Samedi 23 octobre 2021
TEST: 3691

Rencontre avec Joël Bigaignon, artiste mauricien installé à Copenhague

Par Joëlle Borgida | Publié le 14/09/2021 à 18:30 | Mis à jour le 15/09/2021 à 10:42
Joel Bigaignon atelier

Joël Bigaignon vit depuis 25 ans à Copenhague. Il est Français Mauricien et avant d’arriver au Danemark a vécu en France, à Londres et en Asie.

 

Joel Bigaignon
ECOLOGICAL INFLUENCE ON A TRIANGLE ORGANISM
(paper collage, oil stick, acrylic on canvas) -140x140 cm, 2020

 

Joël a été graphiste pendant de nombreuses années mais s’est rapidement aperçu que cette dimension artistique ne lui suffisait pas. Un professeur de l’Académie de peinture de Copenhague l’a encouragé à se lancer, à dessiner et à peindre.

Ses oeuvres mêlent peinture, dessins et collages, des couleurs, du mouvement. Un petit air de Jean-Michel Basquiat mais chut il ne faut pas le dire, Joël n’aime pas que l’on compare son travail à celui de l’artiste américain !

 

Pourriez-vous nous parler de votre travail ?

Il est plus ou moins basé sur mon enfance à Maurice : la pauvreté, les relations raciales post-colonialistes et les cyclones ont eu un grand impact sur mon art. Nous vivions heureux mais dans la précarité, dans une maison faite de tôles. A l’intérieur, nous collions sur les murs du papier journal pour l'isolation.

 

Joël Bigaignon
TRAMPOLINE EFFECT TO HEAVEN (paper collage, oil stick, acrylic on canvas) - 150x150 cm, 2020

 

C’est sans doute pour cela que j’utilise encore et toujours la technique du collage. Du papier que je peins et que je colle pour avoir un rapport plus intime avec la toile, de la texture, pour moi c’est une vraie nécessité d’avoir recours à ce media.

 

Je travaille impulsivement sur toile ou sur planche de bois. J’essaie de faire abstraction des pensées même si je sais où je veux aller : je pose mon pinceau et je le laisse filer ; dans l’instant et l'histoire se développe !

L’art ne doit pas être sérieux, on peut détruire, on peut recommencer encore et encore.

 

Joel Bigaignon
SEQUENCING TIMELINE (paper collage, oil stick, acrylic on 3 mm plywood panel) - 150x150 cm, 2021

 

Vous venez d'achever un mural, quelle est votre actualité ? Une exposition dans la galerie Beers London vient juste de se terminer également ?

 

Le mural à Amager

L'un des mécènes les plus importants au Danemark, Jens-Peter Brask m'a contacté, il est venu me rencontrer dans mon atelier et m’a proposé de participer à un projet de murals. J’ai été sélectionné avec 4 autres artistes pour réaliser un mural à Amager.

 

Je viens juste de le finir. C’est un quartier qui a beaucoup évolué ces dernières années, la rue est très sympa et les riverains sont très contents du résultat.

 

mural Joël Bigaignon Amager
Mural sur Nordre Røse Vej à Amager (Sud de Copenhague)

 

Cela n’a pas été évident car d’habitude, je laisse place à l’improvisation, je peux revenir en arrière, refaire, passer par-dessus mais là, il fallait que la première version soit la bonne !

Il n’était pas non plus possible de projeter mon croquis préparatoire sur le mur car il n’ y avait pas assez de recul alors j’ai dû avoir recours avec l'aide de l'artiste Henrik Soten a un quadrillage puis j’ai dessiné à partir des repères.

 

Une exposition au Ghana et une autre à Copenhague

Je viens juste de terminer un expo solo chez Beers London à Londres. J'ai également  une exposition au Ghana en préparation pour février 2022 dans un espace d’exposition qui dépend d’une galerie là-bas.  J’avais été contacté par des personnes qui souhaitaient m’acheter des toiles et puis finalement le projet a évolué vers une exposition. Une majeure partie des peintures sera faite ici et une petite partie sur place.

Une autre exposition encore est aussi en projet à Copenhague cette fois pour la fin de l’année.

 

Vous nous tiendrez au courant ! Nous irons la voir !

 

Pour découvrir le travail de Joël Bigaignon.  Merci à lui pour cet entretien.

 

Nous vous recommandons
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir