui verront leur demande rejetée et améliorer les conditions nécessaires à l'accueil des gens qui cherchent une véritable protection. Un secours indispensable pour de nombreux réfugiés qui ont besoin de l'aide de l'Allemagne mais aussi d'organisations comme Plan International.

 Plan International s'investit

Plan International se mobilise pour protéger les enfants en situation d'urgence, lorsqu'un de ses pays d'intervention est touché par une catastrophe naturelle, un conflit ou une épidémie provoquant une crise humanitaire, les équipes locales distribuent les premiers secours indispensables aux victimes, protègent les enfants et les jeunes et participent au travail de reconstruction. L'ensemble s'active dans une logique de développement sur le long terme, pour faciliter le retour à la vie normale des enfants, de leurs familles et de leurs communautés. 

L'intégration est un processus difficile pour les réfugiés qui s'installent en Allemagne. Connaître des situations catastrophiques, devoir quitter son pays et arriver dans un nouveau lieu inconnu est un défi de taille. Plan International connaît ces situations et aide les jeunes au quotidien dans l'apprentissage de la langue, mais aussi à l'assimilation et à la compréhension de la culture nationale.

  

Portrait d'un jeune réfugié, membre de Plan International

 

Karim est un jeune réfugié syrien de 21 ans originaire d'Alep. Il a fui vers l'Allemagne à l'automne 2015 en pleine guerre. Il a demandé l'asile à son arrivée et a vécu dans un camp à Hambourg avant de recevoir son permis de séjour temporaire. Il y a rencontré des réfugiés d'autres pays, majoritairement de Syrie, d'Afghanistan, d'Irak ou d'Iran. Un dialogue est alors créé entre les nouveaux arrivants et la volonté de se mobiliser est venue. Karim et d'autres jeunes ont eu plusieurs consultations avec Plan International afin de partager leurs points de vue, leur quotidien, mais aussi leurs envies et leurs souhaits pour un futur meilleur pour tous. Ils ont été aidés grâce à diverses activités propices à l'intégration.

Karim est dorénavant porte-parole pour sa communauté et pour les jeunes réfugiés. Il milite pour davantage d'inclusion des jeunes dans les prises de décisions. Pour lui « les réfugiés doivent aider les réfugiés, c'est un devoir et ils sont les mieux placés pour bien les intégrer » et les jeunes sont un outil important de l'avenir : «  la communauté a besoin d'eux. C'est une belle opportunité pour les deux partis ».

Aujourd'hui, il aide de nombreux jeunes réfugiés et participe a de multiples consultations ou évènements internationaux.

 

 

Ariane Khos (lepetitjournal.com/hambourg) Vendredi 24 février 2017 

Faites un tour sur le site de Plan International et aidez les ! 

 

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Cologne Appercu
FOOT

Être entraineur en Bundesliga en 2019 : chronique d'une précarité

Une valse des entraineurs est à l'œuvre depuis le début de la saison en Bundesliga, l'occasion de faire le point sur les exigences d'un métier à risque au sein d'une ligue particulièrement compétitive

Communauté

Cologne Appercu
FOOT

Être entraineur en Bundesliga en 2019 : chronique d'une précarité

Une valse des entraineurs est à l'œuvre depuis le début de la saison en Bundesliga, l'occasion de faire le point sur les exigences d'un métier à risque au sein d'une ligue particulièrement compétitive

Vivre à Hambourg

Cologne Appercu
VIE PRATIQUE

10 MOTS POUR ... - Se faire couper les cheveux en Allemagne

Qui ne s'est pas déjà retrouvé coi en cherchant à dire un mot particulier qu'il ne retrouve plus ou dont il ignore la traduction en allemand ? Pour éviter cette gêne, le présent article se propose de

Expat Mag

Stockholm Appercu
TRADITIONS

Célébrer la Sankta Lucia à Stockholm

Le mois de décembre est marqué par la ferveur et la magie caractéristiques à l’approche des fêtes de fin d’année. Mais dans la tradition scandinave et en particulier en Suède, une autre fête...

Sur le même sujet