DUBLIN/ANNIVERSAIRE - Guinness, 250 ans d’histoire

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 21/09/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:55

Jeudi prochain, l'entreprise Guinness fêtera ses 250 ans. En 1759, plus exactement le 24 septembre, Arthur Guinness signe un bail de 9.000 ans pour une brasserie désaffectée nommée St James' Gate à Dublin. L'histoire de la célèbre bière Guinness commence donc en cette fin de septembre 1759?

(Arthur Guinness a inventé la recette de la Guinness - Photo Guinness Storehouse)

Aujourd'hui, un million de verres de Guinness sont consommés en Irlande chaque jour, et près de dix millions dans le monde entier ! Cette célèbre bière noire coiffée d'une mousse blanche, connue mondialement pour sa saveur et son aspect si particuliers, est née dans la ville de Dublin au XVIIIème siècle, inventée par un brasseur du nom d'Arthur Guinness. Originaire de Celbridge, dans le comté de Kildare, ce jeune homme de 34 ans part tenter sa chance à Dublin au début de l'année 1759. A cette époque, l'industrie de la bière est en pleine crise, car la bière anglaise est moins taxée que la bière locale. Mais Arthur Guinness est confiant et rachète une ancienne brasserie, située à St James' Gate. Au départ, il produit une bière rousse de type « Ale ». Mais quand dans les années 1770, une nouvelle bière brune arrive d'Angleterre, la «Porter», le brasseur décide d'en fabriquer une à son tour et commence à produire la Guinness.

La Guinness s'exporte sur le continent européen
Produite à partir d'eau, de malt d'orge, de houblon et de levure de bière, la Guinness fait fureur chez les Irlandais avec son arrière goût de café. Dix ans plus tard, Arthur Guinness envoie son premier voilier rempli de Guinness vers l'Angleterre. La Guinness commence à être connue sur le continent européen. Certains lui confèrent même des vertus médicinales : on raconte qu'elle a soigné un officier de cavalerie lors de la bataille de Waterloo.

Guinness de père en fils
Arthur Guinness meurt à l'âge de 78 ans. Il laisse une entreprise extrêmement florissante que les générations suivantes de la famille développeront en gardant l'esprit d'entreprise du fondateur. La recette magique de la Guinness ne se transmet que de père en fils, personne d'autre ne doit en connaître le secret. St James' Gate devient la plus grande brasserie d'Irlande en 1833, puis du monde entier. Cotée en Bourse, Guinness est également l'entreprise la plus lucrative d'Irlande.

« My goodness, my Guinness »
1929, l'année du grand Krack boursier chamboule le monde entier mais surtout pas l'entreprise Guinness ! Il se vend près de deux millions de pintes par jour et Guinness se lance dans la communication et la publicité. La bande des animaux et son infortuné gardien crée par John Gilroy envahissent les espaces publicitaires irlandais. Les slogans « My Goodness, my Guinness » ou « Guinness is good for you » deviennent célèbres. L'entreprise construit sa première brasserie hors d'Irlande à Londres. S'ensuivent une trentaine d'années plus tard, la création de plusieurs brasseries dans différents pays africains : Nigéria, Cameroun, Ghana et la Jamaïque dans les Antilles. Aujourd'hui, l'entreprise est toujours en pleine forme, les buveurs de Guinness sont disséminés dans près de 150 pays et y sont encore fidèles !

(La brasserie Guinness à St James' Gate est la plus grande brasserie du monde - Photo Guinness Storehouse)

Une grande fête pour célébrer les 250 ans
2009, l'année historique du 250ème anniversaire de la signature du bail de St James' Gate par Arthur Guinness en 1759 sera un jour de fête en Irlande comme dans le monde entier. A Dublin, l'ouverture de la cérémonie se fera au berceau de la Guinness, au sein du musée Guinness Storehouse. A 17h59 précise, un toast sera porté au grand Arthur Guinness. Des spectacles musicaux en direct se dérouleront sur plus de trente scènes réparties dans toute la ville, allant de concerts intimes dans des pubs à des têtes d'affiches comme The Enemy, The Kooks, ou David Gray se produisant dans des salles jusqu'à l'organisation de trois concerts avec des stars internationales comme Estelle, Kasabian et Tom Jones dans la brasserie St. James's Gate elle-même.
Manon Loubet (www.lepetitjournal.com/dublin) Lundi 21 septembre 2009

Programme Arthur's Day 24 septembre :
La soirée débute au musée Guinness Storehouse à 17h59 et finira vers minuit. Elle coûte 9 euros, le billet permettant de rentrer dans toutes les salles et les pubs où les concerts sont organisés. Possibilité d'acheter les billets sur le site : http://www.guinness.com/ ou sur place avant 19 heures.

St James Gates : Estelle / Kasabian / Tom Jones


Salles :
The Academy : The Kooks / Richard Hawley
Whelan's : David Gray / The Enemy
Tripod : Calvin Harris / Jamie Cullum
Vicar Street : Razorlight / Sugababes
D'autres groupes vont également se succéder dans ces quatre lieux de concerts : Black Swan Effect / The Blizzards / Hot Rats / Imelda May / Lisa Hannigan / Mongrel / Noah and the Whale / Paolo Nutini / Republic of Loose / Reverend and the Makers / Soul II Soul / The Understones / The Wombats.


Pubs :
Dans de nombreux pubs dublinois (Bruxelles / Hogans / Sin E / South William / The Auld Dubliner / The Odeon / Brogans / Café En Seine / Pygmalion Powerscourt Centre / Spy / The Bank on College Green / Eamon Doran's / Oliver St John Gogarty / The Temple Bar / Flannery's / Dakota / O'Donoghues / Market Bar / The Foggy Dew / The Baggott Inn / The Stags Head / The Palace Bar / The Church / The Village / The Brazen Head / Mulligan / Poolbeg St / Dicey's Garden / Doheny &Nesbitt's) joueront des groupes locaux : The Chakras / The Chapters / Cherbourg / Dirty Epics / Eoghan Colgan / Fiona Melady / General Fiasco / Golden Silvers / The High Kings / Hoarsebox / Jay Jay Pistolet / Johnny Flynn / Mick Flannery / Nat Jenkins / Oppenheimer / Spring Break

Les horaires exactes, des lieux et certains groupes de musique sont tenus secrets jusqu'au dernier moment mais vous pouvez être sûr de pouvoir écouter tous les groupes de musique cités ci-dessus durant la nuit du 24 septembre.

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale