Vendredi 14 mai 2021

The Courtyard, la perle cachée et créative entre Alserkal et Al Quoz

Par Marie-Jeanne Acquaviva | Publié le 19/12/2020 à 19:28 | Mis à jour le 21/04/2021 à 08:35
The Courtyard, la perle cachée et créative entre Alserkal et Al Quoz

Depuis la rue on devine à peine ce que cache la haute porte dissimulée dans la verdure. En s’approchant on est accueilli par les longs carillons qui tintinnabulent délicatement suspendus plusieurs mètres au-dessus de nous. L’ombre est fraîche et on se sent immédiatement ailleurs : une petite impasse piétonne, où le soleil joue sur une rigole d’eau pavée de faïence colorée, des fleurs et des arbres, des vitraux, et un doux mélange de façades hétéroclites entre Grenade et le Moyen Orient. Un sentiment difficile à décrire mais on se sent définitivement loin, à l’opposé du sacro-saint mall, de la mode jetable et des endroits impersonnels. Ce n’est pas non plus la même ambiance qu’Alserkal et ses galeries contemporaines, pourtant tout proche, ici on se sent à la fois transporté bien loin et « à la maison », et on se surprend à déambuler le sourire aux lèvres. Suivez-nous donc à la découverte de ce passage secret plein de jolies surprises !

 

Lorsque l’on entre par la porte principale, on est accueilli par ce porche immense sous lequel est posé une ancienne barque de bois, qui semble échouée là comme par magie, accotée à un fauteuil en vis-à-vis de velours pourpre. Sur la gauche au bout de longues chaînettes se balance une banquette indienne de bois tourné, juste devant Al Difaya, un fantastique magasin… de fournitures culinaires industrielles ! Vous y trouverez de tout, des casseroles et poêles incroyables, des mortiers, des ustensiles variés de toutes les tailles et de toutes les formes. Réservé en théorie aux hôtels et restaurants, il accueille le particulier sans autre formalité.  L’impasse pavée de pierres inégales se déroule devant vos yeux, vous êtes encore à l’ombre mais le soleil joue sur la rigole de mosaïque, la fontaine de fonte grise, les roses du désert et les nombreuses palmes et plantes en pots de bric et de broc : un capharnaüm ravissant et qui pousse à la promenade.

 

Sur la droite une magnifique porte cloutée sous un balcon cache un mystérieux brocanteur, et en s’avançant sur la gauche The Studio un studio de photo et vidéo d’excellente réputation, qui a la particularité d’avoir été fondé par Dariush Zandi, un touche-à-tout incroyable designer, architecte, photographe, le père du Courtyard et entre autre du premier studio artistique de Dubaï le fameux « Dubaï Art Center » de Jumeirah. C’est donc à lui et sa galerie Total Arts que l’on doit la création en 1998 de ce passage secret qui été pensé dès son origine comme « une oasis culturelle et artistique ». Les bâtiments eux-mêmes sont « composés de nombreux éléments d’architecture récupérés » par Zandi « au cours des 25 dernières années » au travers de tous les Emirats et du Golfe, et « désormais intelligemment réaménagés et parfaitement conservés » dans leur nouvel habitat.  Le Courtyard aux yeux de son créateur est une porte qui nous permet de nous évader « des façades d’acier et de verre » et qui «raconte ainsi l'histoire architecturale et humaine de Dubaï, une discrète passerelle vers l'art et la culture ».

 

Tout au fond sur le même côté, le fameux signe de néon vintage du théâtre Courtyard Playhouse qui clignote dans la pénombre, et dont le va-et-vient constant des élèves en stage remplit avec les habitués de Cassette. Puis juste en face sur la droite les quelques tables du café Boston Lane sous de grands parasols de rafia, et face à la fontaine la porte de la galerie du Collectif Ripe. Sous l’égide des célèbres marchés, sont regroupés au sein d’une ravissante cour intérieure tout un chapelet de créateurs rassemblés par une même éthique.

maison clad
Maison Clad 

 

En entrant sur la gauche vous trouverez dans le premier corner la Maison Clad : sa sélection de vêtements de sports de marques australiennes techniques et couleurs sorbet sur un rack en entrant, puis l’arc-en-ciel merveilleux de toutes ses pièces choisies avec soin en France, Grèce, Italie… des marques pointues et festives, des vêtements portables, abordables et joyeux, des accessoires avec ce qu’il faut de folie, les divines chaussures de House of Ballerinas et une offre complète puisqu’à l’arrière se cache un joli boudoir avec sa sélection de lingerie fine. Ici Coralie la fondatrice nous parle des ses clientes « ultra fidèles » qui viennent vers elle « chaque semaine » avec la rituelle question « what’s new ?!» et de l’ambiance de « ruche » si particulière du Courtyard. Un « endroit de rêve où l’on trouve des cadeaux pour tout le monde ». Sa voisine, Hélène, la fondatrice de Birds and Bees renchérit en riant «  non seulement on trouve des cadeaux pour tous ici, mais nous aimons bien acheter les unes chez les autres ! » La sélection de Birds and Bees est effectivement très tentante: c’est la seule boutique de Dubaï à proposer un choix de vêtements et accessoires pour bébés, enfants et ados qui soient frais, élégants, modernes, bien coupés et abordables (la ligne de maillots papa et moi est irrésistible). Vous pouvez déjeuner chez Cassette et retrouver une ambiance de bistrot parisien. Vous pourrez dénicher la pièce de déco qu'il vous manque chez Tribe ou le parfait cadeau déniché chez Beldi Bazaar, un maillot de bain sublime de chez Coco (la géniale marque colombienne Cocora ndlr)… 

birds and bee
Birds and Bees

 

 

On ne peut qu’être gagné par leur enthousiasme, et effectivement partout où l’on regarde se cachent des personnes souriantes et de bien jolies choses : les céramiques traditionnelles mais avec un dessin moderne dans les ravissantes palette d’ocre, de bleu et de blanc que Rita fait fabriquer par les artisans marocains pour sa marque Beldi Bazaar, les élégants carreaux de ciment de Mosaïco, fabriqués aux Émirats et offrant une gamme de couleurs et de motifs d’un chic fou, le merveilleux magasin « tout rotin » de Tribe : le seul fabriquant de meubles avec une telle conscience environnementale, tous leurs objets sont sourcés et fabriqués de façon équitable, suivant une éthique qui est devenue un vrai pouvoir d’action. Investissez dans leurs pièces de rotin au design intemporel, elles vieilliront avec vous, et vous n’avez que l’embarras du choix : tout est beau, bon, confortable, des tapis circulaires ou sur mesure en passant par les immenses décors muraux, ou les berceaux pour poupées irrésistibles. La fondatrice, Jo England, que je croise en ressortant, se souvient « avoir été parmi les toutes premières boutiques du Courtyard » et se réjouit aujourd’hui « de voir cette communauté grandir et s’épanouir, et faire connaître ce trésor caché à de plus en plus d’adeptes ! »

 

beldi bazaar
Beldi Bazaar

 

Le Courtyard n’est pas grand mais il renferme tout un univers, et il n’est pas assez d’une ou même de dix visites pour en épuiser le charme et les ressources.

 

Entre parenthèses : c’est une mine de cadeaux pour les Fêtes ! Vous pourrez trouver quelque chose pour chacun, du nouveau né au gourmet en passant par la fashionista et le fou de déco, tout en ayant le plaisir d’acheter à de petites entreprises, locales et responsables, dont vous aurez presque à coup sûr la chance de rencontrer sur place les fantastiques créateurs et créatrices qui les animent.

 

Voici la liste des marques représentées par le Ripe Collective, et des magasins cités dans l’article, mais il y a bien d’autres créateurs et secrets à venir découvrir, à vous de rentrer désormais « dans la famille du Courtyard » !

 

  • Les marques du Ripe Collective :

 

The Collective Store 

Birds n Bees 

Beldi Bazaar 

Maison Clad 

Shoeq 

Tribe 

The Truffle House 

 

  • Les marques que nous avons citées et que l’on trouve dans la sélection des boutiques ci-dessus :

 

House of Ballerinas 

Mosaico 

Cocora 

 

 

  • Les restaurants :

 

Cassette 

Boston Lane 

 

  • Les autres commerces :

 

Al Difaya - Hotel and catering supplies, Street # 4B - Al Quoz - Dubai

The Studio 

The Courtyard Playhouse 

Astrolabs - a coworking community 

Total Arts Gallery 

H2R Studio 

 

 

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Mich mar 22/12/2020 - 10:28

Bravo pour ce magnifique article qui décrit super bien cet endroit juste magique💖

Répondre

Actualités

Pas de receptions privées pendant l'Eïd 

Quiconque participe ou organise des rassemblements dans le cadre des célébrations de l’Eïd peut s’exposer à des amendes allant jusqu’à 10 000 AED en cas de violations des mesures de précaution à appli

Communauté

Élection

Elections consulaires : Claude Vishnu Spaak 

L’élection des conseillers consulaires approche. Pour vous aider à mieux connaître les candidats des circonscriptions des EAU, ainsi que leurs programmes, le petit journal de Dubaï leur a posé les mêm