Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2254

Irlande du Nord:Nouvelles discussions entre l'UE & Londres pour régler les désaccords

Par LePetitJournal.com Dublin avec AFP | Publié le 19/11/2021 à 20:24 | Mis à jour le 19/11/2021 à 20:34
Brexit (1)

Une nouvelle séance de négociations pour tenter de régler les différends entre Londres et l'UE sur la mise en oeuvre du protocole nord-irlandais se tenait vendredi à Bruxelles, mais le responsable britannique David Frost n'en attend pas de "percée".

"Il y a un grand nombre de sujets qui doivent être réglés" mais "des divergences importantes demeurent", a déclaré le secrétaire d'Etat britannique à son arrivée, avant sa rencontre avec le commissaire européen Maros Sefcovic. 

Alors que les Britanniques veulent renégocier en profondeur ce protocole, source de difficultés d'approvisionnement dans la province britannique, M. Sefcovic a averti que le protocole nord-irlandais et l'accord de commerce de libre-échange entre Londres et l'UE étaient "intrinsèquement liés".

L'accord de commerce conclu fin décembre 2020, après le divorce entre le Royaume-Uni et l'UE, offre à l'ancien Etat membre un accès inédit sans droits de douane ni quotas à l'immense marché européen.

"L'un ne peut pas exister sans l'autre", a insisté M. Sefcovic lors d'une intervention à la "Dublin City University", une réponse implicite aux menaces de Londres de suspendre certaines parties du protocole comme le permet son article 16 en cas de "grandes difficultés économiques".

Volonté de l'UE de protéger l'accord de paix Nord-Irlandais

David Frost s'est contenté de rappeler que cet article était "une disposition légitime" du protocole.

Bruxelles a proposé d'alléger les formalités douanières et les contrôles phytosanitaires pour une partie des produits livrés depuis la Grande-Bretagne, destinés à la seule consommation en Irlande du Nord et qui n'entreraient pas sur le marché unique européen, mais ces allègements sont jugés insuffisants par Londres.

Le protocole effectif depuis le début de l'année maintient la province britannique dans l'union douanière et le marché unique européens, pour empêcher le retour d'une frontière physique sur l'île d'Irlande qui risquerait de fragiliser l'accord de paix de 1998.
 

0 Commentaire (s) Réagir