Jeudi 16 juillet 2020

J’APPRENDS LE WOLOF - Salutations

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 23/08/2017 à 20:55 | Mis à jour le 02/03/2018 à 13:24
Wolof

Guide linguistique pour comprendre le wolof en peu de temps.  

 Sans prétention, nous allons ici, régulièrement, voir les mots et expressions les plus souvent employés en Wolof. Chez un commerçant ou dans un taxi, ces quelques connaissances faciliteront les contacts et les échanges.

 

Salutations qui facilitent le contact :

 Les salutations sont d'une importance capitale au Sénégal. Plus qu'une formule de politesse, c'est un réel manque de respect que de s'adresser à quelqu'un sans l'avoir convenablement salué.

 

- "Salamaléikoum" (Salam alikoum, Assalamu alaykoum,Salam aleykoum) signifie en arabe, "que la paix soit sur vous". En Wolof, on l'utilise pour dire bonjour ou bonsoir. 

Cette formule de salutation est employée au pluriel que l'on s'adresse à une personne isolée ou à une assemblée.

On répond "Maléikoum salam" (Maleykoum salam, wa alikoum salam) bonjour ou bonsoir (que la paix soit également sur vous).

 

- "Naga def" au singulier, Comment vas-tu ?

"Naguène def" au pluriel (s'il y a plusieurs personnes à saluer), Comment allez-vous ?

"Mangui firek", au singulier, je vais bien merci.

"Gnongui firek", au pluriel, Nous allons bien merci.

 

Marame Coumba Seck (www.lepetitjournal.com/dakar) jeudi 24 aout 2017

Nous vous recommandons

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Abdul Aziz de Babi dim 26/01/2020 - 00:02

Merci beaucoup

Répondre

Actualités

Transfert d'argent au Sénégal pas cher : la bonne méthode

En tant qu’expatrié, il n’est pas rare d’être amené à envoyer des fonds depuis l’Hexagone vers l’étranger, et vice-versa. De nombreuses solutions sont alors possibles : vous pouvez effectuer votre ..

Vivre à Dakar

Abidjan Appercu
TROPHEE ANCIEN(NE) ELEVE DES LYCEES FRANÇAIS DU MONDE

Georgina Siaba : « Je suis un produit de l’éducation française »

Il faut savoir donner, quand on a reçu. Tel pourrait être l’adage de Georgina Siaba une jeune Ivoirienne, qui s’est inspirée de son enseignement dans des lycées français pour venir en aide aux enfants