Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONFÉRENCE - LES ENFANTS FACE AUX ÉCRANS

Par Alliance Française à Dubai | Publié le 21/01/2019 à 16:01 | Mis à jour le 21/01/2019 à 18:22
cellphone-contracts-for-kids-1

« Tu me mets un dessin animé ? J’peux jouer à la tablette ? Tu me prêtes ton téléphone ? » …  Quel parent n’entend pas ce genre de doléances au moins une fois dans la journée ?

Avant, il n’y avait « que » la télévision… Aujourd’hui, consoles de jeux, tablettes, ordinateurs, smartphones sont autant de tentations pour les enfants qui y sont confrontés dès leur plus jeune âge !

Face aux interrogations des familles sur la conduite à tenir face aux écrans multiples et la passion qu’ils provoquent chez leurs enfants, l’Alliance Française propose aux parents un échange avec Hélène Malik, orthophoniste à Dubai afin de nous aider à utiliser l’écran plutôt que le subir. Petit avant-propos avec la spécialiste.

 

La dangerosité des écrans sur les enfants est-elle fondée ?

L’Homme a cette fâcheuse tendance à rechercher une seule vérité et de l’imposer comme la vérité. Une réalité n'est jamais la conséquence d’une seule cause, mais d’une association dynamique de multiples facteurs. Ce n'est pas l'écran en soi qui est dangereux : c'est son mode de consommation, comme la fréquence et la durée d'exposition ou l'âge à partir duquel l'écran est consommé, etc.

 

En quoi l’écran peut-il affecter leur développement ?

Au plus l'enfant passe de temps devant un écran, au moins il interagit avec son environnement, car l’être humain apprend en faisant, et non en écoutant. L'exposition prolongée aux écrans affecte donc le développement de l'enfant en le privant de sa nourriture psychique et physique, mais elle l'affecte également en détraquant complètement son système attentionnel. L'attention est la porte d'entrée cognitive de tous les apprentissages : sans attention, il n'y a ni compréhension, ni mémorisation.

 

Peut-on à contrario considérer que les écrans sont également des objets d’éveil sensoriels et d’apprentissage ?

Tout dépend de ce que l'on veut éveiller ou apprendre – et à quel enfant (j'entends : à quel âge). Evidemment, les écrans peuvent être d'extraordinaires supports d'apprentissage et de découverte ! A condition d'être en mesure, cognitivement, d'accéder au contenu. Pour nous guider, Serge Tisseron, psychiatre, a proposé la règle des 3 – 6 – 9 – 12 :

  • Pas d’écran avant 3 ans, ou tout au moins les éviter le plus possible
  • Pas de console de jeu avant 6 ans, ou tout au moins les éviter le plus possible
  • Pas d'Internet avant 9 ans, et Internet accompagné jusqu'à l'entrée en collège
  • Internet seul à partir de 12 ans, avec prudence

 

Y’a t’il un effet « copie » ? Les enfants n’imitent-ils pas leurs parents dans leur rapport aux objets numériques ?

Bien sûr que si ! L'enfant apprend et se développe en imitant sans jugement critique : il imite, que cela lui soit bénéfique ou néfaste. C'est quelque chose que je répète souvent lors des séances en thérapie : si votre enfant a un comportement qui vous dérange, demandez-vous d’abord si vous ne l'avez pas vous-même ! On est parfois tellement absorbés par notre quotidien qu’on ne se rend pas compte du modèle que l’on fournit à nos enfants.

Loin de vouloir vous culpabiliser, parce que nous sommes tous contraints d’avoir ces écrans à proximité, je voudrais juste vous rappeler que nous sommes les premiers modèles de nos enfants, qui vont naturellement se diriger vers ce vers quoi nous nous dirigeons. Alors gardons-nous tant que possible de consommer ces écrans devant nos enfants !

 

Gardons-nous tant que possible de consommer ces écrans devant nos enfants !

 

Comment préserver nos enfants et gérer les écrans en famille ?

Les deux éléments dont nous avons déjà parlé sont un bon début : la règle des 3 – 6 – 9 – 12, ainsi que délaisser soi-même son écran quand l’enfant peut nous voir.

Replongeons-nous un peu dans notre enfance : que faisions-nous ? Et nos parents ? Lisons des livres ensemble, faisons des puzzles ou du coloriage, laissons les enfants se déguiser, faire un gâteau, jouer à la maîtresse ou à la dînette, un cache-cache,… Et surtout, laissons-les s’ennuyer !

La télévision et les écrans en général font disparaître l’ennui, qui est pourtant crucial pour la santé mentale. Il l’est, entre autres choses, parce que c’est lorsqu’on s’ennuie qu’on commence à imaginer.

 

 

Venez poser vos questions à Hélène Malik le lundi 28 janvier à 10h30 à l’Alliance Française Oud Metha.

 

28 Janvier 2019 à 10h30 - Alliance Française Oud Metha

Tarifs : 45 AED/non membres - 35 AED/ membres AF

Inscriptions en ligne ICI 

 

Vous n’êtes pas encore membre de l’AF Dubaï ? N’hésitez plus à vous inscrire ICI pour bénéficier de nombreux avantages auprès des partenaires affiliés.

 

Pour plus d’informations :

www.afdubai.org

04 335 87 12

 

Sofia BENJELLOUN AMRI

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Expat Mag

HISTOIRE

Les premiers pas sur la Lune: le récit de l'AFP le 21 juillet 1969

Il est 22H56 au centre spatial de la Nasa de Houston ce dimanche 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Pour couvrir l'événement, l'AFP a dépêché sur place plusieurs envoyés sp