Vendredi 3 juillet 2020
Francfort
Francfort

Une « jungle de béton », paradis des skateboards à Francfort

Par Caroline Rayner | Publié le 27/06/2020 à 08:25 | Mis à jour le 29/06/2020 à 12:55
Photo : ©#visitfrankfurt, Photo: Holger Ullmann
Skatepark Osthafen

Envie de vous défouler en skateboard ou en BMX ? Le « Concrete Jungle » skate-park est l’endroit idéal pour cela. Inauguré en 2012 près de la Banque centrale européenne dans le quartier Ostend à Francfort, c’est l’un des plus grands skate-parks en plein air d’Allemagne.

Revenons tout d’abord sur le phénomène du skateboard et des skate-parks en général.

 

Un sport né aux États-Unis

Le skateboard, inventé par des surfeurs, est apparu à la fin des années 40 en Californie. Les adeptes de la glisse sur l’eau voulaient pouvoir aussi pratiquer un sport sur la terre ferme, pendant la période où les vagues n’étaient pas assez grosses. C’est pour cette raison que le skate s’appelait à l’origine « sidewalksurfing ». Les premières planches de skate ont d’ailleurs été vendues dans des boutiques de surf. Puis, le 3 Septembre 1965, le premier skate-park a vu le jour en Arizona. Il a fallu attendre 1976 pour que le « Carlsbad Skatepark » ouvre en Californie.
 

skate-park Californie
© Pixabay


Un succès fulgurant et planétaire

Très rapidement, le « sidewalksurfing », s’est développé en un sport indépendant, le « skateboarding », avec ses propres traditions, rites et championnats. De plus, le mouvement s’est rapidement propagé dans le monde entier. Dans les années 70, il est arrivé en Europe, dû à la présence de soldats américains dans la région, notamment en Allemagne. Les compétitions et autres rituels ne se déroulaient donc plus uniquement aux États-Unis mais aux quatre coins du globe. Les premiers championnats de skateboard en Allemagne ont eu lieu en 1976 à Munich.

Malheureusement, dans les années 80, le skateboard fut beaucoup moins en vogue. Remplacé par la mode du roller en ligne, il présentait donc beaucoup moins d’attrait chez les jeunes. Le nombre de fabricants de skateboards a également considérablement baissé, de nombreux skate-parks, qui avaient, à cette époque une réputation sulfureuse, ont fermé.

Toutefois depuis les années 2000, le skate connait une nouvelle envergure, il est surtout populaire chez les jeunes de moins de 18 ans. On peut même affirmer que le skate est, de nos jours, bien plus qu’un sport, mais tout un univers, avec sa propre culture et son style de vie. On parle par exemple du « skater style », pour définir le style vestimentaire des skateurs, caractérisé par des vêtements amples et des chaussures avec une semelle fine. En outre, le terme « skateboarding youth », ne qualifie pas seulement les jeunes pratiquant le skateboard, mais également une mentalité : un rejet de l’autorité, un esprit spontané, une envie de liberté ainsi qu’une âme rebelle.  En somme, le skate-board et les skate-parks sont plus qu’un simple sport, mais un monde à part entière.
 

skateboard
© Pixabay


Qu’en est-il de la France et de l’Allemagne ?

Bien évidemment, le mouvement n’a pas laissé la France et l’Allemagne indifférents. Les nombreux skate-parks dans les deux pays en témoignent clairement : en Allemagne, on compte près de 2500 skate-parks, en France, plus de 2700.

Cependant, en observant le mouvement du « skate » en France et en Allemagne, on peut remarquer quelques différences : bien qu’il y ait moins de skate-parks en Allemagne, la culture du skateboard y est plus développée, sans doute parce que celui-ci est historiquement plus implanté dans ce pays. Les soldats américains ont en effet ramené la tendance en Allemagne alors qu’ils étaient présents sur le territoire allemand.

 

Le « Concrete Jungle » skate-park du « Osthafen » de Francfort

Si ce petit historique du skateboard vous a donné envie de vous (re)mettre à cet incroyable sport de glisse ou éventuellement au BMX, le « Concrete Jungle » skate-park de Francfort vous tend les bras !
 

skate-park Osthafen
Capture d'écran YouTube "Frankfurt im Bild"


Bien qu’il dispose d’un équipement pour skateurs et « bikers » plutôt expérimentés, rien de vous empêche de vous y entrainer. Le « Concrete Jungle » (jungle de béton) porte bien son nom, avec ses nombreuses rampes, en forme de « bols », couvertes de graffitis, à la mode des skate-parks californiens, et tout cela sur 5500 mètres carrés ! Il est ouvert tous les jours de 24h sur 24. De plus, vous pourrez profiter de la vue imprenable sur le Main et la Skyline, l’emblème de Francfort en faisant du skateboard ou du vélo. À vous en mettre plein la vue !

Le skate-board ou le BMX ne sont pas votre tasse de thé ? Pas de problème, il y a de terrains de foot- et de basketball à côté ! 

Bonne glissade !


« Concrete Jungle » skate-park

Mayfarthstraße ou Eyssenstraße 8 60314 Francfort-sur-le-Main

En transports en commun: U6 Ostbahnhof, Tram 11 Ostbahnhof/Honsellstraße


Petit aperçu en vidéo:

 

 

 

Caroiline Rayner stage rédactrice

Caroline Rayner

Franco-germano-anglaise ayant grandi à Francfort, Caroline aime le chant, la musique classique et la lecture. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

IDÉE SORTIE

Top 5 des rooftops de Francfort

Qu’y a-t-il de mieux en été que de se prélasser et siroter une boisson fraiche tout en ayant une vue imprenable sur la ville ? Suivez-le guide du top 5 des rooftops de Francfort !

Communauté

TÉMOIGNAGES

L’expatriation LGBT : orage ou arc-en-ciel ?

La clé d’une expatriation réussie passe par une bonne intégration dans son pays de résidence. Mais les choses se compliquent pour les expatriés LGBT qui doivent préparer leur mobilité internationale

Vivre à Francfort

IDÉE SORTIE

Top 5 des rooftops de Francfort

Qu’y a-t-il de mieux en été que de se prélasser et siroter une boisson fraiche tout en ayant une vue imprenable sur la ville ? Suivez-le guide du top 5 des rooftops de Francfort !