INTERVIEW - Camille O’Sullivan, interprète franco-irlandaise

Par Valérie David-McGonnell | Publié le 22/06/2016 à 12:14 | Mis à jour le 10/04/2020 à 16:55
Camille O’Sullivan

 

Le samedi 25 juin aura lieu le concert de Camille O'Sullivan au théâtre Everyman à Cork, dans le cadre du Cork Midsummer Festival. Un spectacle à ne pas manquer.

Camille O'Sullivan, chanteuse et actrice irlandaise aux origines françaises ayant grandi à Cork, interprète des chansons de Nick Cave, Bob Dylan, David Bowie, Jacques Brel, Arcade Fire et Radiohead et s'est produite à guichet fermé à l'Opéra de Sydney, au Royal Festival Hall et au Roundhouse de Londres ainsi que dans l'émission Later with Jools Holland de la BBC, pour ne citer que quelques exemples. Considérée comme « une star » par le journal écossais Scotsman, comme une chanteuse à la « voix exceptionnelle » par le magazine londonien Time Out, ses spectacles, jugés « hypnotiques » par le Mail on Sunday et « envoûtants » par l'Independent, font l'objet de critiques élogieuses, que ce soit de la part de la presse ou du public. Nommée Femme de l'année par le magazine irlandais Irish Tatler en 2011, elle a reçu de nombreuses récompenses, dont le prix du meilleur spectacle musical aux festivals de Melbourne, de Brighton, d'Edimbourg et de Dublin, la récompense australienne Helpmann Award de la meilleure interprète en 2015 et le prix Herald Angel Award en 2012 pour sa magistrale interprétation de l'adaptation de l'?uvre de Shakespeare The Rape of Lucrece.

Entre deux répétitions, Camille O'Sullivan a accepté de répondre à nos questions.

Camille O'sullivan
Photographe : Stephen Powell

Lepetitjournal.com : Camille, comment vous décririez-vous en trois mots ?

Camille O'Sullivan : Sensible, excentrique et amusante.

Pensez-vous que le fait que votre mère soit française ait eu une influence sur votre choix de carrière ?

Oui, je suis ravie d'avoir à la fois un père irlandais et une mère française. Même si j'ai été élevée à Cork, je me sens très française et la musique qui m'a surtout poussée à devenir chanteuse et à abandonner ma carrière d'architecte est celle de Jacques Brel. J'adore la passion et l'émotion dans ses chansons. Quand on les chante, il faut vraiment s'exprimer et ne pas se retenir. Chanter en français me vient naturellement et mon côté dramatique, passionné et théâtral vient de mes origines françaises ! C'est un mélange de mélancolie, d'humour noir et d'excentricité bien irlandais et de tempérament passionné à la française !

Vous chanterez des chansons de Brel dans votre spectacle à Cork. Pourquoi avez-vous choisi d'interpréter ces chansons ?

Je chanterai plusieurs de mes chansons préférées de Brel, dont Amsterdam et Marieke, ainsi que celles de Nick Cave, Radiohead et Bob Dylan. Mes parents adorent tous les deux Brel et j'ai grandi en écoutant sa musique. Quand j'étais étudiante [en architecture] à Trinity College Dublin, j'ai joué dans un spectacle qui s'appelait Jacques Brel is alive and well. Le spectacle a eu beaucoup de succès et était ensuite à l'affiche du Andrews Lane Theatre [à Dublin] pendant plusieurs mois. C'est là que j'ai compris que ma carrière d'architecte ne survivrait pas. Je sentais qu'on pouvait vraiment incarner les personnages de Brel et ne faire qu'un avec ses chansons, un peu comme une actrice qui chanterait un monologue. Quand mon père est venu voir ce spectacle, c'était la première fois qu'il réalisait que j'étais vraiment devenue une chanteuse. Il a emmené une vingtaine d'amis me voir chanter et c'est là que je me suis soudain rendu compte que j'étais peut-être devenue une vraie artiste !

Quels chanteurs francophones contemporains aimez-vous ?

J'aime bien l'autre chanteuse Camille [Dalmais] qui, bizarrement, miaule aussi comme un chat pendant ses spectacles et Françoise Hardy, qui est plus ancienne.

Vous avez joué dans le film Mrs Henderson Presents de Stephen Frears avec Bob Hoskins et Judi Dench. Y a-t-il des acteurs francophones avec lesquels vous aimeriez travailler ?

Il y a tellement d'acteurs français incroyables. Je rêverais de travailler avec Juliette Binoche, Marion Cotillard et Jean Dujardin.

Avez-vous un film francophone préféré ?

Les quatre cents coups, Les parapluies de Cherbourg et Le mépris (qui montre un de mes bâtiments préférés qui se trouve à Capri).

Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Simplement de continuer à chanter et à créer de nouveaux spectacles. Nous allons très bientôt à New York, juste après Cork, et ensuite au Shakespeare Globe à Londres, le 11 juillet. Je chanterai avec l'Orchestre national symphonique de RTE au National Concert Hall [à Dublin] le 15 juillet, au festival d'Edimbourg pendant tout le mois d'août, en Australie pendant tout le mois d'octobre et je serai en tournée au Royaume Uni en mars et avril 2017, mais peut-être que je devrais faire une pause et ne rien faire du tout pendant un petit moment !

Propos recueillis et traduits par Valérie David-McGonnell (www.lepetitjournal.com/dublin), mercredi 22 juin 2016.

Photographes : Stephen Powell  / Sean and Yvette

Site officiel de Camille O'Sullivan :

www.camilleosullivan.com

Lieu, date et horaire du concert de Camille O'Sullivan à Cork :

The Everyman (15 McCurtain Street, Cork)

Samedi 25 juin, à 20h30

Prix des tickets :

25 euros

Pour réserver une place :

https://everymancork.ticketsolve.com/

 

Cork

Valérie David-McGonnell

Valérie David-McGonnell est auteure et enseignante en Irlande. Elle contribue à l’édition irlandaise du petitjournal.com depuis 2015.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition internationale