Vendredi 30 octobre 2020
Copenhague
Copenhague

La Suède et le Danemark face au Coronavirus : quelle gestion ?

Par Joëlle Borgida | Publié le 23/04/2020 à 17:30 | Mis à jour le 23/04/2020 à 18:38
Photo : Scènes de vie à Copenhague et Stockholm pendant l'épidémie
confinement déconfinement Danemark Suède Covid-19

Face au Covid-19, le reste de la Scandinavie s’est confiné alors que la Suède a choisi une autre approche. Les éditions lePetitjournal.com/stockholm et lePetitjournal.com/copenhague comparent les situations entre les deux pays voisins. 

 

Les réactions des gouvernements

Le Danemark a réagi très tôt à la menace pandémique.

Même avant l’annonce du confinement, les voyageurs qui revenaient de zones à risques s'étaient placés en auto-confinement et avaient fait du télé-travail si cela leur était possible.

En Suède, toujours pas de confinement à l'heure actuelle mais des recommandations.  

Les écoles, bars, restaurants, sont toujours ouverts. Il est demandé aux personnes faisant partie des groupes à risques de rester chez elles ainsi qu´à celles présentant le moindre symptôme grippal.

Le Premier Ministre en appelle au civisme de sa population. Le mot d'ordre : chacun doit prendre ses responsabilités et être prêt à faire des sacrifices. (Cf : discours premier ministre 18 mars)

Une approche qui divise aussi bien au sein du pays qu'à l´étranger - et qui peut s´expliquer d'un point de vue culturel et historique mais également par une différence des systèmes de gouvernance. Jusqu’à présent, le gouvernement agit sur les recommandations de la direction de la santé publique, formulées par des experts. 

Cette dernière est représentée par l'épidémiologiste en Chef, Anders Tegnell, devenu figure très médiatique depuis le début de la crise. 

Par ailleurs, le gouvernement se projette sur du long terme en invoquant une crise sur plusieurs mois. Une gestion en mode “marathon”,  que justifierait en partie la décision actuelle de ne pas confiner la population et d'éviter par ailleurs l'effondrement de l´économie suédoise. 
 

Face à cette crise exceptionnelle,  le Parlement a récemment voté une proposition de loi pour donner plus de pouvoir au gouvernement, ceci afin de prendre des décisions rapides dans la lutte contre le coronavirus.

Télétravail confinement Suède Stockholm

Télétravail à Stockholm (Fabienne Roy)
 

Les mesures mises en place 

Un confinement a été décrété dès le 11 mars au Danemark.

Le pays a fermé ses frontières le 14 mars, soit trois jours avant la plupart de ses voisins européens, dont la France. Favorisé par sa situation géographique, la péninsule danoise ne possède que deux frontières terrestres avec l’Allemagne et la Suède, deux pays présentant, eux aussi, parmi les plus faibles taux de contamination au Covid-19. Les citoyens et résidents danois ont toujours eu le droit de rentrer dans le pays.

Il a été demandé de respecter les distances sanitaires, de pratiquer les gestes « barrière », les personnes faisant partie des groupes à risques ont été appelées à rester chez elles ainsi que celles présentant des symptômes. 

Il n’y a jamais eu de limitation de sorties mais les rassemblements de plus de 10 personnes ont été interdits.

Les crèches, écoles, universités ont été fermées, tout comme les églises, cinémas, théâtres, salles de concert.

Les restaurants, bars, cafés ont fermé sauf ceux proposant des livraisons ou de la vente à emporter. Les coiffeurs, instituts de beauté, tatoueurs, physiothérapeutes ont aussi fermé leur porte. 

Tous les magasins, hors ceux de premières nécessités, ont été incités à fermer également.

Il a été demandé aux employés de la fonction publique de rester chez eux et à ceux du secteur privé de télé-travailler dans la mesure du possible (le télétravail est déjà très développé en temps normal).

 

En Suède, interdiction des rassemblements publics de plus de 50 personnes sous peine de 6 mois de prison (cette interdiction était dans un premier temps limitée à 500 personnes). 

Depuis le 19 mars, le gouvernement a fermé ses frontières uniquement aux personnes voyageant depuis un pays hors Union Européenne et ce jusqu’au 15 mai.

Les lycées, universités et écoles pour adultes (Komvux) dispensent leur enseignement à distance depuis le 18 mars. Les écoles restent ouvertes mais le gouvernement a identifié douze secteurs clé pour le bon fonctionnement de la société de manière à prendre en charge les enfants de ces professionnels si les écoles venaient à fermer.

La plupart des entreprises a pris l'initiative de mettre en place le télétravail pour leurs employés. 

Côté restauration, il n'y a plus de service au bar, il faut s'asseoir à une table pour consommer et respecter un certain espacement. Fait anecdotique : L'ouverture des terrasses des bars et restaurants de Stockholm s'est faite dix jours avant la date réglementaire (1er avril) afin de soutenir les établissements. 


 

Soutien à l’économie 

Le Danemark a mis en place un système de compensation pour les indépendants et freelances et des aides aux entreprises pour qu’elles ne licencient pas leur personnel. 

Les aides s'élèvent actuellement à 400 milliards de couronnes (60 milliards d’euros), prêts et garanties compris. Ces mesures sont maintenues jusqu'au 8 juillet. Les entreprises pourront récupérer certains paiements de TVA effectués l'année dernière sous forme de prêts à taux zéro. Le Ministre des finances a annoncé que le gouvernement allait financer ces mesures en émettant des obligations d'État. 

La ville de Copenhague va anticiper le lancement de grands travaux afin de contribuer à la relance de l'activité économique avec notamment une cinquantaine de chantiers de rénovation d'écoles ou d'amélioration de l'efficacité énergétique pour un budget de 350 millions de DKK (soit 47 millions d'euros).  

L´État suédois a également pris de nombreuses mesures aussi bien pour les salariés, entrepreneurs, chômeurs et étudiants. 

A savoir, soutien aux entreprises procédant au chômage partiel en allégeant les coûts salariaux de trois quarts (plafond: salaire de 44 000 sek/mois), aux entreprises de moins de 30 salariés en réduisant les charges patronales, aux entrepreneurs en reportant de 3 mois la collecte de l'impôt, aux bailleurs de commerces réduisant leurs loyers. 

Renforcement de l'assurance chômage en facilitant l'accessibilité et en augmentant le montant des aides. L‘assurance maladie est temporairement prise en charge par l'État (au lieu de l'entreprise) pour les 14 premiers jours. Par ailleurs le 1er jour de carence est supprimé tout comme l'obligation du certificat médical au delà de la première semaine de maladie. 

L´État injecte également 2 milliards de sek dans la formation et 180 millions aux communes pour faciliter l'emploi de 20 000 jeunes cet été. 

 

magasin fermé Copenhague Covid-19 Danemark Confinement

Magasin fermé à Copenhague (Joëlle Borgida)
 

Le système de santé

Au Danemark, les services hospitaliers ont été réorganisés pour éviter la contagion entre patients atteints du covid 19 et les autres malades. 

Des services dédiés au Covid-19 ont été créés et des lits supplémentaires en réanimation ont été ouverts. Des étudiants en médecine ont été formés pour qu’ils puissent venir en soutien aux équipes en place. 

La Suède a augmenté sa capacité d´accueil hospitalière en créant notamment un hôpital de campagne à Älvsjö, en banlieue de Stockholm avec 460 lits pour des patients à symptômes graves et 140 places en soins intensifs.

Ceci afin de combler un manque d'infrastructures médicales, possédant en temps normal 530 lits en soins intensifs pour tout le pays, soit 2,2 lits pour 1 000 habitants, le chiffre le plus bas de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le personnel de SAS s'est vu proposer une formation d'aide soignant pour venir en renfort. 


 

Les chiffres

À ce stade au Danemark, on dénombre 364 morts, 336 patients hospitalisés dont 84 en soins intensifs.

7 515 cas ont été comptabilisés depuis le début de la pandémie sur un total de 5,8 millions d'habitants. 

Pour suivre les chiffres au Danemark : lien

Le gouvernement danois estime avoir réussi à "aplatir" la courbe des contaminations. 

Du côté suédois le nombre de morts s'envole : 1939 morts et 16 094 cas recensés sur un total de 10,23 millions d'habitants. (chiffres au 22 avril 2020, 19h). Pour suivre les chiffres en Suède : lien 



 

Les dernières annonces 

Relativement épargné par la pandémie, le Danemark a décidé d’amorcer son déconfinement. 

Constatant en effet une baisse continue du nombre d’hospitalisations et du nombre de patients en soins intensifs, un déconfinement très progressif et contrôlé a été annoncé par la Première Ministre Mette Frederiksen avec : 

- depuis le 15 avril, la réouverture des écoles maternelles et primaires et terminales mais dans des conditions bien spécifiées : lavage de mains répété tout au long de la journée, désinfection des locaux et du materiel, les enfants devront passer la plupart de leur temps à l’extérieur, dans la cour d’école, les élèves devront autant que possible jouer avec les mêmes camarades, par petits groupes de trois à cinq maximum, en classe les tables doivent être distanciées d'au moins deux mètres, et au moindre symptôme, les parents devront garder leur enfant à la maison.

- depuis le 20 avril, la réouverture des petits commerces type coiffeurs, salons de massage, de tatouage, cabinets de dentistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, physiothérapeutes, écoles de conduite.

Le service spécialisé Covid-19 au Rigshospitalet, le plus important hôpital de Copenhague, a été fermé mais il peut être amené à être rouvert à tout moment si besoin était. 

Le confinement est maintenu pour les autres secteurs jusqu’au 10 mai et les frontières resteront fermées jusqu'à cette date. Le secteur privé peut rappeler ses employés à venir travailler en cas de nécessité.

Les réunions de plus de 10 personnes sont toujours interdites. 

Après le 10 mai, les réunions de plus de 500 personnes seront interdites et les festivals (celui de Roskilde par exemple) et concerts de l'été sont annulés. 

Les Autorités de santé danoises ont lancé une campagne de tests auprès du personnel de santé et de toute personne présentant des symptômes mais elles ont aussi pour objectif de tester les reste de la population et ce jusqu'à 42 000 personnes quotidiennement.

Ce déconfinement par vagues est une tentative. Le gouvernement danois observe de près les chiffres des contaminations afin d’ajuster les étapes de réouvertures ou de revenir en arrière s’il le fallait. Le gouvernement danois a déclaré qu'il faudra trois à quatre semaines pour observer les effets du déconfinement sur le pays. Des semaines qui seront surveillées très attentivement, non seulement par le Danemark, mais aussi ailleurs dans le monde.

école copenhague réouverture déconfinement Danemark Covid-19

École de Copenhague qui a rouvert ses portes (Joëlle Borgida)
 

En Suède, le gouvernement a annoncé le 17 avril que le nombre de tests Covid -19 devrait être considérablement augmenté avec un objectif de 150 000 par semaine. Ces tests ont commencé ce mardi dans la région de Stockholm, à raison de 5 000 personnes par jour. Par ailleurs, 2000 autres tests par jour dits “anticorps” devraient être réalisés.

Toutefois, avec l'arrivée des beaux jours, les parcs et terrasses se remplissent et les distanciations sociales semblent de moins en moins être respectées. L’agence de santé publique a d'ailleurs mis en garde les suédois et rappelé que le danger était toujours présent. 

Vendredi dernier, on atteignait 80% de la capacité hospitalière. 

Le gouvernement pourrait être amené à prendre des mesures dans l'urgence si nécessaire.

 

Suède Covid-19 Stockholm

Stockholmois profitant d'un diner en plein air (Fabienne Roy)

 

"Il est temps de mettre au point une stratégie de sortie européenne bien coordonnée. La stratégie de sortie devrait être coordonnée entre les États membres afin d’éviter des effets de contagion négatifs", a écrit l’exécutif européen dans un projet de recommandations qui est en cours d'approbation. 

Au début de l'épidémie, chaque pays européen a pris des mesures propres et ce, même dans les pays scandinaves qui sont par ailleurs proches en bien des points. 

Il faudra encore attendre pour voir quelle approche aura le mieux fonctionné mais, avec le déconfinement amorcé au Danemark, le quotidien des danois ressemble de plus en plus à nouveau à celui de leurs voisins suédois. 



 

Article co-écrit par Fabienne Roy pour lepetitjournal.com/stockholm et Joëlle Borgida pour lepetitjournal.com/copenhague


 

Nous vous recommandons

joelle borgida

Joëlle Borgida

J’ai vécu dans huit pays ces vingt dernières années. Désormais installée à Copenhague, j'ai envie de partager mes découvertes danoises.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Juanito78 ven 24/04/2020 - 12:06

Article intéressant mais la comparaison par chiffre est toujours délicate. On peut faire dire tout et son contraire à des comparaisons par chiffre. D'ailleurs très bon article sur la Suède dans Slate à ce sujet (http://www.slate.fr/story/189750/covid-19-suede-immunite-collective?utm_medium=Social&) On oublie trop souvent que plus que le confinement ou autres restrictions, ce sont des éléments sociétales qui explique certains chiffres. 2 exemples : - 40% des suédois vivent seuls, cela peut être un part d'explication d'une contamination équivalente à certains pays confinés. - Hors retraités (dont la gestion est considérée par le comité scientifique suédois comme un échec), les populations les + touchées en Suède sont africaines ou du moyen-orient car culturellement et naturellement ils ne pratiquent pas la distanciation sociale contrairement au suédois (on ne sert pas la main, on ne se fait pas la bise, etc...). Si on enlève ces populations des statistiques, est ce que les chiffres danois et suédois seraient plus proches? qui sait? Bref la comparaison en cours d'épidémie est toujours périlleuse. Il sera toujours temps de faire un bilan dans 2 ans quand on aura plus de recul ! :-)

Répondre

Actualités

SOCIÉTÉ

La vague #MeToo atteint finalement le Danemark

La vague #MeToo qui avait touché le monde entier n’avait pas eu de résonances particulières, à ce moment-là, au Danemark. Mais le pays, 3 ans plus tard, le débat sur le harcèlement sexuel est lancé.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.