Mercredi 2 décembre 2020

Portrait d'Expat - Un Normand en Irlande

Par Juliette Murie | Publié le 29/03/2020 à 21:13 | Mis à jour le 30/03/2020 à 16:17
IMG_E4098

Comme nous le faisons régulièrement au Petit Journal, et même en ces temps difficiles où l'actualité est pratiquement uniquement centrée sur la terrible épidémie du COVOD19, nous tenons à poursuivre nos portraits des expatriés français en Irlande afin qu’ils nous fassent partager leurs expériences. 

Cette fois-ci, nous avons été à la rencontre de Maxime, un jeune Normand de 21 ans, originaire de La Manche plus précisément et qui a choisi la ville de Cork pour s’expatrier. Il a dans sa poche un BAC+3 dans les domaines du commerce et de l’achat. 

Après ses études, il avait envie d’une expérience professionnelle à l’étranger afin d’enrichir son Curriculum Vitae et au passage pratiquer et améliorer un anglais déjà correct. C’est en septembre dernier qu’il décide de partir pour l’île d’Emeraude, sans connaître la date de son retour. Mais pourquoi l’Irlande ? 

Tout d’abord, de par les très bons échos qu’il en avait reçu nous confie-t-il : « c’est une terre d’accueil, cosmopolite où il est facile de faire des rencontres» et les intéressantes offres d’emploi sur Internet. En effet, nombreuses sont les grandes entreprises du web ou de l’informatique implantées en Irlande. C’est ainsi qu’il est devenu conseiller et technicien chez Apple à Cork.

Maxime

De nature joviale et souriante, il a fallu peu de temps à Maxime pour s’adapter au pays et aimer y vivre : « les habitants ont toujours le sourire, ils sont chaleureux et très accueillants ».

Avec malice, Maxime nous précise qu’il affectionne  le prix attractif et le choix des bières dans les pubs et surtout l’ambiance qui y règne : « tous les soirs, tu peux trouver un pub où des musiciens jouent de la musique traditionnelle, c’est très populaire et festif ». 

Outre la qualité de l’accueil, il a été impressionné par les sites touristiques qu’il a pu visiter : les lacs du Connemara, Sheep Head, Dingle, Kinsale, Inch Beach etc. , « les paysages et panoramas sont époustouflants, c’est immense et sauvage, tu as l’impression d’être tout petit ».

Depuis son installation, le jeune manchois a rapidement trouvé quelques distinctions et similitudes entre son pays d’origine et celui qu’il a adopté : « la nourriture est incomparable à la gastronomie française (…) , la mentalité peut être différente, il y a beaucoup plus de civisme, courtoisie et politesse. Les Irlandais se plaignent rarement, sauf quand ils perdent au rugby ». Venant d’une région pluvieuse, la météo ne lui a pas enlevé sa bonne humeur.
 

IMG_0104

Juliette Murie

40% de sourires et de rires ; 10% d'espièglerie ; 20% d'autodérision ; 15% de mauvaise humeur... le reste je le garde pour moi !
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Bébé mar 05/05/2020 - 12:55

Article qui résume bien la réalité des expats en Irlande. Certes les conditions climatiques ne sont pas terribles mais la possibilité de vivre sur place nous donne la chance de visiter des lieux bruts et splendides tout au long de l'année quand la méteo s'y prête. Le sentiment de liberté , la culture locale, et la gentillesse des habitants nous fait vite oublier les nombreux jours de pluie. Maxime au plaisir de partager de nombreuses pintes en ta compagnie. Un resident de Cork City

Répondre
Commentaire avatar

Fam lun 30/03/2020 - 02:10

En lisant cette article je suis fière de dire que je suis français et que peu importe ou nous nous trouvons, nous pouvons apporter cette touche française qui ne peut que faire du bien. On voit à son visage qu'il respire la joie de vivre. Cordialement Un amoureux du pays.

Répondre

Que faire en Irlande ?

Chez Max, restaurant français incontournable de Dublin 

Depuis maintenant plusieurs années, la gastronomie dublinoise n’est plus seulement synonyme des traditionnels ‘fish& Ships’ ou autres juteux hamburgers servis dans la plupart des pubs de la capitale i