Mardi 25 septembre 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les collections de la maison Mabrouka à Tanger vendues aux enchères

Par Olivier Delagarde | Publié le 11/06/2018 à 16:45 | Mis à jour le 21/06/2018 à 11:43
Photo : Crédit Musée Yves Saint Laurent
Les collections de la maison de Pierre Bergé à Tanger vendues aux enchères. Olivier Delagarde

Une importante vente aux enchères du contenu des quatre dernières résidences de Pierre Bergé, dont la villa Mabrouka à Tanger, sera organisée du 29 au 31 octobre prochain par la maison Sotheby’s à Paris. Une partie des bénéfices sera reversée à la fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à Paris, ainsi qu’à la fondation Jardin Majorelle à Marrakech.

 

Environ 800 lots

Selon un communiqué conjoint publié jeudi 7 juin par la maison de vente aux enchères et la société du mécène et collectionneur français décédé en septembre dernier, environ 800 lots, issus des quatre résidences de Pierre Bergé en France et au Maroc, seront vendus aux enchères.

En plus des œuvres et du mobilier présents dans la villa Mabrouka à Tanger, acquise en 1990 par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, puis décorée par l’architecte français Jacques Grange, les collections de l’hôtel particulier parisien de l’homme d’affaires, situé rue Bonaparte, celles de sa maison à Saint-Rémy-de-Provence et de sa Datcha en Normandie, seront aussi vendues.

 

Pierre Bergé avait fait de la villa Mabrouka à Tanger “son jardin secret à la rencontre de la Méditerranée et de l’Atlantique”, souligne la maison Sotheby’s. “De toutes les demeures où vécurent Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, ce véritable écrin surplombant le détroit de Gibraltar est symboliquement au confluent de leurs origines respectives: Oran pour Yves Saint Laurent et Saint-Pierre d’Oléron pour Pierre Bergé”.

 

Art islamique, tableaux orientalistes, manuscrits...

Dans ses quatre résidences, Pierre Bergé a rassemblé, pendant plus de cinquante ans, “une collection éclectique depuis l’Antiquité jusqu’à l’art moderne, en passant par les vanités des XVIe et XVIIe siècles, les tableaux orientalistes, le mobilier ancien mais aussi l’art islamique, africain ou asiatique, sans oublier les livres et manuscrits, sa passion la plus intime”, écrit la maison de vente aux enchères dans le communiqué.

 

Si le détail de toutes les œuvres mises en vente sera annoncé plus tard, on sait déjà que dix tableaux du peintre français expressionniste Bernard Buffet seront au cœur de la collection.

 

Trois jours de vente seront ainsi nécessaires à la dispersion de cet ensemble d’œuvres d’art, et une quatrième vente de la bibliothèque Pierre Bergé se tiendra à l’hôtel Drouot à Paris, en décembre 2018, proposant “un florilège de livres et de manuscrits du XVe au XXe siècle”. Elle sera suivie par d’autres ventes en 2019.

 

Des projets pour Marrakech

Selon Madison Cox, président des fondations Pierre Bergé-Yves Saint Laurent et Jardin Majorelle, et légataire universel de Pierre Bergé, “le contenu de ses diverses résidences, bien que souvent publié, reste une part de son univers privé pendant la dernière partie de sa vie. C’est après mûre réflexion que la décision fut prise de les partager à travers cette vente et de perpétuer ainsi l’héritage de Pierre Bergé”, déclare-t-il dans le communiqué.

 

Interrogé au sujet de cette vente par Le Figaro, Madison Cox indique que la vente des objets de la villa Mabrouka de Tanger “ira grossir les fonds de la fondation marocaine”, basée à Marrakech.

 

Entre le nouveau musée, le Musée berbère et la villa Oasis (dont le contenu n’est pas à vendre car il a été légué à la fondation Jardin Majorelle, ndlr), nous voulons faire un grand complexe culturel pour la ville en transformant aussi la maison d’amis dans les jardins, en centre de recherche Pierre Bergé et en bibliothèque. Je souhaite ouvrir à la visite la partie privée de la maison Oasis à Marrakech restée intacte avec tout son mobilier”, précise-t-il.

 

(Avec HuffPost Maroc - https://www.huffpostmaghreb.com/maroc/)

 

 

olivier delagarde lepetitjournal.com casablanca rabat

Olivier Delagarde

Journaliste - Rédacteur en chef des sites lepetitjournal.com Casablanca et Rabat
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Actualités

Rabat Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une 9ème édition des Trophées de l’Africanité remarquée

C’est dans le cadre de la 15ème édition de l’Université des Jeunes initiée par le CDRT, que MBK Média Africa a choisi d’organiser cette année, les 9èmes Trophées de l’Africanité

Vivre à Casablanca

Rabat Appercu
DÉCOUVERTE

L’un des joyaux de Marrakech, le Musée pour la Civilisation de l’Eau

De loin l’un des sites culturels les plus modernes en Afrique, le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc s’inscrit parmi les lieux incontournables dans le paysage du royaume.