Mercredi 23 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PAOLA BALBI - Embarquez pour un voyage au pays des contes

Par Marie-Jeanne Acquaviva | Publié le 27/01/2018 à 16:23 | Mis à jour le 22/05/2018 à 12:59
Paola Balbi

Un spectacle ensorcelant et très loin des sentiers battus, venez à la rencontre de Paola Balbi et de sa troupe de conteurs qui tissent un pont entre tradition et modernité et offrent à leurs spectateurs petits et grands un moment de pure magie…en arabe, en anglais et en français! Nous les avons rencontrés à l’occasion du Festival international du conte de Sharjah et de leur collaboration avec l’Alliance Française. Rendez-vous avec Tales on the Island à Sharjah du 15 février au 20 mars 2018.

 

Lepetitjournal.com/dubaï : Que cherchez-vous à transmettre aujourd’hui dans notre monde ultra connecté avec des spectacle autour du conte ?

Dans un temps obsédé justement par la «connexion» à travers le web et les écrans, les gens ont soif d’autre chose, et ont soif d'histoires racontées de bouche à oreille, de cœur à cœur et d'âme à âme. La technologie a des effets secondaires dont la solitude n’est pas des moindres, et la narration traditionnelle de vive voix en est l'antidote. Les gens s'assoient en cercle, se détendent, éteignent leurs téléphones et ouvrent leur cœur ... c'est dans cet espace où le récit peut naitre et faire fonctionner sa magie, pour vraiment reconnecter les êtres humains entre eux, avec l’aide du sortilège tout simple « Il était une fois… »

 

Quel est votre ressenti de Dubaï, en tant que conteuse ?

Chaque fois que quelqu'un me demande ce que je pense de Dubaï, ma réponse est "c’est une ville intéressante". Et je crois sincèrement que cette ville est à la fois intéressante et stimulante et que sa variété, son paysage, sa société en constante évolution peuvent vraiment jouer le rôle du «miroir magique» des contes de fées. Les gens y trouveront ce qu'ils viennent chercher, et le reflet même de leur potentiel ou de leur faiblesse. Parfois j'entends des gens dire qu'ici tout est «trop rapide et faux», que « tout tourne autour de l'argent», «tout est commercial», et je crois vraiment que ce n'est pas vrai. Si vous cherchez cela, c'est ce que vous trouvez bien sûr, mais si vous cherchez l’authenticité, c’est ce que vous dénicherez. Ceci dit, pour y parvenir il faut entrer dans un état d'esprit différent et ralentir le pas

Et c’est ce que vous proposez, une sorte de « slow culture », une approche « lente » du spectacle, réconciliant tradition orale et modernité ? Regardez le désert, où vivaient les nomades locaux depuis des milliers d'années, témoin de leurs contes traditionnelles depuis des temps immémoriaux : Mais où sont passées ces histoires aujourd’hui ? Dans le vent, dans le sable, dans le cœur des gens, parce que c'est là qu'elles vivent. Les histoires ne sont pas confortables dans les livres, elles ont besoin d'une bouche et d’une paire d’oreilles ! En tant que conteuse, ma vocation et mon défi sont de raviver le lien entre les histoires et les gens, et d'offrir un type de divertissement alternatif aux spectacles flashy et bruyants. Mais ce que je vois dans mon public ici à Dubaï est très encourageant: les gens sont hypnotisés par cette forme narration en direct, ils quittent chaque session en voulant en entendre encore plus, et ils se sentent "chez eux" tout en écoutant des histoires.

Comment venir assister à une de vos soirées de contes, quelle est votre actualité à Dubaï ?

Sharjah, Le Festival International des Contes sur l'Ile aura lieu du 15 février au 20 mars cette année. Sharjah se concentre actuellement sur l'excellence des arts traditionnels et nous avons trouvé un partenaire formidable dans le Shurooq-Sharjah Investment and Development Authority et l'île Al Noor, le lieu qui accueille le festival. Nous essayons  d'offrir au public de l'U.A.E les meilleures performances de conteurs du monde entier.

Comment parvenez-vous à toucher une société aussi multiculturelle que celle de Dubaï, par exemple comment travaillez-vous avec l’Alliance Française ?



En France et dans le monde francophone il y a d'excellents conteurs, aussi ce n’est pas étonnant que  l’Alliance Française ait été notre partenaire du Festival depuis le début et ensemble nous ayons pu organiser des performances de Contes à la fois pour le public et auprès des écoles francophones à Dubaï et à Sharjah. Le principe du conte consiste à faire en sorte que les gens se sentent «chez eux», et rien ne peut plus leur donner l'impression d'entendre de vieilles histoires dans leur langue maternelle. C'est pourquoi nous essayons autant que possible d'apporter des histoires dans différentes langues aux différentes communautés de Dubaï ou de promouvoir des performances multilingues, où deux (ou plus) conteurs vont travailler ensemble pour livrer l'histoire dans deux ou plusieurs langues en même temps ! Partager et comprendre chaque tradition, voici le défi pour nous en tant qu'artistes: offrir à chacun une expérience sincère dans une société aussi multiculturelle que Dubaï.



Un dernier mot, pour nous parler de ce qui représente “votre Dubaï”?


Pendant deux ans mon Dubaï a été le vieux marché aux poissons et celui des fruits et légumes, car j'aime les endroits traditionnels au parfum d’authenticité, et qui résonnent de tous ces gens occupés à des activités ancestrales... Il me manque profondément maintenant qu'ils l'ont déplacé : certes plus d’hygiène et d’ordre, mais moins de poésie! Mon Dubaï c’est aussi le désert ... le silence des dunes et le «majlis » que j'ai créée ici chez moi. Cela me relie à l'ambiance et à la culture de cette terre.

Pour info : La prochaine édition du Festival "Tales on the Island" se déroulera du 15 février au 20 mars avec un grand choix de Conteurs Internationaux, dont certains français et francophones parmi les plus appréciés du public ! Ne manquez pas les animations autour du conte à l’Alliance Française tout au long de l'année, y compris un riche programme pendant le Ramadan.

0 CommentairesRéagir

Communauté

PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

PATRICE COUTARD - À votre santé avec Bodyo !

Patrice Coutard a été préparateur physique de l’équipe nationale de foot des EAU pendant quinze ans. Et cela se voit : il est en forme ! Ce scientifique du sport passionné a aussi été le premier à int