Le Premier ministre irlandais interdit de séjour en Russie

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 17/11/2022 à 12:10 | Mis à jour le 18/11/2022 à 11:25
Photo : World Economic Forum / Boris Baldinger
Micheál Martin

La Russie a interdit l'entrée sur son territoire à 52 responsables politiques et officiels irlandais, dont le Taoiseach (Premier Ministre irlandais) Micheál Martin, la Russie accusant l'Irlande de mener « une campagne de propagande anti-russe agressive ».

Outre M. Martin, le Tánaiste (Vice-Premier Ministre) Leo Varadkar et les ministres irlandais Simon Coveney (Affaires étrangères), Paschal Donohoe (Finances) et Helen McEntee (Justice) ne sont plus autorisés à entrer en Russie.

Cette interdiction a été confirmé mercredi 16 novembre par le ministère russe des affaires étrangères, en réponse aux sanctions occidentales imposées à la Russie après son invasion de l'Ukraine.

'Hystérie russophobe dans la société irlandaise' selon le Kremlin

Le ministère des Affaires étrangères russe a publié une déclaration expliquant sa décision :

« En réponse à la politique anti-russe du gouvernement irlandais, qui soutient inconditionnellement les mesures restrictives unilatérales introduites par l'Union européenne à l'encontre des citoyens russes visant à tenter d'isoler notre pays sur le plan international, une décision a été prise d'inclure 52 représentants clés des dirigeants et des politiciens d'Irlande dans la "stop list" » de la Russie.

Le ministère a également accusé l'Irlande de mener une « campagne de propagande anti-russe agressive » sous la « dictée de Bruxelles ».

« L'une des conséquences de l'alimentation de l'hystérie russophobe dans la société irlandaise a été l'attaque de l'ambassade de Russie à Dublin en mars de cette année » (ndr : En mars 2022, un homme a franchi les portes de l'ambassade Russe à Dublin au volant d'un camion pour protester contre la guerre).

Pas d'excuses du côté irlandais

Si le ministre des Affaires étrangères en Irlande, Simon Coveney, a déclaré sur Twitter que l'Irlande ne « s'excusera pas d'être du côté du droit international, de la Charte des Nations unies, du côté de l'Ukraine et du bon côté de l'histoire », les responsables irlandais veulent à leur tour garder 'la tête froide' devant cette annonce.

Ainsi M. Martin de a déclaré qu'il étudierait la déclaration du gouvernement russe et qu'il resterait calme dans sa réponse.

« La diplomatie est importante en fin de compte, même si elle peut être désagréable à certains moments. Je pense donc qu'il faut toujours garder la tête froide dans des situations comme celle-ci. Nous verrons ce qui a été dit », a déclaré le Taoiseach.

 

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale