Lundi 15 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MYRIAM SCHYVE "Atelier M"– De World Art Dubai à Art Capital Paris

Par Lepetitjournal Dubai | Publié le 27/03/2017 à 03:09 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
MY

Derrière le nom 'Atelier M', il y a une femme, peintre. Myriam Schryve est une artiste française vivant à Dubai. Elle a été remarquée sur World Art Dubai en 2016 et sélectionnée depuis lors pour participer à l'exposition Art Contemporary au Palazzo Flangini, Venise et à Art Capital Paris au Grand Palais, Paris en février 2017, avant Florence en octobre...

Dans le cadre du Plantation au Sofitel JBR, «Atelier M» expose une série de tableaux portés par le désir de témoigner des situations complexes auxquelles nous pouvons être confrontées. Elle illustre la dualité entre la sombre réalité de leur situation et l'instant étonnant où la vie reprend ses marques et éclaire à nouveau les parcours.

Une exposition remarquable. Retour sur un parcours original.

Comment avez-vous débuté dans la peinture ? Est-ce partie intégrante de votre vie ? Quand avez-vous décidé d’en faire votre profession ?

J’ai la chance d’avoir grandi dans une famille où les passions sont encouragées.  Mon grand-père sculptait, mon père peignait très bien, il fait aussi de la photographie, et c’est assez naturellement que le dessin s’est imposé à moi très jeune, telle une nécessité. Enfant, c’était avec la lecture une façon de prolonger mes rêves. En grandissant, ce fut plutôt un exutoire. 

Aujourd’hui, c’est ma vie. Un évènement marquant m’a fait prendre conscience de la précarité de l’existence et remis en question le sens de mes priorités. J’ai alors démissionné de mon ancien travail que j’appréciais cependant, pour vivre sans regret ni remord. Ce fut une véritable libération qui a changé jusqu’à ma personnalité ! Je travaille beaucoup et mon quotidien est rythmé par la peinture. Ma famille a dû apprendre à composer avec cela, ce  qui est loin d’être facile lorsque c’est pratiqué en appartement...et je les en remercie car j’occupe de plus en plus d’espace au fur et à mesure que mes formats s’agrandissent !

C’est à Dubaï que vos toiles ont été remarquées ? Et là, les choses se sont incroyablement bien enchaînées, racontez-nous ?

Très autocentré au départ, mon travail a beaucoup évolué. Pour cela, il a fallu vaincre ma timidité pour confronter mon travail aux regards des autres et avancer. J’ai choisi d’exposer mes toiles au World Art Dubaï de 2016 car seules les personnes intéressées par l’Art se rendent dans ce salon. Elles s’arrêtaient d’elle-même pour commenter dans un sens ou dans un autre mon travail mais je n’avais donc pas… à les « démarcher » ! Ce fut très enrichissant et j’ai pu observer que ma démarche ne laissait pas indifférent puisque j’ai eu la chance de vendre l’intégralité de mes toiles puis d’intégrer une galerie américaine en ligne. J’ai ensuite été sélectionnée pour participer notamment à Art Capital Paris, Art Contemporary à Venise, évènement suite auquel j’ai pu être contacté par le Président de la Biennale de Florence où je participerai donc en Octobre prochain. Oui vous avez raison, les choses se sont mises en place très vite!

« A Different View » votre nouvelle exposition au Sofitel JBR est une continuité de votre engagement auprès de personnes confrontées aux difficultés, par exemple des déficiences visuelles. Comment étiez-vous engagée auprès de ces personnes ? Quelle continuité dans votre vie d’artiste ?

Avant de changer de voie, j’exerçais en tant qu’Assistante Sociale dans une importante organisation à but non lucratif. C’était un travail passionnant. J’étais amenée à recevoir des personnes de toutes conditions sociales, de toutes cultures et de tous les âges venant de perdre la vue. Mon travail consistait à les écouter, les entourer et les orienter afin qu’elle retrouve une certaine autonomie. Intégrée dans une équipe pluridisciplinaire, nous avions pour mission de défendre et faire valoir les intérêts de ces personnes.

Ma démarche artistique d’alors consistait à tenter d’illustrer l’instant précis où l’individu qui traverse une phase difficile se surprend à sourire de nouveau de petites choses anodines. Il n’accepte pas la situation, il apprend à vivre avec.

J’ai décidé de mettre en lien mes deux activités et j’ai ainsi commencé une longue série de toiles portée par le souhait de témoigner au mieux des situations complexes rencontrées par les personnes déficientes visuelles.  Elle illustre la dualité entre la sombre réalité de leur situation et le moment étonnant où la vie reprend ses marques. Chaque toile présente au Sofitel représente un individu réel au parcours hors du commun et empreint d’espoir.

Dubaï art et culture ou bling-bling ?

Je pense qu’on choisit de découvrir le Dubaï qui nous attire même si le côté « bling-bling » est le plus apparent ! En ce qui me concerne, c’est la scène artistique et culturelle des Emirats qui m’intéresse. Il y a beaucoup de sites et musées à voir, de spectacles, Art Dubai, la biennale de Sharjah et tant d’autres évènements souvent portés par l’Alliance Française. Je suis époustouflée par la rapidité de développement du nombre des galeries, par cette sublime construction du Louvre sur le sable et cette possibilité de croiser des artistes du monde entier…

« A Different View » par Myriam Schryve « Atelier M »  - exposition présentée par l'Alliance Française de Dubaï jusqu’au 15 mai au Plantation, Sofitel Dubai Jumeirah Beach, ouvert 24/7.

Pour plus d’infos sur le travail de Myriam Schryve cliquez ici  

Page Facebook 

L'Alliance Française (lepetitjournal.com/dubai) le 28 mars 2017

 

 

 

 

lepetitjournal.com Dubai

Lepetitjournal Dubai

L'édition de Dubaï de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

ABDULQADER AL RAIS, le peintre-pionnier des Émirats Arabes Unis

Une rencontre exceptionnelle aujourd’hui au Petit Journal, dans l’atelier personnel d’Abdulqader Al Rais, l’artiste Emirien à qui l’Institut du Monde Arabe vient de consacrer une importante rétrospect

Que faire à Dubaï ?

CONCERT

RECITAL DE PASCAL GALLET, pianiste soliste de Mozart à LaLaLand

Le 24 octobre, le virtuose Pascal Gallet honorera la scène du récent Théâtre de l’Alliance Française Dubai. Pianiste soliste renommé et apprécié pour son jeu subtil et passionné, Pascal Gallet présent

Lifestyle

CULTURE

LES EXPOS DE L’ÉTÉ – Guide pratique

Vous allez surement voyager cet été ? La France, le littoral ou ailleurs dans le monde …l’occasion pour vous de vous cultiver un peu et de vous faire les dernières expositions. Voici votre guide conco

Vivre à Dubaï

KARAMA, Le quartier fait peau neuve.

Les résidents de Karama ont pu depuis quelques années voir leur quartier se transformer puisqu’un certain nombre de projets ont été lancés afin d’offrir une deuxième jeunesse à cet endroit