Jeudi 22 octobre 2020

LEGISLATIVES 2012 - Analyses, consignes et bisbilles des candidats battus

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 05/06/2012 à 08:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Pierre-Yves Le Borgn (PS-EELV) qui a obtenu 40,08% des suffrages exprimés et Ronan Le Gleut (UMP) qui en comptabilise 28,56% sont en ballotage dans notre circonscription. Lors du premier tour de ces premières législatives pour les Français de l'étranger, seuls 23% des électeurs ont voté. Réactions de la plupart des candidats battus

 

Xavier Fourny (Modem ? 1347, 6,46%) "La définition du poste 'député pour les Français de l'étranger' pose toujours plus d'interrogations que de réponses."

"La définition du poste 'député pour les Français de l'étranger' pose toujours plus d'interrogations que de réponses. Il me semble que j'ai été le seul candidat à m'en être publiquement ouvert lors de mes déclarations. De surcroît, avec une si faible participation (24%), nous pouvons d'ores et déjà nous interroger sur la légitimité future des élus qui sortiront des urnes.

Précisément, le candidat en tête des votes lors du premier tour est un pur apparatchick du PS, qui demeure à Bruxelles. Il ne travaille que sporadiquement en Allemagne. Qu'en est-il de ses motivations réelles ? Il me semble que l'un des rares aspects crédibilisant le poste de député pour les Français de l'étranger est de représenter la circonscription à l'Assemblée en tant qu'expert. Expert signifie : expérience, culture, langue, famille, vie sociale et associative, bref, ce qui fait une vie bien remplie avec à la clé une analyse profonde des besoins de la circonscription. Si le candidat est incapable de représenter cela, à quoi sert-il ? Plus précisément, de qui se moque-t-on ? Par ailleurs, une kyrielle de candidats se revendique du centre (ARES, PLD-PCD, voire dans une moindre mesure CAP21), qui ensemble représente environ 16% des voix. Dans le contexte décrit précédemment, cela relativise la force des deux partis qualifiés pour le second tour.

Ainsi, vous le comprendrez, mon attitude est circonspecte à l'égard du candidat du PS. Si je lui souhaite plein de réussite, je voterai pour Ronan Le Gleut lors du second tour. Soyons clair, ce vote n'engage que moi."

 

Nicolas Jeanneté (ARES - 850 voix, 4,08%) "Je voterai personnellement pour Ronan Le Gleut et j'invite ceux qui m'ont soutenu à faire de même."

" Je poursuivrai le dialogue passionnant entamé avec vous dans les mois à venir dans la poursuite de mon engagement politique. Je reconnais cependant être déçu par ce résultat. La nouveauté de cette élection, son trop faible taux de participation, la multiplicité des candidats de dernière minute (notamment du centre) venus se présenter sans projet local dans le seul but de recueillir à travers le vote des électeurs un financement public pour leur parti en sont, à mon avis, les principales raisons.

Cependant en démocratie, il faut savoir faire des choix (?) Même si je n'approuve pas certains points de son programme et reste souvent critique sur les orientations prises par son parti, je voterai personnellement pour Ronan Le Gleut et j'invite ceux qui m'ont soutenu à faire de même. (?) C'est un homme de confiance et de loyauté.

Mais je pense surtout que donner une majorité absolue et hégémonique au PS à la future Assemblée, sans contrepoids serait une erreur. Une majorité simple à l'Assemblée Nationale l'obligerait à travailler avec d'autres alliés, et à composer sur certains textes par exemple avec un centre fort et indépendant. Les défis cruciaux tant sur le plan économique, que politique, social et culturel qui nous attendent impose à la France à ne faire aucun faux pas. "

 

Eric Bourguinon (Front de Gauche - 809 voix, 3,88%) revoit vers son site et son appel à voter Pour Pierre-Yves Le Borgn

 

Bruno Pludermacher (Cap 21 - 805 voix, 3,86%) "J'attends du candidat PS des propositions concrètes en termes d'écologie et des prises de position sur des thèmes clés comme la transition énergétique."

" Le premier mot qui me vient à l'esprit est démobilisation. Comment qualifier de succès un scrutin qui réunit à peine 23% de participation. Il faudra faire mieux au deuxième tour, et ce dans les 11 circonscriptions, pour donner une réelle légitimité à nos député des Français de l'étranger. Cette forte abstention s'explique peut-être partiellement par les bugs du vote électronique ainsi que par les 40 à 45% de votes par correspondance jugés non-conformes et assimilés à des abstentions. Il faudra revoir pour les prochaines échéances ces deux modes de participation afin d'éviter de répéter ces couacs.

Nous sommes évidemment un peu déçus de notre résultat (?) mais, pour un « petit parti » écologiste, faire jeu égal avec l'alliance Parti Radical/Nouveau Centre et avec le Front de Gauche, cela est déjà satisfaisant. Nous regrettons bien sur les candidatures tardives de certains, résidant hors de la circonscription et motivés uniquement par la loi sur le financement des partis, qui n'ont pu qu'apporter de la confusion aux électeurs. On notera surtout le « gap » entre les deux grands partis et les autres, plus de 20 points séparant le 2e du 3e. Cela peut laisser augurer d'une chambre bicolore ce qui serait dommageable à l'exercice démocratique. En effet, si je m'inscris dans la majorité présidentielle, je souhaite qu'elle soit réellement plurielle et que cette pluralité ne se limite pas à des accords d'appareils négociés à Paris.

J'attends du candidat PS des propositions concrètes en termes d'écologie et des prises de position sur des thèmes clés comme la transition énergétique. Les électeurs qui m'ont fait confiance ont tous conduit une réflexion politique personnelle qui les a amené à soutenir un candidat écologiste. Ils sont donc capables de prendre leur décision eux-mêmes pour le deuxième tour et je ne me sens pas en position de donner des consignes de vote (?) "

 

Isabelle Robin (Parti Pirate - 595 voix, 2,85%) "Je suis choquée du taux d'abstention de 76,33 %."

"2,85%,  Pas mal ! Une campagne pour défendre les idées du parti pirate. Une campagne à 0 euros. Je n'ai donc pas fait de tourisme dans les 16 pays, tourisme qui coutera cher aux contribuables (demandez les budgets de campagne des candidats qui seront remboursés par nos impôts). J'ai utilisé internet pour diffuser mes idées et pour échanger avec les électeurs. J'ai répondu personnellement à des centaines de messages. Sur mon site internet, il y a eu 16 000 visites. Un des objectifs est atteint : les électeurs sont allés lire les idées du parti pirate (?).

Je suis choquée du taux d'abstention de 76,33 %. J'ai peur d'un fort taux d'abstention en France dimanche prochain. Quel échec pour le parlement français, pour la démocratie ! Quelle est la légitimité pour les candidats élus ? Pourquoi cette honte ? Cette manière de pratiquer la politique n'intéresse pas les gens. Je milite pour une démocratie participative où les citoyens pourraient prendre part aux débats et aux décisions politiques, même après les élections. Je rêve d'une France où les citoyens pourraient donner leur avis sur de graves questions comme, par exemple, celle du nucléaire.

Pour le deuxième tour, j'invite les électrices et les électeurs à poser leurs questions aux candidats sur mon blog. Je leur transmettrai et j'espère que nous aurons des réponses avant de voter. Le vote par internet, si contesté, commence mercredi 6 juin à midi. (?) . "

 

Denis Matton (Parti libéral démocrate ? 354 voix, 1,70%) "Les vrais vainqueurs sont les abstentionnistes."

"Je voudrais tout d'abord remercier les électeurs de la 7ème circonscription qui ont porté leur suffrage sur mon nom. Ils ont fait le choix de la lucidité et du courage. Les idées libérales sont plus que jamais d'actualité et leur succès viendra tôt ou tard. Et même plus tôt que nous ne croyons.

Je regrette le fort taux d'abstention et les qualifiés pour le second tour, issus des 2 grands partis nationaux, doivent reconnaître qu'ils n'ont pas réussi à mobiliser l'électorat. Hélas, les vrais vainqueurs sont les abstentionnistes.

Après la déception due au score très faible dans l'absolu, je relativise mon résultat en songeant que je n'ai commencé ma campagne qu'en mars/avril, que j'étais installé loin du coeur démographique de la circonscription, l'Allemagne, et que ces législatives de facto ne se déroulent pas dans le cadre d'un vrai régime parlementaire mais reproduisent presque mécaniquement le schéma électoral du 2ème tour de la présidentielle. Dans la circonscription, derrière le PS et l'UMP, tous les autres (FN, FG, ARES, Cap 21, PRG,...) à part le Modem (6,45%) sont en dessous des 5%. Les petits partis sont très désavantagés dans cette configuration.

Je ne regrette pourtant pas l'aventure et mon engagement. Je pense avoir fait un diagnostic assez juste des maux de la société française et proposé les seules solutions qui peuvent nous sortir de la crise qui va maintenant s'approfondir."

 

Jean-Claude Wambre ( Indépendant ? 195 voix, 0,93%) "Je pensais faire comprendre aux abstentionnistes qu'il y avait la possibilité d'améliorer la démocratie pour la France. "

"Pour moi, c'est extrêmement décevant. Je pensais faire comprendre aux abstentionnistes qu'il y avait la possibilité d'améliorer la démocratie pour la France. Ce n'est pas le cas, mes concitoyens préfèrent faire l'autruche. Seulement 23,7% de votants sur notre circonscription pour plus de 89.033 inscrits  et plus de 142.000 habitants cette circonscription, soit 14,65 % de français qui expriment leur intérêt pour l'Assemblée Nationale, c'est consternant ! Dans l'hypothèse où le candidat socialiste serait élu, il représentera 5,9 % des français vivant dans la totalité de la 7° circonscription, soit 9 % des inscrits sur les listes électorales. Quelle claque on prend à la lecture de ce résultat !

Pour la suite, je vous rappelle qu'en France, les collectivités locales, départements, régions, sont à majorité socialiste. Le sénat est à majorité socialiste. Si la Chambre des députés devient à majorité socialiste avec le programme électoral de François Hollande, ce sera catastrophique. Vous savez que tous les ans, les expatriés Français dans le monde augmentent de plus de 10%. Bien sûr, à grande majorité, ce ne sont pas des réfugiés fiscaux mais bien des travailleurs qui veulent des conditions meilleures.

Je ne renonce pas à poursuivre mon activité politique, bien au contraire, je préparerai avec mes amis des autres circonscriptions les échéances à venir. Je remercie les électeurs qui ont voté pour moi et je les laisse libres pour le deuxième tour."

 

Jacques Régnier (Indépendant ? 144 voix, 0,68%) "Je mets en garde contre le vote blanc: il faut choisir l'un des candidats, même si aucun ne plaît vraiment, car sinon la décision est laissée aux autres."

" Étant indépendant, je ne donne pas de consigne de vote. Par contre, j'appelle tous ceux qui peuvent voter à au moins utiliser le vote électronique et je mets en garde contre le vote blanc: il faut choisir l'un des candidats, même si aucun ne plaît vraiment, car sinon la décision est laissée aux autres. Alors choisir celui qui déplaît le moins ... (?)

Après réflexion, sur toutes les circonscriptions, les indépendants ont eu des très petits scores (les exceptions étant de "faux indépendants", soutenus par un parti). À l'opposé, il y a quelques grands scores dans les cinq meilleurs résultats pour des personnes qui ont été peu actifs dans leur circonscription. Les électeurs qui ont voté ont donc majoritairement voté pour un parti, non pour une personne.

Je note par ailleurs que la participation électronique est extrêmement faible. Il semblerait que le vote électronique se soit substitué au vote à l'urne, plutôt qu'avoir servi de complément aux trois autres formes de vote. C'est malheureux mais j'espère voir cette forme de vote compléter clairement les autres modes de scrutin à l'avenir (?). Une minorité doute encore sur la sécurité du vote électronique. Le gouvernement devra donner toute la transparence nécessaire et requise sur le système utilisé pour effacer les dernier soupçons.

Quel que soit le gagnant au 2ème tour, il faudra observer sur le temps comment le futur député gérera son mandat représentatif entre l'observation des lignes de son parti, son travail pour représenter la Nation, et son travail pour représenter "sa circonscription". Sur ce dernier point, quelle sera la part des 15 plus petits pays par rapport à l'Allemagne? "

 

Hyacinthe Müller (indépendant - 30 voix, 0,14%) " Les résultats sont le reflet des moyens de campagne utilisés."

"Au lendemain du premier tour des élections législatives 2012, je tiens à vous remercier de votre soutien. Tout au long de cette campagne, j'ai apprécié les échanges très chaleureux avec vous, mes chers concitoyens.
Malheureusement, ces élections n'ont pas mobilisé un grand nombre d'électeurs de l'étranger. Les résultats sont le reflet des moyens de campagne utilisés.
Je félicite les deux candidats qualifiés pour le second tour, mais déplore l'absence de courants politiques nouveaux.

Je ne souhaite pas donner de recommandation de vote pour le second tour. Chaque électeur décidera en bonne conscience. La question est de savoir si les Français veulent mettre les rênes de la France entre les mains d'un seul parti politique, ou, si un équilibre à l'Assemblée Nationale serait plus souhaitable. Dans les deux cas, il ne faudra pas s'attendre à des miracles. Chaque situation à des avantages et des inconvénients... Je vous laisse faire la synthèse. Personnellement, je voterai probablement blanc."

dernière mise à jour mercredi 6 juin 17h: ajout de la réaction de Hyacinthe Müller

Propos recueillis par Anne Le Troquer (www.lepetitjournal.com/francfort) Mardi 5 juin 2012{jcomments on}

 

Toutes les informations sur la 7eme circonscription et les législatives avec lepetitjournal.com

sur notre site: www.lepetitjournal.com/elections-2012

sur Facebook : www.facebook.com/EXPAT2012

sur Twitter : www.twitter.com/EXPAT2012

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Berlin Appercu
JEUNESSE

Les jeunes Allemands ont élu « Lost » comme mot de l’année 2020

Suite à un vote en ligne que l’éditeur « Langenscheidt » a récemment organisé, le mot de l’année élu par les jeunes Allemands est un mot anglais qui semble décrire leur malaise en période de crise.

Communauté

Berlin Appercu
SOCIÉTÉ

Le féminisme en Allemagne aujourd’hui : un ou des féminismes ?

Le féminisme a pris plus de temps à s’installer en Allemagne qu’en France ou dans le reste du monde. Mais quelle est l’histoire du féminisme allemand ? Et quels sont les courants féministes actuels ?

Vivre à Hambourg

Berlin Appercu
JEUNESSE

Les jeunes Allemands ont élu « Lost » comme mot de l’année 2020

Suite à un vote en ligne que l’éditeur « Langenscheidt » a récemment organisé, le mot de l’année élu par les jeunes Allemands est un mot anglais qui semble décrire leur malaise en période de crise.

Que faire à Hambourg ?

Francfort Appercu
BIEN-ÊTRE

Feng Shui, un art de vivre à découvrir

Le changement de saison nous invite peu à peu à adapter notre mode de vie. Le feng shui peut être une source d'inspiration en la matière et nous aider, entre autres, à améliorer notre qualité de vie.

Sur le même sujet