Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ÊTRE UN FRANÇAIS DU MONDE

Par Fanny Bernard | Publié le 10/02/2018 à 13:37 | Mis à jour le 20/02/2018 à 11:23
FANNY-BERNARD-AUTEUR

Être français. Quitter la France. S’expatrier. Sortir de son pays. Fuir sa terre. Chercher l’Ailleurs, l’Inconnu, le Différent. De soi. Des nôtres. Sortir de soi, dis-je. Pour mieux y retourner ? Pour mieux s’y retrouver ? Difficile de s’échapper de soi-même. On se transporte, on se prend dans les bagages. On se redécouvre parfois.

Je suis une Française du monde. Vous non plus ?

Être un Français de l’étranger, pour moi, c’est d’abord parler une langue qui ne ressemble à aucune autre. Un panaché. Un cocktail bien assaisonné. Nos traditions françaises accompagnées d’un zeste des idiomes du pays hôte. Cela revient parfois à maitriser mille façons de dire: « Bonjour, ça va ? S’il vous plait. Merci. » « Nangadef, yambo, teplé, anitié ». Cela s’étend souvent à notre bouche, aux mots maternels, à notre langue mère, nourricière. Cela la colore, la contamine, la métisse, la double ou la triple. Les interlocuteurs français de France en arrivent donc à ne plus saisir nos expressions étranges, exotiques, empruntées aux pays qui nous accueillent, nous, les français hors de France.

Être un Français du monde, c’est ensuite avoir un quotidien en déséquilibre : aéroports, valises, administrations. Déménagements. Toujours les mêmes étapes : on découvre, on s’adapte, on s’en va. Parfois certains refusent ce destin et s’installent. Enfin. Se sentir chez soi partout et étranger à tout. Je vis ici, où serais-je demain ? Hier ? Aujourd’hui ? Sur quel continent ? À quelles coutumes devrais-je m’ouvrir ? À quelles contraintes devrais-je me conformer ? À quels saints faudra t-il se vouer ? Le français du monde est un caméléon dont la peau, comme la langue, épouse les contours de la terre où il a posé les pieds. Le français du monde est un oiseau. L’albatros de Baudelaire peut-être ? Celui si majestueux dans les airs et pourtant empoté sorti de son contexte.

Enfin, être un Français du monde, pour moi, ça se termine comme un repas de famille international. D’abord, parce que nos goûts qu’ils soient culinaires (ou pas) sont aiguisés, renouvelés, surpris et éduqués à chaque espace fréquenté. Mais surtout, à mes yeux, nous les Français du monde appartenons à une grande famille. On se croise ici, on se sépare, on se retrouve là. On côtoie le frère ici et la cousine de la sœur a déjà été notre amie ailleurs. On se reconnaît d’un coup d’œil. Ca saute aux yeux.  Un regard habitué à la nouveauté peut-être. Une tenue influencée par nos voyages parfois. Un accent qui chante ? Une aptitude à s’adapter souvent. Un je-ne-sais-quoi de blasé, c’est vrai. On sait s’identifier et se réunir.

Il y a mille et une façons d’être un Français du monde. Chaque parcours sur le globe façonne le sien. Notre point commun ? Le désir d’apprendre. Notre devise ? La solidarité. Notre force ? La capacité à dépasser nos limites en même temps que les frontières.

Le deuxieme roman de Thomas Simon.

Youtube

Nous vous recommandons

Fanny Bernard

Auteur de La belle histoire (2016) et Le deuxième roman de Thomas Simon (2018). Professeur de Lettres et Théâtre dans le réseau AEFE depuis plus de 10 ans.
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Le voyageur sans frontiere dim 11/02/2018 - 08:41

Faut pas se croire le nombril du monde non plus !...... La fibre de la corde umbilical dans le cadre de la globalisation , c'est un peu passe..... On peut approuver des sentiments forts mais n'oublions pas que nous sommes a peine a quelques heures d'avion d'ou que l'on sort du pays .... Nous ne sommes pas des Crocodile Dundee a se fondre parmis les anciennes cultures .....

Répondre
Commentaire avatar

Fanny Bernard jeu 15/02/2018 - 01:30

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article et de le commenter. Visiblement nous n'avons pas la même vision des choses! Il y a mille façons de le voir en effet. Mais votre avis m'intéresse aussi! Qu'est-ce que ça représente pour vous d'être "un français du monde?"

Répondre
Commentaire avatar

Béatrice Bernier-Barbé sam 10/02/2018 - 14:41

Tout à fait d'accord, moi aussi je suis une "française du Monde"!

Répondre
Commentaire avatar

Fanny Bernard jeu 15/02/2018 - 01:28

Merci beaucoup!

Répondre

Vivre à Dakar

TOURISME

Dakar fait partie du top 10 des villes à visiter en 2019

Selon les experts de Lonely Planet, Dakar fait partie des 10 villes à visiter cette année. Un coup de projecteur bienvenu alors que les performances du tourisme au Sénégal restent très moyennes.