Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Cœurs sans Frontières, Herzen ohne Grenzen

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 23/07/2013 à 22:00 | Mis à jour le 29/07/2013 à 08:21



Des enfants de la honte aux enfants de l'amour. Aujourd'hui lepetitjounal.com de Hambourg vous fait découvrir une association opérant des deux cotés de la frontière franco-allemande et dont le but est de réunir des familles séparées pendant la guerre.

Les enfants de la guerre

La mission de C?urs sans Frontières est de rechercher la trace d'enfants nés pendant la guerre. L'association est composée de français et d'allemands travaillant en collaboration pour effectuer cette tache. En effet, l'historien Fabrice Virgili estime à 200 000 le nombre d'enfants nés en France entre françaises et allemands, et 800 000 à l'échelle des pays européens occupés. Pour aider dans les travaux de recherche, l'association met en relation les familles avec des interprètes et traducteurs et met en place une réelle collaboration avec les archives. De plus, C?urs sans Frontières organise des rencontres en France et en Allemagne entre les groupes d'adhérents. Ces occasions donnent lieu à des moments d'échanges chaleureux et de conversations fraternelles autour des dernières enquêtes.

Un exemple concret de recherche

lepetitjounal.com a rencontré Monique Baratelli. Enseignante près de Montpellier et adhérente de C?urs sans Frontières, elle a fait le déplacement à Hambourg, à la recherche de son oncle.

lepetitjounal.com: Comment avez-vous connu l'association C?urs sans Frontières ?
Monique Baratelli: J'ai connu l'association C?ur sans Frontières dans un livre écrit par un historien où l'auteur citait l'association parmi d'autres.

LPJ : Pour quelles raisons l'avez-vous contactée ? Et quelle est la dernière information connue ?
Je l'ai contacté pour des recherches sur mon oncle à la demande de ma mère. Il n'y a pas vraiment de dernière information. La nouveauté est d'être venue sur place pour visiter les lieux où mon grand père Robespierre Fernand ARNAUD (le père du recherché) a travaillé et a été prisonnier.

LPJ : Avez-vous une idée de ce qu'il a pu se passer ?
Nous avons plusieurs hypothèses. Mon grand père aurait rencontré une allemande pendant son commando dans une ferme Ochsenwerder. Ils auraient eu un enfant, mon oncle que je tente de retrouver?

Cette histoire illustre la difficulté rencontrée par les familles pour retrouver des traces de leurs proches. Mais, malgré ces nombreux obstacles, l'association C?urs sans Frontières  apporte de l'espoir dans les c?urs de ces personnes.

 

Téva FANEL (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) Jeudi 25 juillet 2013



Pour plus d'information, rendez vous sur le site  http://www.coeurssansfrontieres.com

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hambourg ?

DÉCOUVERTE

Découverte du légendaire Fischmarkt d'Hambourg

Tous les dimanches, de 5h00 à 9h30, du poisson frais, des fruits, des légumes, des fleurs, du pain, des épices et des vêtements sont vendus au célèbre marché aux poissons.

Sur le même sujet