ANIMAUX - Les daims du Phoenix Park sous la menace

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 08/02/2006 à 00:01 | Mis à jour le 22/08/2022 à 18:22
060207-dubdaims

Les 800 ruminants qui vivent en libertédans le plus grand parc d'Europe sont victimes de la pollution et de fréquents accidents avec des véhicules

 La signalisation ne suffit pas àfaire ralentir les voitures (photo MG - LPJ Dublin)

Fort de ses 200 hectares, le Phoenix Park permet aux Dublinois de profiter de la nature. Les citadins viennent dans le plus grand parc d'une ville d'Europe pour faire du jogging, pique-niquer, mais surtout pour voir les daims.
Près de 800 cervidés se baladent dans le Phoenix Park en totale liberté. Au gréde leurs envies, ils envahissent sans gêne les terrains de rugby, de polo ou de cricket. Et il arrive même qu'ils quittent le parc par l'une des deux entrées qui restent ouvertes àtoutes heures du jour et de la nuit.
"Nous recevons régulièrement des appels téléphoniques de personnes affolées parce qu'un daim est entrédans leur jardin et dévore leurs fleurs. De manière plus dramatique, il nous est déjàarrivéde devoir récupérer un animal tombédans une piscine ou un autre pris au piège dans un filet de tennis", indique Don Doran, l'un des douze rangers qui surveillent le parc.
Automobile: le nouveau prédateur
A sa création, en 1662, le Phoenix Park servait de terrain de chasse pour les nobles. Aujourd'hui, les daims n'ont plus àcraindre les chasseurs, mais ils ne sont toujours pas en sécurité. Le monde moderne a fait apparaître un nouveau prédateur: l'automobile. La confrontation des animaux sauvages avec cette dernière a des effets désastreux.
"Chaque année, entre 70 et 150 daims meurent après avoir étérenversépar un véhicule. La plupart du temps, les chauffeurs ne nous préviennent même pas. Ils ont peur de recevoir une amende", déplore Don Doran.
Outre les accidents, la pollution provoquée par l'intense circulation sur les routes du parc affecte la reproduction des ruminants. "Plus de 30.000 voitures traversent quotidiennement le Phoenix Park et la pollution entraîne une baisse de la fertilitédes animaux", précise Margaret Gormley, la directrice adjointe du parc.
Pour remédier àce fléau, des mesures plus restrictives pour les véhicules (réduction de la vitesse maximale autorisée et installation de dos d'âne) viennent d'être mises en place.
Merrill Goussot. (LPJ ? Dublin) 7 février 2006

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale