Mardi 25 septembre 2018
Hambourg
Hambourg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FUNERAILLES – Comment s'organisent les obsèques allemandes ?

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 21/06/2013 à 00:00 | Mis à jour le 20/06/2013 à 18:36

Passage incontournable de la vie, un certain nombre de différences et de mutations entre France et Allemagne s'affirment face à la mort dans la tradition chrétienne. A cette occasion, un petit point sur les obsèques chrétiennes en Allemagne s'impose.

Au premier rang des différences dans le cadre des obsèques chrétiennes, une question de tempo. En effet, le processus d'enterrement allemand, généralement bien plus long qu'en France, surprend souvent les expatriés.

Si la plupart des enterrements surviennent dans les trois à cinq jours suivant le décès en France, rien de tel en Allemagne. A Hambourg, la cérémonie funéraire ainsi que la mise en terre ne survient généralement que dans une période de sept à dix jours suivant le décès; cette durée s'allongeant de quatorze à vingt-huit jours dans le cadre d'une incinération.

Si ces durées sont bien encadrées par des dispositions légales, les grandes villes comme Hambourg, Berlin ou Munich sont souvent dépassées et n'arrivent pas à respecter ces délais. En cause, la difficulté à réunir pasteurs, cimetières, musiciens, pompes funèbres,...; mais également et surtout la difficulté à obtenir de la part des autorités des certificats de décès dans des temps restreints. « Ces délais ont tendance à augmenter de façon régulière sur Hambourg » remarque le personnel des Pompes Funèbres Sturzenbecher.

Si le nombre de protestants est bien plus important en Allemagne qu'en France, les différences dans ce domaine sont toutefois limitées. « En effet, si le personnel religieux et les chants divergent bien entre catholiques et protestants durant les cérémonies religieuses, la nature même des funérailles est similaire dans les grandes lignes ».

Les frais d'enterrement tournent quant à eux autour de 5 000 à 10 000 euros dans le cas d'une inhumation (prix de la concession au cimetière inclus) et entre 2 500 et 6 000 euros pour une incinération. La taille du caveau, de la décoration et des arrangements floraux influent comme partout beaucoup dans ces différences de prix.

Les enterrements low-cost, un marché en progression

Face à ces dépenses, de plus en plus d'Allemands choisissent de se tourner vers des agences funéraires low-cost. En 2010, près de 20 % des enterrements étaient organisés par ces pompes funèbres à bas-prix, promettant à travers de grandes campagnes publicitaires des obsèques publicitaires « à partir de 479 euros ». A ce prix là, mieux vaut ne pas regarder les détails. « Ce tarif est réservé aux commandes par téléphone. Il s'agit d'une crémation en République tchèque, sans cérémonie, ni sépulture: les cendres sont versées à la fosse commune, sauf si la famille est prête à payer plus » écrivait Aurélia End, journaliste à l'AFP dans un article consacré fin 2011.

Selon une étude menée par Bestattungen.de, la première raison invoquée pour commander des funérailles bon marché est "une relation familiale distante" (58%), "l'éloignement géographique" (47%), et "des ressources économiques insuffisantes" (41%).

Interrogée lors de l'écriture de cet article, Dagmar Hänel, anthropologue à l'université de Bonn, jetait un regard "critique" sur cette évolution. "La quête du bon marché, du facile, du jetable, n'épargne plus les enterrements".

La rédaction (lepetitjournal.com/hambourg.html) Vendredi 21 juin 2013

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hambourg

Francfort Appercu
ART

ARTS - Le Bauhaus n’a pas pris une ride

100 ans après la création du Bauhaus par Walter Gropius, c’est toute l’Allemagne qui célèbre ce mouvement qui a marqué l’Allemagne puis le monde entier. Qu’en reste-t-il ?

Sur le même sujet