Les traitements alternatifs des douleurs chroniques

Par Article Partenaire - Édition de Dublin | Publié le 11/04/2022 à 19:08 | Mis à jour le 20/06/2022 à 13:27
personne avec mal de dos

Le traitement de la douleur chronique est devenu au fil des années un champ de recherche de la médecine de plus en plus important. Mais parfois la médecine conventionnelle échoue à traiter la douleur chez certains malades qui peuvent alors se tourner vers d’autres traitements dits alternatifs.

Les traitements alternatifs sont nombreux et il est parfois difficile de s’y retrouver. De plus la législation quant à leur utilisation varie selon les pays. On pense ici au cannabis médical interdit en Irlande alors qu’il vous sera possible par exemple d’obtenir une prescription cannabis médical et thérapeutique au Canada sur le site Buzz Nation.

Mais tout d’abord qu’est-ce que la douleur ?

La douleur commence dans les cellules nerveuses réceptrices situées sous la peau et dans les organes du corps. Ces cellules réceptrices envoient des messages le long des voies nerveuses à la moelle épinière qui transmet ensuite le message au cerveau. 

La douleur peut être aiguë, c'est-à-dire nouvelle, subaiguë, durant quelques semaines ou quelques mois, et chronique, quand elle dure depuis plus de 3 mois.

La douleur chronique peut atteindre différentes parties du corps : on pense ici au mal de de dos, aux douleurs arthritiques, aux maux de tête telle la migraine ou encore aux douleurs provoquées chez les patients atteints de maladies graves tel le cancer

L’arsenal thérapeutique pour faire face aux douleurs chroniques inclue bien entendu les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de l'aspirine par exemple. Mais parfois, les traitements de la médecine moderne échouent à soulager.

Les Causes de la douleur chronique

Il existe de nombreuses causes de douleur chronique. Cela peut avoir commencé par une maladie ou une blessure dont vous vous êtes peut-être remis depuis longtemps, mais la douleur est restée.

Mais de nombreuses personnes souffrent de douleur chronique en l'absence de blessure antérieure ou de signe de maladie.

Les traitements alternatifs

Avant d’aborder quelques exemples de traitements alternatifs de la douleur chronique qui existent, il faut souligner que tout type de traitement doit avoir le suivi d'un professionnel de la santé. Il est toujours essentiel de discuter avec votre médecin des traitements alternatifs et de considérer que ces traitements sont complémentaires, et que dans la plupart des cas ils doivent être utilisés en association avec les traitements médicaux conventionnels et non s'y substituer.

Gardez le corps en mouvement

Ce n'est plus un secret qu'une bonne alimentation et un exercice physique régulier peuvent contribuer à une amélioration de la qualité de vie, notamment à la réduction des douleurs physiques. La pratique du Yoga par exemple est souvent indiqué en cas de douleurs chroniques comme la fibromyalgie, les cervicalgies, les dorsalgies et l'arthrite.

Outre le yoga, d'autres exercices physiques (on pense ici à la natation ou encore à la randonnée), lorsqu'ils sont pratiqués régulièrement, peuvent aider de nombreuses personnes à soulager leurs douleurs chroniques, en plus d'améliorer d'autres aspects telle que la santé mentale.

Autres thérapies complémentaires

Parmi les autres pratiques qui ont pris de l'importance ces dernières années, il y a l'acupuncture. Bien qu'elle semble un peu mystérieuse car il n'est pas simple de comprendre comment cela fonctionne réellement dans le corps, cette pratique est l'un des traitements alternatifs les plus courants aujourd'hui. Il s’agit d’appliquer de petites aiguilles à des points spécifiques de l'oreille (ou autres parties du corps) qui peuvent affecter positivement plusieurs autres zones du corps.

La thérapie cognitivo-comportementale est également une excellente alternative pour réduire la douleur dans le corps, car la douleur chronique peut aggraver les cas de dépression et, vue sous un autre angle, la dépression peut également diminuer la tolérance des gens à la douleur.

L’utilisation thérapeutique du cannabis médical

Le cannabis est une plante ancienne dont le principal constituant psychoactif est le tétrahydrocannabidiol (THC), et qui contient plus de 400 autres composés, tels que le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN).

Devenue légale dans certains pays occidentaux, la plante peut maintenant être commercialisée dans des endroits comme les Pays-Bas et, depuis 2013, l'Uruguay est devenu le premier pays le monde à légaliser la culture, la vente et la consommation de cannabis, suivi du Canada qui, en 2018, a approuvé la légalisation de la plante à des fins récréatives ou médicinales.

Avec des effets bénéfiques bien documentés, notamment une réduction des nausées, des vomissements, des douleurs chroniques et une augmentation de l'appétit chez les patients utilisant des traitements de chimiothérapie par exemple.

Le cannabis médical a également connu un tournant récemment en France, où le gouvernement a publié le mois dernier un décret autorisant sa culture, ainsi que le développement de cette industrie.

Article Partenaire - Édition de Dublin

Les “articles partenaires” de l'édition dublinoise ne sont pas des articles de la rédaction de Dublin de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'éditon Dublin.

À lire sur votre édition locale