Lundi 14 juin 2021
Francfort
Francfort

Feuerzangenbowle, la boisson de feu de l'hiver allemand

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 17/12/2020 à 06:00 | Mis à jour le 17/12/2020 à 14:21
Photo : © Pixabay
feuerzangenbowle, boisson, hiver, Allemagne

Alors que les traditionnels marchés de Noël n’auront pas lieu en Allemagne en 2020 et que la vente de vin chaud est interdite, préparons nous-mêmes un « Feuerzangenbowle » !

Le « Feuerzangenbowle », encore un nom à coucher dehors mais dont vous oublierez vite les désagréments linguistiques au bout du troisième verre ! C’est en fait la boisson alcoolisée incontournable de cette période de fin d’année pour nos chers amis allemands et dont la préparation est assez spectaculaire. Les pyromanes s'en donneront à cœur joie et même si vous ne l'êtes pas, pour en préparer chez vous avec précaution, cet article est fait pour vous !

 

Une boisson vieille de 200 ans

« Feuerzangenbowle », littéralement « punch aux tenailles de feu » est un mot difficile à prononcer et à retenir ! Mais après un, deux voire trois verres, tout ira mieux et on pardonnera volontiers à nos amis d'outre-Rhin les déboires que provoquent parfois certains de leurs mots au reste du monde.

En temps normal, on peut trouver le « Feuerzangenbowle » sur tous les marchés de Noël en Allemagne et particulièrement à Munich ou Nuremberg où il est préparé dans des chaudrons géants de 2,5 mètres de diamètre et de 3,5 mètres de hauteur contenant pas moins de 9000 litres du breuvage. Dégusté également le soir de la Saint-Sylvestre, sa popularité fait écho à la sortie en 1944 du film de Helmut Weiss  « Feuerzangenbowle » - « Ce diable de garçon » - tiré du livre de Heinrich Spoerl « Die Feuerzangenbowle: eine Lausbüberei in der Kleinstadt » (une alouette dans une petite ville) paru en 1933. Dans le film de Helmut Weiss, on peut voir en scène d’ouverture 4 amis berlinois qui se retrouvent autour d’un punch flambé et se remémorent leur époque scolaire et leurs frasques.

Mais la boisson de feu serait en fait vieille de 200 ans, sa couleur rouge faisant penser au « Krambambuli » produit à Gdańsk (Dantzig) en Pologne que les fraternités étudiantes allemandes du 19e siècle appréciaient particulièrement.

 

Feuerzangbowle
© Pixabay

 


Une recette hautement inflammable

Comme indiqué précédemment, vous pouvez préparer vous-même votre propre « Feuerzangenbowle » mais en restant toutefois très prudent et vigilant. C'est simple et prêt en 20 minutes.

Alors, en quoi sa préparation est-elle si spectaculaire vous demandez-vous ? Et bien car un pain de sucre imbibé de rhum est flambé au dessus du récipient qui contient l'alcool. La substance caramélisée coule alors dans le mélange de vin chaud. C'est d'ailleurs cela qui aromatise la boisson.


Si vous êtes gros buveur, les ingrédients à utiliser pour six personnes sont les suivants :  

1 pain de sucre ou Zuckerhut (équivaut à 250g de sucre)
2 bouteilles de 1 litre de rouge (sec de préférence)
2 citrons
2 oranges
des clous de girofle
1 bâton de cannelle  
2 étoiles d'anis
du rhum blanc (50° minimum)

Côté ustensiles, il faut :

une casserole
une pince à sucre ou une grille métallique
un allume gaz, un briquet ou des allumettes
 

Feuerzangbowle
© Pixabay



Pour préparer un pain de sucre

Mélangez 250 g de sucre avec un tout petit peu d'eau. Le mélange doit coller un  peu. Versez la masse obtenue dans un gobelet jetable que vous laisserez prendre quelques jours.


Pour préparer le « Feuerzangenbowle »

Versez le vin dans une casserole. Découpez les oranges et les citrons en tranches, piquez-les d'un clou de girofle puis jetez-les dans le vin. Ajoutez-y le bâton de cannelle ainsi que les étoiles d'anis et préchauffez le tout sans porter à ébullition. Une fois chaud, enlevez la casserole de la cuisinière et posez-la sur une surface plane. Placez la pince à sucre au dessus de la casserole et déposez-y le pain à sucre débarrassé de son gobelet que vous aurez découpé. Imbibez-le complètement de rhum. Avec prudence, allumez-le et laissez-le se consumer : le sucre va alors couler petit à petit dans le vin. Lorsque la flamme s'estompe, rajoutez du rhum jusqu'à ce que le pain se soit entièrement consumé. Il ne reste plus qu'à servir !

Mise en garde

Il est préférable de réaliser cette préparation sobre au risque de provoquer quelques dégâts matériels ou corporels envers soi ou autrui. Si vous ne l'êtes pas, ne demandez pas à vos enfants de le faire à votre place, attendez plutôt le lendemain. Et surtout, le plus important, n'oubliez pas que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé même en période de fête et reste à consommer avec modération !

Bonne dégustation !


Sounkoura-Jeanne Dembélé


Mise à jour du 23/12/2015

 

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet