Mardi 23 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Scandale d’adoption : des dizaines d’Irlandais touchés

Par Vanessa Maurel | Publié le 30/05/2018 à 15:41 | Mis à jour le 30/05/2018 à 16:26
adoption, Irlande

Ce scandale, révélé aujourd’hui, « touche toutes les personnes placées par l’agence d’adoption tenue par les Sœurs de Charité St Patrick Guild à Dublin entre 1946 et 1969 », explique The Irish Mirror. Durant cette période, les sœurs de la Miséricorde auraient modifié les actes de naissances de certains bébés irlandais adoptés.

C’est l’agence de protection de l’enfant TUSLA qui s’est rendue compte du problème alors que les dossiers de la St Patrick Guild (dissout en 2014) lui ont été remis durant cette même année. Les employés ont en effet remarqué “un tampon étrange sur certains documents d’adoption indiquant adopté à la naissance”. Et lorsque les contrôles ont été approfondis et que les dossiers ont été comparés avec l’autorité d’adoption de l’Irlande et le bureau de registre général « il a été découvert que les noms des parents qui figuraient sur les certificats de naissance étaient erronés », rapporte le journal.

En clair, ce sont aujourd’hui 126 personnes adoptées dont les parents adoptifs sont faussement identifiés comme leurs parents biologiques sur leurs certificats de naissance et nombre d’entre eux pourraient ignorer que leurs parents ne soient pas leurs parents biologiques. Ces personnes devraient rapidement être  prévenues. Malheureusement, TUSLA craint que le scandale soit plus important, et qu’il y ait bien plus de personnes concernées car l’enquête actuelle « n’a examiné que les 13 500 dossiers d’adoption de St Patrick, sur 150 000 venant d’autres agences de placement ». TUSLA a déclaré que son agence « veillera à ce que les personnes touchées soient traitées avec dignité, respect, sensibilité et avec un véritable sens de la compassion ». De son côté la Ministre de la jeunesse Katherine Zappone a expliqué que cet événement était « très sérieux et sensible » mais surtout très grave « car des dizaines de personnes pourraient penser que leurs parents adoptifs sont leurs parents biologiques »

 

Photo : Nick Youngson 

Vanessa Maurel

Vanessa Maurel

Étudiante en Master 1 de journalisme spécialisation sport à Nice. Amoureuse de l’actualité, je suis surtout une grande passionnée de hockey sur glace et du sport dans son ensemble
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Actualités

POLITIQUE

Brexit: la frontière irlandaise, complexe équation

Londres – Les dirigeants de l’Union européenne se réunissent le 17 octobre à Bruxelles pour un sommet dominé par les négociations sur le Brexit qui continuent de buter sur le casse-tête de la frontièr