Samedi 31 octobre 2020

La belle initiative de l'association Nikki Solidarité

Par Michèle de Vals | Publié le 30/04/2020 à 18:00 | Mis à jour le 01/05/2020 à 17:23
e7cdd241-4104-4a0c-9f2d-8007ec184da6

La belle initiative de l'association "Nikki Solidarité"

 

Une rencontre qui change un destin

Du haut de ses 30 ans, Caroline, arrivée à Dakar l’an dernier pour suivre son compagnon Adrien, a tout de suite décidé qu’elle ne resterait pas les bras croisés lors de son expatriation.

Tout droit arrivée d’Île de France, cette jeune femme dynamique et pétillante a pourtant, dans le passé, vécu un drame personnel, qui l’a amochée physiquement et moralement pendant de longs mois… persuadée qu’elle était vouée à un avenir compromis par ses blessures, elle a fini par trouver son salut, le jour où elle a adopté son premier chien : NIKKI. Petit à petit, son moral remonte et sa rééducation avance à une vitesse spectaculaire : Caroline le dit elle-même : « Nikki a changé ma vie, elle a été pour moi, la meilleure des thérapies ! ». Depuis, les deux compères ne se quittent plus et Nikki, a bien évidemment fait partie du voyage à Dakar !

Un constat consternant dans les rues de Dakar

chien errant Dakar

  Dès son arrivée sur le sol Sénégalais, Caroline ne peut s’empêcher, lors de ses sorties quotidiennes avec Nikki, de faire ce constat amer : les rues de Dakar sont parsemées de chiens errants, tous dans un état plus pitoyable les uns que les autres… C’est un crève-coeur pour Caroline, qui décide rapidement de se rapprocher d’une organisation qui lutte pour la survie des animaux errants. 

Malheureusement, l’association est débordée et Caroline se sent inutile… c’est plus fort qu’elle, elle a ce besoin en elle de voler au secours de ces animaux errants : elle prend même la décision, d’adopter un autre chien, pour qui elle a un coup de foudre lors d’une de ses escapades au marché de Ngor avec Nikki : ELLA rejoint alors la famille ! Le compagnon de Caroline commence à se sentir à l’étroit dans leur appartement Dakarois… l’idée d’aller vivre dans une maison avec jardin sur la petite côte commence à murir dans leur esprit… et un nouveau projet avec !

 

 

La naissance d’un projet

Caroline sait que c’est un projet fou, mais elle ne peut plus arrêter d’y penser : elle projette d’ouvrir un refuge pour animaux à Dakar… Discrètement, elle commence à se renseigner à droite à gauche mais la réalité la rattrape vite : d’une part elle se heurte aux (désormais célèbres) difficultés administratrices Dakaroises mais elle se rend aussi très vite compte que, sans fonds, elle n’arrivera jamais à louer un terrain assez grand pour y créer un refuge et y accueillir autant d’animaux… La décision est prise : ils vivront désormais sur la petite côte, près de Saly.

Mais Caroline n’abandonne pas son projet pour autant : faute de terrain, elle met de côté son idée de refuge et se lance dans la collecte de fonds pour mener une campagne de vaccination et de stérilisation des animaux errants de la petite côte : 

 

L’association Nikki Solidarité est née !

Nikki Solidarité Sénégal

 

Des actions concrètes

Le couple ne regrette pas son choix : non seulement, la vie est bien plus douce sur la petite côte mais en plus, les actions ne tardent pas à se mettre en place ! 

Nikki Solidarité Sénégal
Le docteur Kassé et un membre bénévole de l'équipe stérilisent une chatte.

Désormais, une fois par mois, aux côtés du docteur Kassé, vétérinaire, et d’un groupe de bénévoles motivés, l’association mène une journée de vaccination et de stérilisation de chiens et de chats errants.

Grâce à des signalements de la population locale les avertissant d'animaux rodant dans leur rue ou près de leur commerce ou à des repérages faits en amont, Caroline, le docteur Kassé, et le groupe de bénévoles mènent de front une action de vaccination notamment contre la rage qui est encore très présente au Sénégal mais aussi contre des maladies comme la  Leptospirose, la maladie de carré ou encore la très répandue Parvovirose, ainsi que des actes chirurgicaux de stérilisation afin de réduire la reproduction des animaux errants.

 

 

L’association vit de dons financiers : https://www.helloasso.com/associations/refuge-chez-nikki/collectes/le-tout-premier-refuge-au-senegal ainsi que des revenus que Caroline arrive à engendrer en fabriquant elle-même des pochettes et accessoires en wax qu’elle vend sur la boutique en ligne de l’association : https://nikkisolidarite.com/nikki-shop/.

Nikki Solidarité Sénégal
Les bandeaux cousus par caroline et en vente sur le e-shop de Nikki Solidarité.
Nikki Solidarité Sénégal
Les pochettes cousues par Caroline, en vente sur le e-shop, au profit de l'association Nikki Solidarité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bien que le Docteur Kassé, Caroline et l’équipe travaillent bénévolement, les actes qu’ils pratiquent ont un coût non négligeable : chaque vaccin coute 17 500Fcfa et chaque acte de stérilisation revient à 50 000Fcfa. A ça, s’ajoutent des frais de déparasitage ainsi que l’achat de denrées alimentaires pour lutter contre la malnutrition.

Nikki Solidarté Sénégal

Par les temps qui courent, la solidarité est devenue le maître mot de notre quotidien : profitons de ces moments, difficiles certes, mais propices à une ouverture vers les autres et à la générosité envers son prochain pour venir en aide aux plus démunis…Bravo Caroline pour ton association et longue vie à ton projet !

 

Michèle de Vals

Michèle de Vals

Correspondante du site lepetitjournal.com de Dakar. Professeur des écoles de formation, comptant deux expatriations à son actif, avide de découvrir de nouvelles cultures afin de pouvoir en faire profiter un maximum de personnes.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.