Mardi 24 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RAPPEL, la mendicité punie par une amende et de la prison aux Émirats

Par J.C. | Publié le 13/05/2019 à 16:05 | Mis à jour le 13/05/2019 à 16:07
Dubai-EAU-Rappel-mendicité-punie-de-prison-et-amendes

 

Les autorités ont tenu à rappeler aux résidents, alors que le pays est en pleine période de Ramadan, de rester vigilent face à la mendicité, pratique pour rappel punie par la loi d’une amende de 5 000 AED et de 3 mois de prison. De plus, toute personne à la tête d’un réseau de mendicité encourt une peine de 6 mois de prison ainsi qu’une amende de 100 000 AED. C’est sur son compte Twitter que le Ministère Public a tenu à rappeler que mendier était une activité criminelle et que les résidents étaient encouragés à dénoncer ces pratiques qui nuisent à la stabilité sociale du pays.

Il a également été souligné que les seules organisations à pouvoir recevoir des dons étaient les associations caritatives autorisées. Un message similaire a également été relayé par la police de Sharjah qui a aussi alerté ses résidents sur ces pratiques qui accruent souvent durant le Ramadan. Selon la police, les réseaux derrière ces mendiants sont prêts à tout, quitte à utiliser des enfants ou encore des personnes à mobilité réduite pour attirer la sympathie et la compassion et ainsi encourager les dons.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Dubaï ?

CONFÉRENCE

TABLE RONDE SUR L’EXPORT

Table ronde sur L’export le 24 septembre au théâtre de l’Alliance Française Dubaï. Claude Valle, ancien Président du French Business Council Dubaï & Northern Emirates présentera son dernier livre « Gu

Lifestyle

BLOG

DÉCO – Suivez ces comptes Instagram made in Dubaï !

Qui ne passe pas du temps sur Instagram ? Que nous soyons en quête d’inspiration, d’être au courant des dernières tendances ou juste de suivre le fil d’actualité de nos amis ou de certaines personnali

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail