DIAPORAMA - Belfast entre passé et présent

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 14/12/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 14:06

A moins de trois heures de Dublin, la capitale d'Irlande du Nord vaut le détour. Célèbre pour son passé conflictuel entre catholiques et protestants, Belfast a pourtant d'autres cartes dans son jeu. C'est une ville moderne et animée qui se développe aujourd'hui, et qui compte bien prendre son essor grâce au tourisme


Un port, des industries, une ville
Belfast est une ville assez récente comparée à sa grande voisine construite par les Vikings. Fondée par l'empire britannique il y a 400 ans, elle n'était à l'origine connue que pour son port. Mais l'accroissement du commerce lui a permis de devenir une importante ville industrielle au 18ème et 19ème siècle, et ainsi de se voir octroyer par la Couronne, le statut officiel de cité en 1888. Ses activités portuaires n'en déclinèrent pas pour le moins, et les habitants de Belfast sont fiers de mentionner notamment que c'est dans les dockers du Donegall Quay que fut construit le Titanic.

Des frontières passées... pourtant très présentes
Dix ans se sont écoulés depuis le "Good Friday"d'avril 1998, qui mit fin à la tristement célèbre période des "Troubles"entre protestants et catholiques. Aujourd'hui Belfast se visite en toute sécurité, et ce sombre passé est devenu un atout pour le tourisme. Les "blacks taxi"vous emmèneront dans les enclaves protestantes et catholiques, protégées de leurs voisins par des "murs de paix". Vous pourrez observer les peintures murales représentant les héros respectifs qui ne semblent inciter en rien à l'apaisement des tensions. Les chauffeurs sont pour la plupart d'anciens membres actifs du conflit, reconvertis désormais en guides touristiques. Les effigies des acteurs de l'IRA, leurs écrits et symboles sont en ventes dans la boutique de leur parti politique, le Sinn Féin.
Le conflit fait recette. Mais il n'en est pas pour le moins terminé. Malgré les accords signés, malgré l'essor du tourisme, malgré l'apparition de quelques écoles mixtes, les frontières sont toujours très présentes mentalement et géographiquement. Il suffit de regarder les drapeaux flottant sur les luminaires pour comprendre dans quel territoire vous vous trouvez. Un catholique ne s'aventurera pas naturellement dans un territoire protestant, même si celui-ci se trouve dans une rue adjacente. Il préfèrera faire un détour. Car en cas d'interpellation par un membre de l'autre communauté, son nom et son lieu de résidence le trahiraient. Et vice-versa. Loin de Berlin et de 1989, on construit encore des "peace walls"à Belfast.

Une ville touristique
Au-delà de ses clivages religieux et politiques, Belfast est une ville agréable, moderne, et bien moins chère que Dublin! Une ville parfaite pour une escapade d'un week-end. Son centre ville allie monuments de style victorien tels l'Ulster Bank (1860) ou la Northern Bank (1769) et construction moderne comme la Cour de Justice. La tour de l'horloge "The Albert memorial clock tower"construite en 1867 en l'honneur du Prince Albert, vous rappelera Big Ben, ...en miniature! Ne manquez pas le City Hall, somptueux hôtel de ville datant de 1903, et dont la place se trouve particulièrement animée en cette fin d'année par le marché de Noël. Quelques rues plus loin, en plein centre ville, le Victoria Shopping Center vous ouvre ses portes. Construit il y a 5 ans seulement, le centre réunit un large choix de magasins pour faire vos emplettes, mais vous permettra également d'admirer la ville du haut de son dôme surplombant Belfast. Au loin, vous apercevrez notamment la colline "Cave hill"et peut-être saurez-vous distinguer dans ce paysage escarpé ce que les belfastois appellent le "nez de Napoléon"? Sur cette colline, se trouve un magnifique château, "the Belfast castle"datant de la fin du 19ème siècle, construit par le marquis de Donegall. Prenez le temps de vous promener dans le parc environnant et d'apprécier la vue sur la mer et sur l'Ecosse qu'on distingue au loin quand le temps s'y prête. Les petits et les plus grands seront ravis également de chercher les neufs références aux chats dans le jardin et les sculptures du château. Enfin, côté culture, l'Ulster Museum, réouvert au public après rénovation depuis à peine un mois, propose des collections éclectiques allant d'histoire naturelle, aux beaux-arts, en passant par l'histoire de la ville. Une étape à ne pas manquer pour les natures curieuses. Si vous avez la chance de passer une nuit à Belfast, rendez-vous au Crown Liquor Saloon, le plus ancien (1826) et le plus beau pub de la ville.

Cécile Wendling, (www.lepetitjournal.com/dublin), Lundi 14 décembre 2009

Pour en savoir plus: http://www.gotobelfast.com/ 

 

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'éditon Dublin.

À lire sur votre édition locale