Vendredi 19 avril 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPATRIATION-ALLEMAGNE – Retraite : les dix erreurs à éviter

Par Expatriation Allemagne | Publié le 30/03/2019 à 00:04 | Mis à jour le 30/03/2019 à 00:35
prevoyance-retraite-bien-prepares XS-1

Si vous aussi vous souhaitez passer votre retraite en vacances, auprès de vos petits-enfants et continuer à profiter de la vie, nous vous conseillons d’éviter les erreurs listées ci-après. Expatriation-Allemagne vous livre ce mois-ci ses conseils afin d’aborder vos vieux jours l’esprit serein.


Expatriation-Allemagne, qui sommes-nous ?

Animée par un réseau de consultants francophones experts dans leur domaine, notre association a pour but de simplifier la compréhension du système administratif, social et fiscal allemand pour les ressortissants français et francophones afin de faciliter leur intégration en Allemagne.

Nous défendons les intérêts spécifiques de nos adhérents et les conseillons en français en matière de couverture santé, épargne, retraite (tarifications préférentielles) et informons sur la fiscalité ainsi que l’administratif (allocations – démarches). Pour des demandes plus spécifiques, les conseillers de notre réseau, y compris avocats spécialisés, peuvent être missionnés et vous aider dans vos projets.


Erreur #1 : « La retraite? J’y penserai plus tard ! »

Plus on commence à épargner tard pour sa retraite, plus la contrainte financière est forte afin d’atteindre un niveau de retraite correct. C’est d’autant plus vrai en cas d’expatriation, même si cette dernière ne dure que quelques années.

Préparer sa retraite au plus tôt permet de payer des cotisations plus faibles pour le même résultat, notamment grâce à l’effet des intérêts composés.

Prenons l’exemple de deux copains, Pierre et Paul.

Pierre commence à épargner à 25 ans. Il cotise 100€/mois pendant 40 ans, soit jusqu’à ses 65 ans. À 65 ans, il aura épargné 48.000 € et disposera de 116.000 €.

À 25 ans, Paul choisit de ne pas épargner pour sa retraite pendant 10 ans. Il commence à ses 35 ans et souhaite avoir le même capital que Pierre à 65 ans. Il doit épargner 60.000 € soit 167€/mois pendant 30 ans. Perte : 12.000 €.

En épargnant plus tôt, Pierre a davantage bénéficié de l’effet des intérêts composés.

 

Erreur #2 : se voiler la face sur ses besoins

« La retraite, je n’y crois pas. ». « Pas besoin de retraite, je serai propriétaire! ». « J’aurais moins de besoins à la retraite ».

Se fier uniquement à la retraitepublique est voué à l’échec : le niveau des retraites, en France comme en Allemagne, diminue. Ce sont des décisions déjà prises. La retraite publique (40% du salaire) ne suffit même pas à entretenir un logement, quant aux besoins, il suffit de lister les dépenses qu’on ne fera pas à la retraite (essayez, la liste est courte).


Erreur #3 : ne pas profiter des aides de l’Etat

Beaucoup d’épargnants ne bénéficient pas encore des plans retraites subventionnés. A long terme, cela diminue le rendement.

retraite

Pour bénéficier de toutes les aides, de nombreux mécanismes existent : pour chaque euro investi, l’Etat ajoute 1 euro. Contactez nos experts pour plus d’informations.


Erreur #4 : abandonner à mi-chemin

L’épargne retraite n’est pas un sprint, mais un marathon. La persévérance est récompensée par une retraite plus élevée et de meilleurs rendements. Celui qui résilie ses contrats de retraite complémentaire (d‘assurance par exemple) à mi-chemin, abandonne le bonus important versé par l’assureur en fin de contrat. Il existe de nombreuses solutions afin d’adapter ses versements à sa situation.

 

Erreur #5 : compter sur son conjoint pour constituer sa retraite

Dans ce cas de figure, les femmes sont statistiquement plus exposées que les hommes. De plus en plus d’hommes, c’est d’autant plus vrai chez les expatriés, ont des carrières incomplètes et donc des retraites amaigries.

En cas de séparation, le conjoint « au foyer » ou avec le revenu le moins important est dans la grande majorité le plus pénalisé pour sa retraite.Et il est bien souvent trop tard pour rattraper les années de cotisation perdues. Le nombre de divorces pour les couples mariés depuis plus de 25 ans a doublé depuis les années 90. 


Erreur #6 : changer de stratégie sans arrêt

Aujourd’hui de l’immobilier, demain de l’assurance-vie, après-demain des actions : celui qui change sa stratégie régulièrement, devra essuyer des pertes financières. A chaque changement, de nouveaux coûts.

Là encore : la retraite est un marathon, pas un sprint. Il est donc essentiel de développer une stratégie qui leur convient et garder assez de flexibilité pour les situations inattendues. Se faire conseiller par un professionnel est indispensable.

 

Erreur #7 : ne pas couvrir sa force de travail

La meilleurs stratégie retraite n’a aucun intérêt, si on ne peut la tenir à long-terme. Celui qui se retrouve dans l’incapacité de travailler et n’est pas couvert, aura de grandes difficultés à épargner durablement pour la retraite. Tout travailleur en Allemagne doit couvrir sa force de travail avec une assurance complémentaire s’il ne veut pas se retrouver exposé à ce risque.

 

Erreur #8 : sous-estimer son espérance de vie

« Je ne vivrai pas si longtemps » : nombreux sont ceux à penser cela. La fin de ses jours est pourtant impossible à prévoir. Que se passe-t-il si l’on vit jusqu’à 90 ans, et qu‘on a besoin de plus d’argent que prévu ? L’espérance de vie tend à augmenter toujours plus. Une stratégie retraite doit assurer un revenu, peu importe la longévité. Y compris si on ne peut pas s’occuper de gérer son patrimoine  (d’immobilier par exemple).

 

Erreur #9: viser le rendement plutôt que la sécurité

Cela qui vise uniquement le rendement, doit savoir la chose suivante : un bon rendement n’est possible qu’avec un risque élevé.

Dans le pire des cas, l’intégralité de l’épargne constituée peut disparaitre, par exemple suite à un krach boursier.

Il faut donc équilibrer les risques ou investir sur des formes d’épargne retraite plus sécurisantes.

 

Erreur #10 :je consomme, donc je suis

Afin de maintenir son revenu à la retraite, il faut savoir renoncer à certaines dépenses actuelles. Celui qui dépense tout son argent dans des biens de consommations à court terme, ne devra pas s’étonner de devoir massivement se serrer la ceinture à la retraite.

Notre équipe d’experts se tient à votre disposition pour vous conseiller sur une stratégie retraite adaptée à votre situation spécifique de Français en Allemagne. Contactez-nous !

 

Auteurs : Élodie Taisne et Florian Chiron, spécialistes en PATRIMOINE, CONSEIL FINANCIER, ÉPARGNE & ASSURANCES

 

Association Expatriation Allemagne

FRANCFORT-MUNICH-STUTTGART
Wilhelm-Leuschner-Str.72, 60329 Frankfurt-am-Main
Tel.: +49 (0) 69 / 36 60 53 94
Hirschauerstrasse 12 80538 München

secretariat(at)expatriation-allemagne.com

Suivez nous sur facebook et notre page https://expatriation-allemagne.com/

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Heidelberg Mannheim Appercu

Notre-Dame de Paris - L’Allemagne assure son soutien à la France

L’incendie dévastateur de Notre-Dame de Paris a ému aux quatre coins du globe. En Allemagne, la presse s’est emparée du sujet et le président Frank-Walter Steinmeier a même lancé un appel aux dons.

Vivre à Francfort

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Notre-Dame - Quid des dons faits par les Français d’Allemagne ?

Les Français vivant à l’étranger ne sont pas restés indifférents à l’incendie de Notre-Dame. A Francfort, les Conseillers consulaires se posent la question des dons et de leur déductibilité des impôts