Dimanche 24 janvier 2021

FÉMINISME - Le long combat pour le droit des femmes en Irlande

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 11/06/2017 à 15:54 | Mis à jour le 11/06/2017 à 17:13

 

À l'occasion du National Women's Council of Ireland, le Conseil national des femmes d'Irlande s'est réuni jeudi 8 juin à Dublin afin d'échanger et de partager avec le public sur la question de l'égalité entre les hommes et les femmes aujourd'hui en République d'Irlande.

"Tant qu'une seule femme sur la planète subira les effets du sexisme, la lutte des femmes sera légitime, et le féminisme nécessaire." disait Isabelle Alonso, de l'association française Chiennes de garde en mars 2001. Aujourd'hui encore, qui plus est en Irlande, le combat des féministes est plus que jamais nécessaire. Frances Fitzgerald, la ministre irlandaise de la justice et de l'égalité était présente lors du National Women's Council of Ireland auprès des membres du conseil et d'un public - presque intégralement composé de femmes à l'exception d'un homme - afin d'échanger sur la place des femmes et de leurs droits dans la société.

Depuis1973, les 180 membres de cette organisation féministe s'unissent et se battent pour prendre et faire adopter des mesures auprès des dirigeants afin de faire entendre la voix des femmes, et ce quelques soient leurs diversités. Leur mission majeure est que l'Irlande et les autres pays du monde soient "un endroit où les femmes seront libres de faire valoir leur potentiel et d'évoluer au sein d'une société plus juste et égale. »

« Je suis féministe parce qu'il est toujours nécessaire de l'être »

Au cours de cette rencontre,, ont notamment été évoquées les questions du droit à l'avortement, de la protection de l'enfance, du budget consacré à la défense des droits des femmes et des minorités, des retraites, de l'écart salarial - ce « plafond de verre » qui empêche aujourd'hui les femmes de bénéficier d'un salaire ou d'un poste à responsabilité au même titre que les hommes - ou encore les questions liées à l'évolution de la loi sur les violences conjugales et de l'accès à des moyens abordables de garde d'enfants pour les mères.

Invitées à prendre la parole face à une centaine d'auditeurs présents dans la salle des conférences du Spencer Hotel de Dublin, des membres de l'organisation dont la directrice Orla O'Connor, la ministre irlandaise Frances Fitzgerald, la journaliste Sarah McInerney, ainsi que d'autres femmes engagées dans le combat féministe ont rappelé les avancées réalisées durant le siècle précédent en terme de droits des femmes. Nous pouvons entre autres évoquer le droit de vote pour tous en 1922, grâce la création de l'Irish Free State, l'accès à la contraception à partir des années 80 ou encore la loi relative à l'avortement de 2013, signée par le président et attestant qu'en cas de danger imminent pour la santé de la femme l'avortement peut éventuellement être autorisé. Mais pour Claire McGettrick, Co-fondatrice d'Adoption Rights Alliance qui milite afin de plaider en faveur des droits humains et civils pour les personnes touchées par le système d'adoption secrète en l'Irlande, il faut se souvenir que « l'histoire se répète sans cesse » et qu'il faut ainsi continuer de lutter pour conserver ses droits durement obtenus.

 

La présidente de l'organisation, Orla O'Connor ajoutait : « Ce qu'il reste à réaliser peut être réalisé ». Comme elle, elles sont unanimes pour affirmer que ces avancées, pourtant acquises, doivent aujourd'hui encore être défendues. Force est de constater qu'il reste encore un long chemin à parcourir afin d'arriver à une égalité parfaite, du moins respectable, entre les hommes et les femmes dans bien des domaines de notre société. Sarah McInerney, présentatrice radio chez Newstalk se dit optimiste pour l'avenir. Pour elle : « Les enfants grandiraient en sachant que le genre n'existe pas » mais qu'aujourd'hui elle se doit d'être « féministe parce qu'il est toujours nécessaire de l'être ». Enfin, pour Grainne Healy, codirectrice de la campagne pour le mariage pour tous et auteure de Ireland says yes : « Le féminisme n'est pas seulement une façon de penser, c'est une façon de vivre dans la dignité, la tolérance et le respect. »

Un contexte particulier pour les féministes en Irlande

En 2017, l'Irlande est le pays de l'Union-Européenne appliquant la loi la plus drastique en terme d'accès à l'avortement. En effet, jusqu'à 2013, l'interruption volontaire de grossesse était interdite quelques soient les raisons. Aujourd'hui, l'avortement est toujours un acte criminel au même titre que le meurtre excepté si la grossesse présente un risque mortel imminent pour la femme.

Outre la question de l'avortement, celle des égalités de salaires.

En Irlande, l'écart salarial entre les hommes et les femmes est de 14 %. Si cette différence pourrait s'expliquer du fait du nombre d'heures travaillées plus faible pour les femmes, en rapportant leurs revenus à un taux horaire équivalent, les femmes gagnent seulement 86 % du salaire des hommes. Les mères célibataires sont davantage confrontées à la pauvreté puisque le manque d'accès à la garde d'enfants les empêche soit de travailler soit de trouver du travail. Si une nouvelle stratégie a été mise en place depuis avril 2017 au niveau national par la ministre, l'accès au « childcare » est inégal ce qui entretient encore une fois les inégalités entre les femmes et les hommes.

De plus, en République d'Irlande, moins de 30 % des sièges du parlement sont occupés par des femmes. Elles représentent de nos jours seulement 1/3 des postes occupés à la tête de l'État et n'occupent que 12 % des postes d'autorités régionales et 13,2 % des postes de direction. La République d'Irlande se situe dans la moyenne basse sur l'échelle européenne où le taux moyen de femmes ministres dans les 28 pays membres de l'UE est de 28%. La France et la Suède montrent l'exemple en terme de parité au sein du gouvernement où la parité est le mot d'ordre.

Marie Boetti et Élisa Mau (lepetitjournal.com/Dublin) Vendredi 8 juin 2017

CRÉDIT PHOTO : ©NATIONAL WOMEN'S COUNCIL OF IRELAND - BETTER BOARDS, BETTER BUSINESS, BETTER SOCIETY - 3 MARS 2015

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet