Jeudi 3 décembre 2020

Tout ce que vous devez savoir sur le Ramadan 2020 aux Emirats

Par La Rédaction | Publié le 22/04/2020 à 19:08 | Mis à jour le 02/12/2020 à 09:22
Ramadan 2020 Emirats

Le Ramadan marque le 9ème et le plus sacré des mois du calendrier Islamique. Il s’agit du mois où les Musulmans se retrouvent, en famille et/ou entre amis, pour partager un repas après une journée de jeûne et où ils réfléchissent aux bénédictions qu’ils ont reçu. Cette année, avec la propagation du Coronavirus, ce mois sacré devrait être particulier bien que son essence demeure inchangée. C’est effectivement un temps d’introspection autour de la foi, un temps de charité et de partage accompagné de prières. C’est un moment où les distractions perdent leur importance et où l’on se consacre aux valeurs essentielles.


Quand se tiendra-t-il ?


Cette année, selon l’un des membres de l’Union Arabe pour l’Astronomie, le Ramadan devrait commencer le 23 avril bien que cette date reste sujette à la confirmation du comité d’observation de la Lune des EAU. Il devrait durer entre 29 ou 30 jours, toujours en fonction de l’observation de la Lune.  


Quelles sont les obligations pendant cette période ?


Jeûner est la première obligation à appliquer pendant le Ramadan, ce dernier fait d’ailleurs partie des 5 piliers de l’Islam. Les femmes enceintes, les enfants en bas âges, les personnes malades font parties des personnes exemptées de jeûne. Cette année, les personnes ayant les symptômes d’une infection par la COVID-19 seront-elles-aussi exemptées. Il en est de même pour les personnes du corps médical qui luttent actuellement contre cette pandémie. Evidemment, avec les fermetures de frontières en Arabie Saoudite, il sera impossible aux fidèles de se rendre à La Mecque. De plus il est interdit de manger ou boire dans les lieux publics pendant les heures de jeûne. Compte tenu du virus, il sera aussi nécessaire à tous de respecter les règles de distanciation sociale.


Comment vont s’organiser les Mosquées dans cette période particulière ?


Petite particularité du Ramadan 2020, les Mosquées seront fermées au public pour la totalité du mois sacré. Il est donc demandé aux fidèles de prier à leur domicile afin d’éviter une plus large propagation du virus. Il ne sera donc pas possible de pratiquer la prière du Vendredi, puisque les regroupements ne seront pas permis.


L’Iftar sera-t-il impacté par la COVID-19 ?


Tout d’abord l’Iftar correspond au moment où le jeûne est rompu. Généralement, au coucher du soleil lors de l’appel à la prière de Maghrib, les Musulmans rompent le jeûne avec un verre d’eau et une datte, comme l’avait fait le Prophète, avant de retourner à la prière puis de diner. C’est un moment de partage et de convivialité pour les familles.


Quelles sont les traditions qui seront forcément impactées par la COVID-19 ?


Les tentes ne seront pas dressées cette année devant les Mosquées, hôtels et autres lieux afin que les fidèles puissent s’y retrouver compte tenu du contexte très particulier et des règles de distanciation sociale.


Quel rôle jouera la technologie cette année ?


Avec la propagation du Coronavirus, la technologie semble être un moyen pour tous de se voir, se retrouver et il y a fort à parier qu’il en sera de même pendant cette période de Ramadan. Il est donc probable que de nombreuses familles se retrouvent sur Zoom ou d’autres plateformes similaires afin de passer l’Iftar ensemble par exemple. Grâce à l’appli « Experience Makkah » les fidèles pourront également se rendre à La Mecque, virtuellement au moins.


Qu’est ce qui ne changera pas par rapport aux autres années ?


L’essence même du Ramadan et ses principes de charité, d’introspection et de partage seront toujours présentes sans nul doute. Dehors, les rues seront décorées comme à l’accoutumée, bien que certains ne pourront que très peu en profiter. Bien que les centres commerciaux, cinémas, bars et autres lieux de divertissements soient fermées en raison du Coronavirus, les supermarchés, pharmacies et autres commerces jugés « essentiels » resteront ouverts.  Les restaurants continueront de proposer des plats à emporter, et beaucoup ont déjà mis en place des offres "Iftar at home" avec des livraisons de boites ou plateaux complets, à calibrer selon le nombre de personnes dans votre foyer.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Lima Appercu
THÉÂTRE

Gilbert Rouvière, un metteur en scène français pour « Avant/Après »

L’œuvre de l’Allemand Schimmelpfennig est la première pièce de théâtre montée au Pérou depuis le début de la pandémie. Une production de l’ENSAD présentée gratuitement en ligne du 3 au 20 décembre.